Archives des étiquettes : Ukraine

Adrien Bocquet: la reponse aux critiques

26.05.2022 Depuis plusieurs jours, les différentes interventions médiatiques d’Adrien Bocquet sont massivement relayées en France et à travers le monde. Cet ancien militaire français explique revenir d’un séjour en Ukraine, et dénonce des crimes de guerre dont il prétend avoir été témoin. Il affirme que ces actes auraient été commis par des membres des forces ukrainiennes, plus précisément des militaires d’Azov.

Un récit largement relayé par Moscou et les sphères prorusses. Pourtant, si le Français est bien allé en Ukraine, son témoignage n’est appuyé par aucune preuve. Au contraire, CheckNews a pu rassembler plusieurs éléments qui le contredisent. A l’épreuve des faits, les différentes versions du récit d’Adrien Bocquet oscillent entre affabulations et mensonges grotesques.

C’est peu dire, pourtant, que sa couverture médiatique a été riche. En quelques jours, cet ancien militaire de 31 ans a multiplié les passages dans les médias pour faire la promo de son livre (une autobiographie qui parle de son opération médicale), et surtout pour raconter cette mission humanitaire qu’il aurait récemment effectuée en Ukraine.

Ancien fusilier commando, victime d’un grave accident, Adrien Bocquet s’est retrouvé paraplégique à l’âge de 21 ans. Prisonnier de son corps et de douleurs insupportables, il pense que la mort est sa seule porte de sortie.

Heureusement, il croise sur sa route un chirurgien qui lui parle pour la première fois de neuroscience, neuromodulation et neurostimulation, autant de techniques qui permettent de diminuer la douleur et de remarcher.

Suède: Ambassadeur de la Russie convoqués

02.05.2022 L’avion n’est resté que brièvement dans l’espace aérien de chacun des deux pays limitrophes.
Un incident qui intervient en pleine guerre en Ukraine et alors que les pays scandinaves s’inquiètent du risque d’escalade dans ce conflit.

L’incident s’est produit vendredi soir lorsqu’un avion de reconnaissance russe s’est introduit dans l’espace aérien danois à l’est de Bornholm, une île danoise de la mer Baltique, avant de pénétrer dans l’espace aérien suédois, cette dernière partie de l’épisode ayant été rendue public par la défense suédoise samedi, le 30 avril.

L’avion n’est resté que brièvement dans l’espace aérien de chacun des deux pays limitrophes. « Il s’agit d’un avion de reconnaissance qui s’est trouvé dans notre espace aérien un moment très court. Deux F-16 danois sont immédiatement intervenus », a indiqué à l’AFP un attaché de presse de la Défense danoise, Henrik Mortensen.

Dans ce cadre, les diplomates des deux pays scandinaves ont annoncé qu’ils convoquaient les ambassadeurs de Russie. « L’ambassadeur russe est convoqué au ministère des Affaires étrangères demain. Une nouvelle violation russe de l’espace aérien danois. C’est totalement inacceptable et particulièrement inquiétant dans la situation actuelle », a écrit le ministre danois des Affaires étrangères Jeppe Kofod sur Twitter.

Bolchoï: le changement d’affiche

02.05.2022 Le théâtre du Bolchoï de Moscou a annoncé le retrait de son affiche des spectacles prévus en mai de deux metteurs en scène ayant quitté la Russie et ayant communiqué publiquement leur opposition à l’offensive menée par celle-ci en Ukraine.

Dans un message publié sur Telegram lundi soir, le prestigieux théâtre a annoncé que le ballet « Nouréïev » de Kirill Serebrennikov et l’opéra « Don Pasquale » de Timoféï Kouliabine seraient remplacés par d’autres spectacles pour les six représentations prévues lors des jours fériés de mai.

Les raisons de ce changement ne sont pas connues. Joint par l’Agence France-Presse (AFP), le Bolchoï n’a pas commenté dans l’immédiat.

Ukraine: le FMI demande donation

Aider l’Ukraine, oui, mais sous forme de dons, demande le FMI: l’objectif est d’éviter que Kiev accumule une dette considérable qui compliquerait la reprise au sortir de la guerre. L’aide financière à l’Ukraine doit être accordée «le plus possible» sous forme de donations et non de prêts, a souligné Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Les responsables ukrainiens ont fait part au FMI d’un besoin de 5 milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner l’économie du pays au moins pour les prochains mois, avait-elle rapporté mercredi, le 20 avril.

Les besoins financiers et la manière de les combler doivent encore être affinés. «Nous estimons que cela doit passer le plus possible par des donations plutôt que des prêts», a-t-elle tout de même déclaré jeudi lors de la conférence de presse à l’issue de la réunion du comité monétaire et financier de l’institution.

Après la guerre, [les autorités de l’Ukraine] vont faire face à une facture très élevée pour la reconstruction du pays. Accumuler davantage de dettes en plus de celle qu’ils supportent déjà dans un contexte de baisse drastique des revenus et d’une hausse considérable de dépenses n’est tout simplement pas prudent.

La dirigeante a affirmé que les réserves du pays étaient « solides » : « Ils disposent de quelque $29 milliard [€26,75 milliard] et souhaitent les préserver pour continuer à faire fonctionner leur économie.»

Ukraine: ambassade de France de retour

16.04.2022 Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait annoncé le retour « très prochain » de la délégation en Ukraine. Cette décision, à la fois symbolique et opérationnelle, « permettra d’approfondir l’appui apporté par la France à l’Ukraine dans tous les domaines », avait-il souligné dans un communiqué, salué par Kiev.

« J’apprécie hautement la décision de la France de renvoyer son ambassadeur » dans la capitale, s’était félicité le chef de la diplomatie ukrainienne, sur Twitter.

Ukraine: bombardements sur la capitale

16.04.2022 Guerre en Ukraine: après des déconvenues, la Russie veut remettre la pression sur Kiev (image)
Après des accusations de bombardements sur des villages russes et la perte du Moskva, un navire amiral, Moscou a repris ses bombardements sur la capitale ukrainienne.

Le répit à Kiev n’aura été que de courte durée. Alors que les troupes russes se sont retirées de la région, Moscou a lancé plusieurs frappes sur la capitale ce vendredi, le 15 avril, annonçant notamment la destruction d’une usine d’armement. La Russie dit agir en représailles au bombardement jeudi, le 14 avirl, de deux villages russes frontaliers de l’Ukraine, Klimovo et Spodariouchino, qui a fait sept blessés. « Le nombre et l’ampleur des frappes de missiles sur des sites de Kiev vont augmenter en réplique à toutes les attaques de type terroriste et aux sabotages menés en territoire russe », a mis en garde le ministère russe de la Défense.

L’Ukraine a rejeté ces accusations, affirmant que ces bombardements pourraient être des tentatives de « sabotage » de l’armée russe. Moscou chercherait à alimenter une forme « d’hystérie anti-ukrainienne » pour renforcer le soutien du peuple russe à l’invasion de l’Ukraine, voire trouver une prétexte à de futures offensives.

Ukraine: 50 jours de la guerre

Ce jeudi, le 14 avril, marque le cinquantième jour de la guerre en Ukraine. Le croiseur russe « gravement endommagé » par une explosion de munitions causée par un incendie, ont rapporté les agences d’Etat russes, citant le ministère de la Défense.

50 jours après le début de l’invasion russe en Ukraine, l’armée russe est surtout présente dans le Donbass, une portion à l’est de l’Ukraine, qu’elle cherche à contrôler. Elle est également présente au sud-est du pays, au-dessus de la Crimée, selon les cartes du ministère des armées.

Au cours des semaines précédentes, elle n’a pas réussi à atteindre le centre ou l’est du pays et est restée localisée sur les frontières nord, sud et est de l’Ukraine.

Cette guerre a tout de même fait des milliers de morts, et dans les villes occupées par l’armée russe sont faites des accusations de viols, de meurtres et de tortures.

Boutcha: de nouvelles sanctions

Quarante jours après le début de la guerre en Ukraine, les forces russes se sont retirées de la région de Kiev, la capitale. Les corps découverts à Boutcha ont suscité l’indignation de la communauté internationale.

De nouvelles sanctions contre la Russie annoncées « cette semaine » par les États-Unis
Les Etats-Unis et leurs alliés veulent annoncer « cette semaine » de nouvelles sanctions économiques contre la Russie, a annoncé lundi le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan.

Il a indiqué que les discussions entre Occidentaux à l’heure actuelle portaient notamment sur de possibles mesures « en lien avec l’énergie », sujet très sensible pour les Européens, qui sont très dépendants du gaz russe.

Le maire de Kiev appelle les habitants ayant fui la ville à ne pas y retourner « pour le moment »
Les habitants de Kiev ayant fui l’invasion russe ont été appelés lundi par le maire de la capitale ukrainienne Vitali Klitschko à ne pas y retourner avant « au moins une semaine », des bombardements russes pouvant encore, selon lui, s’y produire.

« Nous n’excluons pas la possibilité de tirs de roquettes. Oui, notre défense antiaérienne fonctionne parfaitement. Mais tout peut arriver. Je demande donc aux gens d’attendre pour le moment et de ne pas revenir », a-t-il dit dans un message sur Telegram.

La Maison-Blanche affirme que la Russie va désormais « concentrer son offensive » sur l’est et certaines zones du sud
La Maison-Blanche affirme ce lundi soir que la Russie va désormais « concentrer son offensive » sur l’est et certaines zones du sud de l’Ukraine.

• Les corps de cinq hommes avec les mains liées ont été retrouvés dans une cave à Boutcha, une ville près de Kiev reprise par les Ukrainiens aux Russes où des massacres ont été perpétrés.

• La France va apporter son aide à l’Ukraine pour enquêter sur les crimes de guerre. Éric Dupond-Moretti a indiqué aux autorités ukrainiennes qu’elles ont à leur disposition « l’appui opérationnel de la France dans leurs enquêtes concernant les crimes de guerre ».

• Dix civils ont été tués et au moins 46 autres ont été blessés dans des bombardements sur Mykolaïv, dans le sud du pays.

Macron-Russie: laisser les entreprises décider

25.03.2022 Président Macron a confirmé ce jeudi 24 mars qu’il laissait la possibilité aux entreprises françaises non-concernées par les mesures occidentales prises contre la Russie de maintenir leurs activités dans ce pays.

“Je souhaite que toutes les entreprises qui opèrent dans des secteurs sous sanctions et avec des partenaires sous sanctions respectent ce que la France décide et acte, c’est ce qui est fait par tous les acteurs français”, a déclaré d’emblée le président de la République à Bruxelles, en marge des sommets de l’Otan, du G7 et de l’Union européenne, comme vous pouvez le voir ci-dessous, avant de se montrer plus conciliant pour les autres.

“Ma position est de laisser les entreprises décider pour elles-mêmes”, a-t-il ainsi ajouté, en parlant des firmes qui ne sont pas liées aux restrictions, avant de poursuivre: ”C’est le choix des dirigeants de ces entreprises d’apprécier, en fonction de leurs équilibres, de leurs activités, de faire les choix qui conviennent.”

Russie utilise des missiles hypersoniques

19.03.2022 Moscou montre ses muscles. Le ministère russe de la Défense a déclaré samedi 19 mars avoir utilisé la veille des missiles hypersoniques « Kinjal » pour détruire un entrepôt souterrain d’armements dans l’ouest de l’Ukraine. Ce type de missiles, très manoeuvrable, défie tous les système de défense anti-aérienne, selon Moscou. Son utilisation est une première dans le conflit en Ukraine, selon l’agence d’Etat Ria Novosti. Suivez notre direct.

Zelensky appelle à des négociations sérieuses. Le président ukrainien a jugé samedi qu’il était temps pour la Russie d’accepter de se « réunir » pour « discuter » sérieusement de paix. « Des négociations portant sur la paix et la sécurité pour l’Ukraine sont la seule chance pour la Russie de minimiser les dégâts causés par ses propres erreurs », a déclaré Zelensky.

La ville de Marioupol très disputée. L’armée russe a affirmé vendredi avoir réussi à y pénétrer et combattre en centre ville aux côtés de troupes de la « république » séparatiste de Donetsk. La prise de Marioupol serait un important tournant dans la guerre et permettrait à la Russie d’assurer une continuité territoriale entre ses forces venues de Crimée annexée (sud) et les troupes du Donbass (est).

Peer de Jong, vice-président de l’institut Thermiis, a assuré sur franceinfo qu’avec le tir de ces missiles supersoniques, la Russie « cherche à avoir de la précision » et « à terminer, on sent qu’il y a une accélération du processus ». Ces missiles ont « des leurres électromagnétiques, ce qui fait qu’ils brouillent le système antiaérien ukrainien ».

Ces missiles balistiques hypersoniques « Kinjal » et ceux de croisière « Zircon » appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie. Ces missiles sont qualifiés par Vladimir Poutine d' »invincibles ».

09h19 : La Russie a donc annoncé avoir utilisé des missiles hypersoniques « Kinjal » pour détruire un entrepôt souterrain d’armements dans l’ouest de l’Ukraine. C’est la première fois qu’elle utilise ce genre de missile balistique, selon l’agence d’Etat Ria Novosti. Ce type de missiles, très manœuvrable, défie tous les système de défense anti-aérienne, selon Moscou.

« Entrées précédentes