Archives des étiquettes : pollution

#FillTheBottle: lutte contre mégots

Un nouveau challenge a vu le jour sur les réseaux sociaux ces dernières semaines : le #FillTheBottle, soit un geste écologique qui veut aider l’environnement.  L’idée de ce défi est ramasser les mégots abandonnés sur les trottoirs, dans les rues ou encore dans les parcs, et remplir une bouteille en plastique. Ensuite, il s’agit de poster une photo de sa bonne action sur les réseaux sociaux, en précisant le chemin parcouru et le temps qu’il a fallu pour remplir sa bouteille.

Chaque seconde, ce sont exactement 137.000 mégots qui se retrouvent par terre et participent à la pollution de notre planète. En sachant qu’un mégot tout seul peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau et met douze à quinze ans pour se décomposer dans la nature, il est grand temps de faire quelque chose.

“Circulation différenciée” à Paris

La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en oeuvre de la “circulation différenciée” mardi (23/07/2019) dans la capitale et à ses abords en raison d’un possible pic de pollution dû aux fortes chaleurs attendues cette semaine.

Seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2, soit les moins polluants, seront autorisés à circuler à l’intérieur d’une zone délimitée par l’A86, précise la préfecture dans un communiqué publié lundi.

La mesure sera toutefois appliquée “avec discernement” compte tenu des départs en vacances, font savoir les autorités.

Les vitesses maximales seront par ailleurs abaissées, à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ou à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h.

L’association Airparif, chargée de surveiller la qualité de l’air en Ile-de-France, prévoit, mardi, une concentration en ozone allant de 155 à 185 μg/m³, un niveau potentiellement supérieur au seuil dit d’information-recommandation (180 μg/m³).

La pollution à l’ozone est favorisée par la canicule, qui devrait s’installer sur une grande partie de la France cette semaine, un mois après une première vague de chaleur au cours de laquelle la température a atteint  +46 C° – un record absolu en France – dans l’Hérault.