Archives des étiquettes : ski

#2019nCoV: cinq nouveaux cas

La France a annoncé le 8 fevrier la confirmation de cinq nouveaux cas de coronavirus sur son territoire, dont quatre adultes et un enfant britanniques qui résidaient tous dans une station de ski de Haute-Savoie, mais dont l’état clinique ne présente “aucun signe de gravité”.

Ces nouveaux cas portent à onze dans l’Hexagone le nombre de cas de coronavirus, virus qui a fait au total plus de 700 morts et contaminé plus de 34.500 personnes en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), d’où est partie cette épidémie de pneumonie virale en décembre.

Les quatre adultes et l’enfant contaminés résidaient dans le même chalet de la commune de Contamines-Montjoie qu’un ressortissant Britannique “de retour de Singapour où il avait séjourné du 20 au 23 janvier”, a déclaré le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, lors d’une conférence de presse à Paris.

Ce Britannique, qui a séjourné dans cette station de ski du 24 au 28 janvier, a depuis rejoint la Grande-Bretagne où les autorités ont indiqué vendredi qu’il aurait participé “à un évènement professionnel à Singapour” où des cas positifs ont été confirmés depuis, a-t-il ajouté.

Szczyrk ski: explosion de gaz accidentelle

Huit personnes sont mortes le quatre novembre en Pologne dans l’effondrement d’un immeuble de trois étages provoqué par une explosion de gaz, dans la station de ski de Szczyrk (sud), rapportent jeudi les autorités locales.

Les corps de quatre enfants et quatre adultes, très probablement les membres de deux familles, ont été extraits des décombres.

Quelque 200 secouristes ont participé aux efforts de recherche.

Selon une compagnie locale de gaz, l’explosion a sans doute été provoquée par le percement accidentel d’une canalisation.

Macron écourte son séjour au ski

L’Elysée a indiqué samedi soir qu’Emmanuel Macron écourte son séjour au ski à La Mongie (Hautes-Pyrénées) et rentre à Paris après les nouvelles violences dans la capitale durant la 18ème mobilisation des Gilets Jaunes.

Le couple présidentiel s’est retrouvé là alors qu’Emmanuel Macron était de retour d’un voyage officiel au Kenya. Brigitte Macron était déjà sur place depuis quelques jours.

Le Président de la République a été aperçu par des skieurs vendredi après-midi sur les pistes et les remontées mécaniques d’une station qu’il connaît bien et où il compte des amis.

Emmanuel Macron a des attaches familiales dans les Hautes-Pyrénées, notamment Bagnères de Bigorre où vivait sa grand-mère. Il s’y rend régulièrement.

Descente d’Andrzej Bargiel sur le K2

Le 22 juillet dernier, l’alpiniste polonais Andrzej Bargiel réalisait la première descente intégrale à skis du K2 (8 611m), le deuxième plus haut sommet de la planète. Découvrez les vidéos de cet exploit:

Fort de plusieurs semaines d’acclimatation dans le Karakoram (Pakistan), Andrzej Bargiel est monté le 19 juillet vers le camp II. Le 20 juillet, il a atteint le camp III (7 000 m d’altitude). Le 22 juillet, le groupe dans lequel il était est parti à 4 heures du matin et a rejoint le sommet. Dans la foulée, Andrzej Bargiel est parvenu à réaliser l’intégralité de la descente à skis, sans avoir à poser de rappel. Une première dans l’histoire de l’himalayisme.

Trois alpinistes espagnoles sont décédées dans l’avalanche

Trois personnes sont décédées dans l’avalanche survenue samedi (31.03.2018) en fin d’après-midi entre Fiesch (VS) et la station de ski de Fiescheralp. Deux autres randonneurs à ski ont été légèrement blessés. Les victimes sont toutes de nationalité espagnole.

Tous les membres du groupe portaient des appareils de détection pour victime d’avalanche. Les deux blessés ont ainsi pu être extraits de la masse neigeuse et héliportés samedi en début de soirée à l’hôpital de Viège par un appareil d’Air Zermatt, a annoncé dimanche la police cantonale valaisanne.

Deux skieurs sont morts dans les Alpes

Deux skieurs, dont un Belge, sont morts dimanche, 4/03/2018 dans deux avalanches survenues au même moment dans les Alpes françaises, tandis qu’un randonneur suisse emporté par une troisième coulée est porté disparu, a-t-on appris auprès de la préfecture de Haute-Savoie.

Les deux skieurs décédés, dont l’âge et le sexe n’ont pas été communiqués dans l’immédiat, ont été pris dans de deux avalanches qui se sont déclenchées l’une après l’autre vers 13H00 GMT sur le domaine hors-piste de la station de Vallorcines, au nord de Chamonix. La première a enseveli un skieur sur le secteur des Posettes, dont l’aiguille culmine à 2.200 mètres d’altitude. Dégagée de la coulée par les secours en arrêt cardio-respiratoire puis ranimé, la victime a été transportée à l’hôpital de Sallanches, où elle est décédée quelques heures plus tard. La seconde avalanche, survenue quelques minutes après sur le secteur voisin du Rang, a emporté un groupe de skieurs belges qui évoluaient avec un guide.

L’un des ressortissants belges a été retrouvé mort. Un autre a été blessé au dos après avoir sauté une barre rocheuse.

 

 

 

‘Le cocktail’ pour avoir des avalanches

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour provoquer des avalanches

Selon Météo France, les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortin, de la Haute Maurienne, de Thabord, de la Vanoise, de Champsor et de Pelvoux ont été placés en alerte maximale pour risque d’avalanche. « On a tout le cocktail pour avoir des avalanches, affirment les pompiers de Haute-Savoie notamment des glissements de terrain et des crues« . Une telle situation a forcé la station de Val-Thorens d’obliger leurs 20 000 vacanciers de rester dans leurs logements. Une situation problématique, d’autant plus que le domaine skiable affiche un taux de remplissage de 90%. Son accès sera également bloqué le temps de déclenchement d’avalanches préventives.

Au même titre que Val-Thorens, les domaines skiables hexagonaux sont à majorité fermés principalement pour les mêmes motifs. Antoine Burnet, de la Compagnie du Mont-Blanc, a confirmé la fermeture des stations de Chamonix. Plusieurs de ses homologues ont fait de même : Val-d’Isère, Tignes, Megève ou encore Avoriaz qui enregistrait des rafales allant de 108 à 144 km/h. Dans la montée de l’Alpe d’Huez, de nombreux vacanciers sont bloqués par les solifluxions. Les déblaiements sont actuellement en cours. Des coulées de boues en altitude ont isolé quelques villages. Le village de La Grave est, pour l’instant, dans l’incapacité de communiquer avec le monde extérieur. Quant à la fin de la tempête, elle est prévue pour vendredi à 06 heures.

« Entrées précédentes