Archives des étiquettes : Nicole Belloubet

COVID19: dix détenus contaminés

Les plaintes pour non-assistance à personne en danger visant des membres du gouvernement se multiplient lorsque la gestion de la crise liée à l’épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 1.300 morts, fait l’objet de critiques grandissantes de la part de l’opposition.

Dernière procédure judiciaire en date, l’annonce par une avocate du barreau de Nîmes du dépôt d’une plainte pénale contre le Premier ministre Édouard Philippe et la Garde des sceaux, Nicole Belloubet au nom de 31 détenus incarcérés dans des prisons du sud de la France.

Me Khadija Aoudia, qui a annoncé avoir saisi la Cour de justice de la République, estime qu’à l’exception de la suspension des parloirs, aucune mesure n’a été mise en place pour protéger les détenus et le personnel face à ce virus qui a contaminé à ce stade dix détenus selon les autorités.

Face à cette situation, le ministère de la Justice a annoncé la gratuité de la télévision pour tous les détenus, ainsi que du crédit téléphonique pour maintenir le lien avec les proches et une aide financière pour les plus démunis.

Au-delà des tensions liées au confinement, c’est la propagation du Covid-19, dans un contexte de surpopulation carcérale, qui inquiète les autorités

Blessure d’une manifestante septuagénaire à Nice

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nice à la suite des blessures à la tête subies par une septuagénaire lors d’un rassemblement de Gilets jaunes dans le centre ville, a-t-on appris dimanche auprès du procureur de la République Jean-Michel Prêtre.

La militante associative, âgée de 73 ans, a chuté « et s’est cognée contre un pylône fixe », a-t-il précisé. L’incident s’est produit au moment où les forces de l’ordre chargeaient pour disperser les manifestants sur la place Garibaldi, une zone interdite aux manifestants, selon plusieurs témoins.

Le procureur a indiqué que la victime, Geneviève Legay, une porte-parole du mouvement altermondialiste Attac pour les Alpes-Maritimes, avait été prise en charge par les pompiers “pour une urgence relative”. Il a précisé qu’à son arrivée à l’hôpital, “le pronostic vital a été qualifié de réservé”. 

« Sur 61 gardes à vue à Nice ville, 21 ont été levées samedi en début de soirée”, a indiqué Jean-Michel Prêtre. “Nous examinons les réponses à donner aux autres pour des faits qui vont du simple refus de partir après sommation à des violences.

L’avocat de la militante, Arié Alimi, a annoncé qu’une plainte serait déposée pour “violences volontaires avec armes en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur personnes vulnérables”.

Interrogée sur ces incidents, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a souligné que la justice était saisie.

“Je trouve tout de même curieux que, lorsqu’une manifestation est interdite, comme cela était le cas à Nice, quelqu’un aille absolument avec la volonté de manifester à cet endroit-là”, a-t-elle dit sur BFMTV.

 

 

« La prison ce n’est pas le Club Med! »

«Vous trouvez normal que quand on a violé, quand on a tué, on ait le téléphone ? Vous trouvez normal qu’en prison, cela soit comme un hôtel ? Je ne l’accepte pas. Et si on ne change pas ça, et bien il y aura encore plus d’agressions de policiers demain», a averti Nicolas Dupont-Aignan. L’ancien candidat à la présidentielle a également prévenu des conséquences d’une telle politique, dont l’objectif officiel est de lutter contre le trafic de téléphones portables dans les prisons.

L’information daté du 2 janvier (Le Monde) a scandalisé un certain nombre de responsables politiques. Selon le quotidien, le ministre de la Justice a lancé un appel d’offres pour installer des téléphones fixes dans plus de 50 000 cellules de 178 établissements pénitentiaires. «Je suis indigné», a dit le président de Debout La France (DLF), Nicolas Dupont-Aignan, invité sur le plateau des France 2, le 5 janvier.

«Vous savez qu’il y a des zones rurales en France où il n’y a pas le téléphone. Et les voyous en prison vont avoir le téléphone. Mais quand j’ai su ça, je me suis demandé si j’étais dans un pays de fous et je me suis demandé si au ministère de la Justice, il y avait des fous !», ajoute Nicolas Dupont-Aignan.

«La prison ce n’est pas le Club Med ! Quelle est la prochaine étape ? L’abonnement à Canal+ pour la culture cinématographique ?!», a tweeté le député européen Les Républicains (LR) Renaud Muselier en adressant son message à la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.