Archives des étiquettes : philippe moureaux

Le livre de Philippe Moureaux est prêt! #molenbeek #politique #ps

P Moureaux

Philippe Moureaux, l’ancien bourgmestre de Molenbeek-saint-jean, présentera en avant-première son livre « La vérité sur Molenbeek » à la foire du livre de Bruxelles. Cette présentation sera accompagnée d’une séance de dédicace. « La vérité sur Molenbeek », publié aux éditions « La Boîte à Pandore » sortira en Belgique et en France.

« J’ai été bousculé, la commune que j’aime a été injustement traitée. Certes il y a eu un noyau criminel issu de cette commune, on ne peut pas le nier. Mais Molenbeek a été traînée dans la boue, sa population est aujourd’hui meurtrie. Je devais écrire ce livre, à la fois pour défendre ma commune et m’expliquer car j’ai entendu tellement de mensonges sur la politique que j’ai menée. J’ai eu le besoin de m’expliquer autrement que devant une caméra, je ne voulais pas qu’on me coupe, je voulais être libre. » Explique Monsieur Moureaux.

 

Rosia LIRA

La face cachée du troisième Abdeslam #paris #adbeslam #molenbeek

abdeslamm

Depuis les attentats de Paris, le nom d’une famille belge est sur toutes les lèvres: la famille Adbeslam. Le passé trouble de ce frère, qui clame son innocence sur tous les plateaux télévisés, refait surface…

Les faits remontent à l’été 2004, Mohamed Abdeslam est ambulancier. C’est son premier job. Et il se retrouve au coeur d’une histoire sordide, rendue publique un peu par hasard: « l’affaire des ambulanciers charognards ». Il s’agissait d’une bande d’ambulanciers qui détroussait des personnes transportées à l’hôpital, grièvement blessées ou même mortes. Tout y passait: montre, bijoux, argent, téléphone portable, portefeuille,…

Dans cette affaire, il a été reconnu coupable de 9 des 19 vols commis. Il a nié les faits à de maintes reprises.

En 2010, il a été condamné « par défaut » (car il ne s’est pas présenté  au procès ) à une peine de 2 ans avec sursis. A cela, s’ajoutait une indemnité s’élevant à 5000€. 

Mais ce jugement n’est toujours pas signifié. Cela signifie que le jugement n’a toujours pas été communiqué au justiciable. A l’heure actuelle, il est toujours présumé innocent et n’a purgé aucune peine de prison. De plus, aucune indemnité n’a été versée aux victimes. 

Pourtant, ça ne lui a pas empêché de se faire engager au sein de la commune de Molenbeek auprès de son ancien bourgmestre Philippe Moureaux dont il gérait les permanences. Après la chute de Philippe Moureaux, il fut affecté au service urbanisme de la commune

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien bourgmestre avait des employés assez particuliers…

Alexandre L

Menace terroriste: Philippe Moureaux pointé du doigt #terrorisme #molenbeek

1024px-Inaug_CEM_picqué_-_3_mai_2006_-_180

Philippe Moureaux, ex-grand vizir de Molenbeek (à dr.)

Un sondage national réalisé par l’université de Gand révèle que plus de la moitié des citoyens belges tiennent Philippe Moureaux pour responsable de la menace terroriste actuelle. 

Les belges sont inquiets. C’est ce que révèle ce sondage réalisé pour nos confrères de VTM. En effet, plus de la moitié des personnes interrogées craignent une attaque terroriste dans les prochaines semaines.

Mais qui est (sont) le(s) responsable(s) selon les personnes sondées ? 

L’ancien bourgmestre de Molenbeek (1992-2012), Philippe Moureaux (PS), est un des responsables pour 65% des Belges. Sa politique d’ouverture à l’islam est souvent mentionnée. A ses côtés, la sûreté de l’Etat et la politique d’intégration des gouvernements belges sont aussi perçus comme étant responsables de la situation actuelle au sein de notre pays (67%).

Comment les belges perçoivent la situation actuelle ?

62% des personnes interrogées jugent la menace très sérieuse. 44% d’entre eux pensent que cette menace peut déboucher à une réelle attaque terroriste sur notre territoire. Verolien Cauderghe, professeur à l’université de Gand, explique: « (…) dans le contexte négatif que l’on connait, on craint pour soi et on voit la situation de manière plus négative qu’elle ne l’est en réalité ». 

43% des belges se disent plus vigilants dans les lieux publics. Et un belge sur cinq affirme être plus attentif dans les transports publics. 

Notons que la communication de notre premier ministre, Charles Michel, est félicitée par les citoyens belges (51%). Enfin, 62% des personnes sondées estiment que les autorités publiques déploient suffisamment d’effort pour la sécurité de notre territoire. 

Alexandre Lopez Vela.