Archives des étiquettes : Nanga Parbat

Elisabeth Revol a conquis l’Everest

Elisabeth Revol est devenue la première Française à réussir l’ascension sans oxygène, un an et demi après son sauvetage hors normes au Nanga Parbat, rapporte la presse. Elle a en outre gravi vendredi le Lhotse voisin (8.516 m).

Les autorités népalaises ont délivré 379 permis d’ascension de l’Everest pour la saison qui doit s’achever à la fin du mois.

Trois himalayistes indiens et un guide népalais ont trouvé la mort ces deux derniers jours sur les pentes de l’Everest, ce qui porte à sept le nombre de tués depuis le début de la période la plus propice à l’ascension du point culminant de la planète, rapportent vendredi les autorités népalaises.

 

#NangaParbat: Revol rêve des nouveaux défis

#NangaParbat: Dans la nuit du 27 au 28 janvier, Elisabeth Revol devient la première femme à gravir le Nanga Parbat, mais la descente vire au cauchemar. Concentrée sur son objectif, Elisabeth Revol poursuit sa descente. L’un de ses pieds n’a plus de chaussure. Mais impossible de secourir son partenaire de 43 ans, Thomas Mackiewicz, resté là-haut, dans cette montagne qu’il aimait tant. Malgré les séquelles, depuis sa chambre d’hôpital, Elisabeth Revol ne rêve que des nouveaux défis.

L’alpiniste Masha Gordon, qui avait lancé la collecte de fonds avec une opération en ligne, a indiqué sur son site web que « tout l’argent recueilli via le site GOFUNDME, soit 150 000 euros, moins l’avance du gouvernement français de 31 000 euros qui doit être remboursée, ira aux enfants de Tomek. Générosité extraordinaire de tous ! »

Cet argent avait été réuni pour financer la mission des hélicoptères de l’armée pakistanaise ayant transporté sur les pentes du Nanga Parbat (8 126 m) l’équipe de grimpeurs polonais pour secourir Revol et Mackiewicz.

#K2 Profond respect aux alpinistes célèbres Urubko et Bielicki

« Nous souhaitons remercier très chaleureusement toutes les personnes qui nous ont aidées dans cette organisation et dans les secours. Un énorme merci et un profond respect à Denis Urubko, Adam Bielicki, qui ont effectué une performance hors norme. Merci également aux autres secouristes Jarek et Piotrek », a déclaré Ludovic Giambiasi, qui coordonnait la communication de la Française. (Image: les alpinistes russe #DenisUrubko à gauche et polonais #Adam Bielicki à droit).

 

Une alpiniste française Elisabeth Revol a été secourue lors d’une mission de sauvetage périlleuse sur le Nanga Parbat dans la partie pakistanaise de l’Himalaya, surnommée la « montagne tueuse. »

 

#NangaParbat: l’Alpiniste Revol souffre de gelures

#K2 #NangaParbat La nouvelle que l’on attendait plus a fini par tomber, en plein milieu de la nuit pakistanaise : Denis Urubko et Adam Bielecki, deux des alpinistes de l’expédition  » K2 in winter « , sont parvenus à rejoindre Elisabeth Revol. Après lui avoir prodigué les premiers soins et l’avoir restauré, ils ont entamé la descente vers le camp de base, qu’ils ont atteints dans l’après-midi (à 10h, heure française). La Française souffre de gelures, mais sa vie n’est plus en danger. Elle va être transportée en hélicoptère vers Islamabad via Skardu pour les premiers soins, avant d’être rapatriée en France.

« Nous souhaitons remercier très chaleureusement toutes les personnes qui nous ont aidées dans cette organisation et dans les secours. Un énorme merci et un profond respect à Denis Urubko, Adam Bielicki, qui ont effectué une performance hors norme. Merci également aux autres secouristes Jarek et Piotrek », a déclaré Ludovic Giambiasi, qui coordonnait la communication de la Française. (Image: les alpinistes russe #DenisUrubko à gauche et polonais #Adam Bielicki à droit).

Une alpiniste a été secourue dans l’Himalaya

Des hélicoptères de l’armée pakistanaise ont repéré l’alpiniste française Elisabeth Revol sur les pentes du Nanga Parbat mais ils n’ont pas pu la secourir et n’ont pas davantage réussi à entrer en communication avec son compagnon de cordée polonais blessé.

Elisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz ont été stoppés dans leur ascension du sommet de 8.126 mètres alors qu’ils étaient à 7.400 mètres d’altitude, d’où ils ont envoyé un appel de secours jeudi via téléphone satellite.

La Française a été repérée samedi à environ 6.700 mètres d’altitude, après avoir redescendu seule plus de 500 m de dénivelé en laissant son compagnon de cordée, qui souffre d’une ophtalmie des neiges et de gelures, à 7.280 m pour aller au devant des secours.

Quatre membres d’une expédition polonaise qui tente la première ascension hivernale du K2, le deuxième plus haut sommet de la planète lui aussi situé au Pakistan, ont été acheminés par hélicoptère sur les pentes du Nanga Parbat et font route vers les deux alpinistes en difficulté.

Ils se trouvaient samedi (29/01) au camp de base 1 alors qu’Elisabeth Revol est proche du camp de base 2, a déclaré Shahid Sardar, un représentant de la compagnie Askari Aviation, propriété de l’armée pakistanaise.

“Nous espérons qu’ils atteindront la Française d’ici demain, mais nous n’avons pas établi le contact avec le Polonais. C’est une opération de secours très complexe”, a-t-il dit.

“Nous devrions en savoir plus demain à la mi-journée.”