Archives des étiquettes : zone touristiques

Corsept: 400 caravans squattent

10.07.2022 domicile, sans autorisation, au lieu-dit «La prairie», sur des champs agricoles privés entre Corsept et Paimboeuf.

Panneaux d’interdiction ignorés, absence d’aménagement sanitaire, branchements électrique douteux… quatre cents caravanes, soit près de six cents personnes, se sont illicitement installées ce samedi, le 9 juillet, sur des terrains agricoles à Corsept (Loire-Atlantique).

Alors que trois aires d’accueil de grand passage se situent à quelques kilomètres de la zone investie, c’est la deuxième année consécutive que le convoi des gens du voyage emménage dans ces champs privés. «Cette année on s’est retrouvé avec des débris sur le foin (…) on peut après avoir des séquelles sur l’élevage», a confié à CNEWS Maxime Morantin, un agriculteur qui exploite la parcelle.

De son côté, la mairie de Corsept a déposé une plainte et demandé un arrêté d’expulsion à la préfecture. «Il faut pousser les gens du voyage à dialoguer avec les services de l’État, pour qu’on puisse mieux les gérer», a par ailleurs déclaré Hervé Gentes, maire de la commune de 2.800 habitants.

L’association départementale des maires de France et l’association des maires ruraux de la Loire-Atlantique (AMF et AMR 44) ont apporté leur soutien au maire de Corsept.

«Les maires de Loire-Atlantique unis expriment leur soutien à leur collègue Hervé Gentes, qui subit sur sa commune une installation illicite de 400 caravanes de gens du voyage. La loi doit être respectée et appliquée», a ainsi écrit l’AMF 44 sur Twitter.

La loi sur l’ouverture des commerces le dimanche

Le Conseil d’État a rejeté pour l’essentiel les recours des syndicats contre le décret d’application de la loi sur l’ouverture des commerces le dimanche tout en annulant un des critères retenu pour délimiter les zones commerciales en bénéficiant.

Dans un communiqué, le Conseil d’Etat déclare avoir rejeté les recours déposés par plusieurs syndicats et unions syndicales contestant la procédure d’adoption du décret ainsi que les critères qu’il fixe pour délimiter les zones touristiques internationales et les zones touristiques.

Le décret fixait les critères délimitant les trois types de zones concernées par l’extension du travail dominical prévu dans la loi de 2015 portée par Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie, à savoir les « zones touristiques internationales », les « zones touristiques » et les « zones commerciales ».

« Ce critère conduisait en effet à rendre éligibles 61 unités urbaines, rassemblant près de trente millions d’habitants, sans que le besoin d’une dérogation au repos dominical aussi large soit justifié par les pièces du dossier » du gouvernement, souligne-t-il.

Les autres critères de définition des zones commerciales – constitution d’un ensemble d’une surface de vente totale supérieure à 20.000 m², avoir un nombre annuel de clients supérieur à 2 millions et être dotées des infrastructures adaptées et accessibles par les moyens de transport individuels et collectifs – sont en revanche validées.