Archives des étiquettes : pass vaccinal

Castex annonce le pass vaccinal

Le premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont présenté le calendrier d’allègement des restrictions. Le pass vaccinal, succédant au pass sanitaire pour les personnes d’au moins 16 ans, entrera en vigueur à partir de lundi, le 24 janvier a annoncé jeudi, le 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse.

Comme annoncé à la suite du Conseil de défense sanitaire, Jean Castex et Olivier Véran ont renoué avec la traditionnelle conférence de presse du jeudi (24/01) soir. Si le rendez-vous a souvent été celui de l’annonce de nouvelles restrictions, c’est cette fois-ci un calendrier d’allègement des mesures que les membres du gouvernement ont présenté. Avec une volonté, après deux ans de crise et à moins de 80 jours de l’élection présidentielle: donner «plus de visibilité» aux Français.

«La vague Omicron commence à marquer le pas», s’est félicité Jean Castex, tout en s’interdisant de comparer l’épidémie à une «simple grippe». D’ici à la mi-février, les mesures en vigueur seront donc progressivement levées. Le recours au vaccin, lui, sera encouragé à travers le passe vaccinal, qui entrera en vigueur lundi.

Jean Castex a annoncé deux grandes dates d’allègement des mesures sanitaires. À partir du mercredi 2 février, les Français pour lesquels le télétravail était obligatoire trois jours par semaine vont voir disparaître cette contrainte. Le télétravail sera seulement «recommandé».

Parallèlement, les lieux recevant du public (salles de spectacle, stades) ne seront plus soumis à une jauge d’accueil du public. Enfin, l’obligation du port du masque en extérieur, qui s’applique dans certaines villes, sera levée.

Autre échéance, le 16 février marquera la levée des «autres mesures». La consommation dans les stades, dans les cinémas et dans les transports sera ainsi «à nouveau autorisée». Les concerts et la consommation «debout» dans les bars seront également possibles. Enfin les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, pourront à nouveau accueillir du public.

Enfin, à l’issue des vacances de février, le protocole sanitaire dans les écoles pourrait être allégé. Jean Castex a évoqué la possible levée du port du masque obligatoire dans les écoles élémentaires et un nouveau dispositif sur le recours aux tests et autotests en cas de cas positif dans une classe.

Le gouvernement se félicite de la mise en place d’un nouvel outil de lutte contre l’épidémie. Sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel attendue ce vendredi, le passe vaccinal entrera en vigueur dès lundi 24 janvier.

À compter de cette date, les Français de 16 ans et plus devront justifier d’un schéma vaccinal complet afin de pouvoir se rendre au cinéma, au théâtre, au restaurant pour prendre un TGV. Seuls les enfants de 12 à 15 ans pourront présenter un simple test négatif pour ces activités.

Le passe vaccinal ne sera cependant pas demandé pour accéder aux établissements sanitaires et médico-sociaux comme les Ehpad ou les hôpitaux. Le délai pour effectuer sa dose de rappel sera par ailleurs ramené à 4 mois à partir du 15 février.

Alors que le passe vaccinal entre en vigueur ce lundi, le premier ministre précise que si «sa nécessité ne fait aucun doute aujourd’hui», ce dispositif «pourrait tout à fait être suspendu si la pression épidémique mais surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement».

Assemblée nationale vote projet pass vaccinal

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5h25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS.

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d’Emmanuel Macron, prêt à « emmerder » les non-vaccinés, l’Assemblée nationale a adopté jeudi, le 6 janvier, au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5H25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS. Ils ont été 93 députés à se prononcer contre, dont la gauche de la gauche, le RN, et 3 dissidents LREM. Vingt-sept se sont abstenus.

Le projet de loi doit désormais être examiné par le Sénat dominé par la droite en début de semaine prochaine, pour une entrée en vigueur que le gouvernement voulait au 15 janvier mais qui devrait être repoussée de quelques jours.

Il faudra alors aux plus de 12 ans pouvoir justifier d’un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

Parmi leurs amendements de retouche, les députés ont repoussé de 12 à 16 ans la nécessité d’un pass vaccinal pour les sorties scolaires et activités péri et extrascolaires.