Archives des étiquettes : Transition écologique

La lutte contre la pollution lumineuse

Le Conseil d’État a condamné le gouvernement pour son inaction dans la lutte contre la pollution lumineuse, exigeant qu’il prenne une série d’arrêtés, une décision saluée par des associations environnementales.

Selon la décision du Conseil d’État, « le ministre de la transition écologique et solidaire est enjoint d’édicter ces arrêtés dans un délai de neuf mois à compter de la notification de cette décision ». « Une astreinte de 500 euros par jour » de retard est prévue, précise le Conseil d’État.

Les trois associations, France nature environnement (FNE), la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) et l’Association nationale pour la protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN), qui avaient saisi le Conseil d’État, se sont réjouies de cette décision.

France à fermer des réacteurs nucléaires

 

La France pourrait fermer jusqu’à 17  réacteurs nucléaires  pour tenir son objectif de réduire à 50% la part de cette énergie dans la production d’électricité d’ici 2025, a déclaré le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

« A partir du moment où on a confirmé que, effectivement, la part du nucléaire sera dans la production d’électricité de 50%, chacun peut comprendre que, pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs, et pas un seul réacteur », a-t-il dit sur RTL.

« Ça sera peut-être jusqu’à 17 réacteurs, il faut qu’on regarde », a-t-il ajouté, sans autre précision sur les sites qui pourraient être concernés.

 

Le « plan climat » en 23 axes

Nicolas Hulot a dévoilé son « plan climat » en 23 axes, dont la fin à long terme des voitures à essence et au diesel, destiné à asseoir un « leadership » de la France dans ce domaine et à rendre « irréversible » l’accord de Paris noué en 2015.

« Le plan (…) n’est pas une fin en soi. C’est un programme qui va se structurer au fil du temps sur les cinq années du quinquennat », a déclaré le ministre de la Transition écologique lors d’une conférence de presse, à Paris.

Cette feuille de route mêle de nouvelles annonces à des engagements déjà formulés par l’exécutif, comme celui de parvenir à la neutralité carbone à l’horizon 2050, qui sont censés être applicables très vite pour les mesures les plus immédiates et d’ici plusieurs décennies pour d’autres.

« Pourquoi ce ‘plan climat’ ? Pour que la France prenne sa part et maintienne ce leadership qu’elle n’a jamais perdu d’un gouvernement à l’autre », a-t-il ajouté.