Archives des étiquettes : restauration

Pass sanitaire pour restaurants

21.07.2021 Interrogé sur TF1, Jean Castex a indiqué ce mercredi, le 21 juillet, que les restaurateurs devront demander le pass sanitaire des clients mais ne vérifieront pas l’identité. Ce sera du ressort des forces de l’ordre, a indiqué le premier ministre. Il s’agissait d’une préoccupation des professionnels de la restauration qui avaient écrit à Jean Castex à ce sujet.

Préparez vos justificatifs pour aller dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (contre 1.000 auparavant), les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif (PCR), alors que le nombre des contaminations explose en raison du variant Delta, plus contagieux.

Avec 18.000 contaminations en vingt-quatre heures, soit 150 % de plus sur une semaine, «nous n’avons jamais connu cela» a mis en garde mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n’hésite plus à parler de «quatrième vague». Le masque en extérieur fait son retour dans les zones touristiques où l’épidémie repart (Haute-Garonne, Charente-Maritime…).

Depuis l’allocution du président de la République Emmanuel Macron, lundi 12 juillet, des réfractaires au vaccin et surtout au pass sanitaire, secouent le pays. À l’heure où certains citoyens montrent leur mécontentement par des manifestations, d’autres vont beaucoup plus loin et diffusent des menaces de mort. Des députés de la majorité ont témoigné dans les colonnes du Figaro, ce mardi 20 juillet, pour dénoncer les violents messages qu’ils reçoivent quotidiennement depuis plusieurs jours. « On est régulièrement les cibles de menaces et de mails, mais là ça va crescendo dans la déraison totale » a confié anonymement une députée pour « ne pas inquiéter sa famille ».

L’extension du pass sanitaire a fait l’objet d’un avant projet de loi lors du Conseil des ministres le 19 juillet, puis il sera examiné par l’Assemblée nationale à partir du 21 juillet. Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux à partir de 12 ans :

A partir du 21 juillet : à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Cela concerne :

Ouverture de restauration anticipée

En France les restaurants pourraient rouvrir «entre le 2 et le 20 juin» si l’épidémie du coronavirus faiblit, estime le chef multi-étoilé Alain Ducasse interrogé par l’AFP après une réunion du secteur de la restauration avec le président Emmanuel Macron.

«S’il y a une relative sérénité» dans l’évolution de l’épidémie, «nous pouvons imaginer sereinement qu’entre le 2 juin et le 20 juin, l’ensemble des acteurs qui le souhaitent pourront rouvrir à la clientèle», a déclaré Alain Ducasse qui s’est fait le porte-voix du secteur lors de cette visioconférence.

Le gouvernement a indiqué que la décision sur la date de la réouverture serait prise fin mai.

Le Collège culinaire de France, qui défend le patrimoine gastronomique du pays et dont Alain Ducasse est fondateur, a demandé dans une lettre ouverte au président de la République un «déconfinement partiel de la restauration responsable».

«Nous allons dans le bon sens», a estimé Alain Ducasse.

«Le gouvernement a mis en place une réflexion avec nous et un calendrier qui est intelligent. Bien sûr, le déconfinement c’est quelque chose qui est attendu par énormément de professionnels» et va se faire « par étape » avec à chaque étape une évaluation de la situation», a pour sa part précisé Christian Regouby, délégué général du Collège.

L’opposition déplore des conseils de Macron

L’opposition a déploré le “mépris” des conseils prodigués par Emmanuel Macron ce week-end à un jeune sans emploi, des propos défendus par le gouvernement pour leur “franc-parler”.

A l’occasion de l’ouverture de l’Elysée au public pour les Journées du patrimoine, le chef de l’Etat a recommandé à un diplômé en horticulture sans emploi de 25 ans de postuler dans le secteur de l’hôtellerie-restauration ou le bâtiment.

“Honnêtement, hôtel, café, restaurant, je traverse la rue, je vous en trouve”, a-t-il dit lors d’un échange filmé par la presse, avant d’inviter le jeune homme à aller postuler dans le quartier parisien du Montparnasse.

Sur fond de rentrée politique délicate pour l’exécutif, au plus bas dans l’opinion, ces propos ont alimenté le procès en mépris de classe fait au chef de l’Etat.