Archives des étiquettes : SUISSE

Mode suisse « s’atomise »

La Haute Ecole d’art et de design de Genève (HEAD), qu’il dirige depuis sa création en 2007, présentera le 11e défilé de ses diplômés en Fashion Design. Pour la HEAD et son directeur, c’est l’événement phare, celui grâce auquel leurs étudiants peuvent rayonner très au-delà de nos frontières. Et pour le public, le moyen de constater que la mode suisse renforce un peu plus chaque année son identité.

Il a fait de son école l’une des références européennes en matière de mode. Rencontre avec Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD-Genève, à quelques jours de son grand défilé.

‘Je note que, parmi nos meilleurs diplômés, la fascination magnétique pour les grandes capitales de la mode n’opère plus aussi fortement qu’avant. Les choses s’atomisent’ sent Jean-Pierre Greff.

Le défi de la numérisation pour l’agence voyage

«Le chiffre d’affaires de la branche a chuté d’environ 38% en Suisse au cours des dix dernières années, à 8,1 milliards de francs. Un cinquième des postes à plein temps ont en outre été supprimés au cours de la même période, à 8387 aujourd’hui», indique la Fédération suisse du voyage (FSV).

L’agence de voyages, exploitée par un entrepreneur indépendant, passe pour un commerce en voie de disparition depuis une dizaine d’années. Et ce n’est pas un hasard.

Les consommateurs voyagent plus, mais dépensent mois.

L’an dernier déjà, l’enquête menée par la FSV montrait que les agences de voyages avaient su relever avec succès le défi que représente la numérisation, comme même se contenter de communiquer en ligne avec les clients ne suffit plus, il s’agit d’exploiter
les opportunités de vente qu’offrent ces outils. Ainsi, les agences ont tendance à se focaliser sur un nombre restreint de canaux numériques en mettant davantage l’accent sur l’imbrication des systèmes en ligne et hors ligne.

Cette évolution illustre le fait que la communication et la commercialisation ne sont plus simplement configurées en mode multicanaux, mais plutôt en fonction des processus décisionnels des clients. La partie stationnaire de l’entreprise doit elle aussi se présenter sous un jour plus attrayant; à ce titre, la multiplication des écrans numériques est probablement un signe avant-coureur
de la future percée de la réalité virtuelle et augmentée au sein de l’agence de voyages.

 

 

La Suisse en contact avec Espagne et Catalogne

La Suisse a indiqué d’être en contact avec «les deux parties» en conflit en Espagne afin de trouver une résolution pacifique à la crise catalane, mais a assuré que les conditions pour une «facilitation» du dialogue ne sont pas réunies pour l’instant.

«La Suisse est en contact avec les deux parties mais les conditions pour une facilitation ne sont en ce moment pas réunies», a déclaré le Département fédéral des Affaires étrangères. «Une facilitation ne peut se faire que si les deux parties le demandent», indique-t-il. Un porte-parole du DFAE, Tilman Renz, n’a toutefois pas souhaité donner plus de précisions sur ces contacts.

Le référendum du 1er octobre en Catalogne a ouvert une crise politique majeure entre les séparatistes au pouvoir dans cette région de l’Espagne et le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, alors qu’ils menacent de déclarer unilatéralement l’indépendance faute de dialogue.

La Suisse enquête sur de fraude cryptomonnaie

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisses a retiré du marché des fournisseurs de ce qu’elle qualifie de pseudo-cryptomonnaie, et enquête sur une dizaine d’autres cas de fraude éventuels.

La décision de la Finma intervient après celle de Pékin qui a interdit vendredi l‘usage des cryptomonnaies dans les échanges intérieurs et a fermé les plates-formes chinoises sur lesquelles elles se négociaient.

Les monnaies virtuelles comme le bitcoin, qui sont émises et contrôlées par leurs promoteurs sans l‘aval et le soutien d‘une banque centrale, sont considérées par leurs partisans comme un moyen facile et efficace de gérer une monnaie.

Mais les autorités de régulation et les banques traditionnelles s’inquiètent de plus en plus des risques de fraude sur ce marché en ligne.

Deux Européens sur trois seront affectés par des catastrophes climatiques

Plus de 150.000 Européens, soit cinquante fois plus qu’aujourd’hui, pourraient décéder d’ici 2100 en raison d’événements climatiques extrêmes si rien n’est fait pour endiguer la hausse des températures, estiment des scientifique dans leur étude sur le sujet, publiée par le Lancet Planetary Health, montre que les dérèglements climatiques vont devenir rapidement un fardeau pour les sociétés.

Floods

« Le changement climatique est l’une des plus grandes menaces du XXIe siècle pour la santé humaine », souligne Giovanni Forzieri, du Centre commun de recherche de la Commission européenne, qui a dirigé l’étude.

« A moins que le réchauffement planétaire soit freiné de manière urgente, quelque 350 millions d’Européens (contre 25 millions pour la période de référence) pourraient être exposés chaque année à des extrêmes climatiques néfastes d’ici la fin du siècle », ajoute-il

Les chercheurs estiment que deux Européens sur trois seront probablement affectés à la fin du siècle par des catastrophes liées au climat.

Le risque sera particulièrement accentué pour les pays du sud de l’Europe, Portugal, Espagne, Italie.

Selon le modèle employé par les scientifiques, le nombre de décès dus aux changements climatiques passera de 3.000 par an entre 1981 et 2010 à 152.000 par an entre 2071 et 2100 si aucune mesure n’est prise pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’impact des événements météorologiques extrêmes.

flooding-2048469_1280.jpg

L’étude a analysé les conséquences de sept catastrophes liées au climat, les plus meurtrières – canicules, vagues de froid, feux de forêt, sécheresses, inondations fluviales et côtières et tempêtes – dans les vingt-huit pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Norvège et Islande.

L’équipe de chercheurs a examiné les archives de 1981 à 2010 pour estimer la vulnérabilité des populations, des données qu’elle a associées à une modélisation de l’évolution du changement climatique et de l’accroissement démographique.

Selon leurs conclusions, les vagues de chaleur sont de loin la catastrophe climatique la plus meurtrière et causeraient 99% des décès, passant de 2.700 morts par an sur la période 1981-2010 à 151.500 morts par an sur la période 2071-2100.

Le changement climatique représente 90% du risque, le reste étant lié à la croissance démographique, la migration et l’urbanisme.

La France et La Suisse en partenariat fiscal

La France et la Suisse se sont entendues sur l’échange de renseignements fiscaux après plusieurs mois de différend, ont annoncé mercredi les administrations des deux pays.

« Une divergence d’interprétation concernant la procédure de mise en oeuvre de la convention fiscale entravait depuis quelques mois l’échange d’informations entre les deux pays. Elle est désormais levée », précise Bercy dans un communiqué.

« Les échanges entre les deux pays se poursuivent donc désormais sur ces bases et permettront à la France de mener à bien les investigations nécessaires dans les dossiers en cours et à venir », écrit encore le ministère français.

La Suisse a suspendu la transmission au fisc français d’informations sur les milliers de contribuables français qui ont des comptes bancaires à l’Union des banques suisses (UBS), au motif qu’elles pourraient être utilisées par la justice française contre la banque.

EU-Suisse: Viva ERASMUS!

univer-zurich

Les négociations sur sa participation de la Suisse au programme ‘ERASMUS’ pourront reprendre à partir de début de 2017.

Erasmus est le programme de l’UE pour l’enseignement tertiaire, souvent présenté comme le programme d’échange des étudiants. Lorsqu’il a été créé en 1987, il s’adressait en effet exclusivement aux étudiants.

À l’heure actuelle, le programme est également destiné aux personnels des établissements d’enseignement supérieur : ils bénéficient de possibilités de séjours à l’étranger, ce qui favorise les collaborations au niveau européen.

« Les autorités suisses et les institutions européennes n’ont pas ménagé leurs efforts afin d’aboutir à une solution concertée qui soit en mesure de garantir la pleine intégrité de l’un de nos principes fondateurs: la libre circulation des personnes, – le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a souligné= -La Commission suivra étroitement la mise en œuvre de cette solution ».

« L’année 2017 pourrait constituer une étape charnière dans l’approfondissement des relations entre l’Union européenne et la Suisse, ceci en vue de promouvoir toujours plus la vitalité de notre espace de liberté, de toutes les libertés, au bénéfice de l’ensemble de nos citoyens« .

Suite au vote du Parlement suisse concernant la loi fédérale sur les étrangers du 16 décembre 2016 et suite à la réunion du comité conjoint UE-Suisse la fin de décembre, la Commission salue les progrès des relations bilatérales entre l’Union européenne et la Suisse dans plusieurs domaines. Le Président Juncker exprime l’espoir que l’année 2017 pourra être une année charnière pour l’approfondissement des relations bilatérales.

(Source: Commisson Européenne)

Illustration: ETH Zurich: Université Einstein