Archives des étiquettes : RN

Loiseau sur la liste d’extrême droite

Nathalie Loiseau, la tête de liste de La république en marche (LaRem) aux européennes, a été la cible de l’opposition le 23 avril après des révélations selon lesquelles elle s’est engagée dans sa jeunesse aux côtés de militants d’extrême droite.

Il s’agissait des élections des délégués étudiants au conseil de direction et à la commission paritaire de l’établissement.

La candidate aux élections européennes, qui se présente comme un rempart contre Marine le Pen, chef de file du RN aux élections de mai prochain, a d’abord nié les faits avant de répondre qu’elle avait “complètement oublié cet épisode”.

L’ancienne ministre des Affaires européennes se serait présentée en 1984, le temps d’une élection, alors qu’elle était étudiante à Sciences-Po Paris, sous l’étiquette de l’UED, un syndicat issu du Groupe union défense (GUD), prônant l’union des droites, a révélé le 22 avril le site d’information Mediapart.

Parmi les sept autres candidats sur cette liste, figurait Christophe Bay, un haut fonctionnaire ayant contribué officieusement au programme de la candidate du Rassemblement national (RN) en 2017, précise Mediapart.

 

Gilets jaunes appellent à de manifestations

L’exécutif et la majorité espèrent que les mesures d’urgence en cours d’adoption et la promesse du grand débat national permettront d’apaiser la crise des Gilets jaunes, à la veille d’un sixième samedi de mobilisation en France.

Emmanuel Macron a directement répondu à une pétition signée par plus de 1,1 million de personnes sur Internet, en donnant raison aux signataires et en les invitant au dialogue.

Vous avez subi de plein fouet la hausse des prix du carburant et avez décidé de réagir en signant cette pétition (…) vous avez raison”, Macron a écrit .

Vous dénoncez l’écart qui s’est peu à peu creusé entre le peuple et ses dirigeants (…). À nous de trouver des solutions pour faire, ensemble et dans le dialogue, de cette colère une chance”, ajoute-t-il.

Des porte-parole autoproclamés des Gilets jaunes ont pour leur part confirmé leur intention de poursuivre le mouvement et appelé à de nouvelles manifestations le 22 décembre.

Le Rassemblement nationale (RN) est prêt à « accueillir » des Gilets jaunes sur sa liste aux élections européennes de mai 2019, a indiqué vendredi l’eurodéputé Nicolas Bay.

PE-FN: soupçons d’emplois fictifs

Marine Le Pen a été mise en examen pour détournement de fonds publics dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs du Front national au Parlement européen, a-t-on appris auprès de l’un de ses avocats.

La présidente  de Rassemblement national (RN), avait déjà été mise en examen en juin 2017 dans ce dossier, mais seulement pour abus de confiance et complicité d’abus de confiance.

La justice soupçonne la formation lepéniste d’avoir mis sur pied un système frauduleux consistant à faire embaucher ses permanents en qualité d’assistants parlementaires, rémunérés avec des deniers européens.

Le Parlement de Strasbourg évalue le préjudice subi à sept millions d’euros.