Archives des étiquettes : travel

France: voyage à l’étranger

Dans notre budget pour les prochaines vacances, faut-il prévoir le coût d’un test de dépistage du Covid-19 pour pouvoir rentrer en France. Avec la réouverture progressive du pays et des frontières, la question commence à trotter dans la tête des futurs voyageurs.

Un test gratuit en France
Si les règles varient, aujourd’hui pour pouvoir se rendre dans un pays étranger il faut pouvoir présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures. En France, c’est la Sécurité sociale qui prend en charge le coût d’un test de dépistage du coronavirus réalisé sur le territoire.
Si le voyageur n’a rien à débourser au départ, pour pouvoir revenir en France l’affaire est tout autre. Car pour revenir sur le sol français, un voyageur doit également montrer un test négatif de moins de 48 heures.

Problème : le test est payant quasiment partout dans le monde, même à l’échelle de l’Union Européenne (UE). Et les sommes peuvent vite monter. Il en coûtera ainsi entre 50 et 110 euros en Italie, jusqu’à 120 euros en Espagne et même 300 euros en Suède. Ce qui représente un vrai budget.

Interrogé sur cette question, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a expliqué que pour l’instant le remboursement des tests pour le retour des voyageurs français n’est pas envisagé. « Ce serait un effort pour la Sécurité sociale qui ne serait pas justifié », a-t-il indiqué lors du « Grand rendez-vous » Europe 1-CNews- Les Échos.

Pourtant une prise en charge existe, pour l’instant, pour un test réalisé dans un État membre de l’UE, de l’Espace Economique Européen (EEE) ou en Suisse. « Les tests de dépistage à caractère administratif (obligatoires pour entrer sur le territoire de certains États), et les tests à caractère médical (présence de symptômes) sont pris en charge par l’assurance maladie française lorsqu’on doit réaliser un test immédiatement nécessaire », assure l’Assurance Maladie sur son site.

L’Assurance maladie confirme que « dans l’UE, la prise en charge se fait à hauteur de ce qui est remboursable en France (forfait de 50 euros) (…) Il est considéré que le test PCR est un soin d’ordre médical ».

Pour obtenir ce remboursement, il faut présenter sa carte européenne d’assurance maladie au moment de la réalisation du test. En cas d’oubli, l’assuré pourra remplir une fois de retour en France le formulaire « soins reçus à l’étranger ». Toutefois, si le coût du test dépasse 50 euros, c’est à lui de régler la différence.

Un voyage de €50 000 pour €360!

Les deux hommes ont récolté  1 000 000 miles, qui leur ont permis de parcourir le monde de la façon la plus royale qui soit, avec des escales à Tokyo, Cape Town ou encore Dubaï via des suites en Business Class. Au final, ce voyage qui aurait dû leur coûter $52 294 soit presque €50000 , ne leur en a coûté que $408 (environ €360).

 

Dan Gillaspia, avocat à Houston, au Texas, est un véritable hackeur de voyages. Avec son compagnon Bradley Darnell, ils ont écumé quelques-unes des plus belles chambres d’hôtel 5 étoiles de la planète, mais aussi les sections 1 classe des meilleures compagnies aérienennes du luxe a été possible grâce à une technique extrêmement bien rodée, Daniel l’explique sur son blog UponArriving, après l’avoir lui-même découvert sur des blogs de voyage comme « The Points Guy ».

Gillaspia a confié à Business Insider avoir passé « des mois à apprendre tout ce qu’il pouvait sur le hacking de voyage » à jouer du système en souscrivant à de nombreuses offres de cartes de crédit dans différentes banques, qui appâtent leurs clients en leur offrant des points de fidélité (ou miles) pour voyager. Au total, ils ont utilisé 15 cartes de crédit chez autant de banques différentes, qui proposent des programmes intéressants lors de la souscription, ou qui font cumuler des miles à chaque dépense.