Archives des étiquettes : Mosquée

Rassemblements religieux réglementés

Les musulmans, qui représentent 9% de la population de France, célèbrent ce week-end l’Aïd al-Fitr qui marque la fin du Ramadan.

Le ministère a déclaré s’attendre à une reprise des cultes dès le mois de juin, précisant que dans certains cas, des groupes religieux pourraient se rassembler dès la publication des nouvelles règles qui aura lieu dans “les heures qui viennent”.

Le ministère a annoncé le 22 mai qu’il publierait un décret précisant les nouvelles réglementations relatives aux rassemblements religieux.

En vertu du décret, les rassemblements religieux devraient respecter certaines conditions, notamment le port de masques, une distance d’au moins un mètre entre les fidèles et le lavage des mains, a déclaré le ministère dans un communiqué.

#Bayonne: attaque contre la mosquée

Le président de la République a condamné « avec fermeté l’attaque odieuse perpétrée devant la mosquée de Bayonne ».  Un ancien candidat du Front National est actuellement en garde à vue et a reconnu les faits.

Deux hommes ont été blessés par balles par assaillent devant la mosquée de Bayonne, le 28 octobre, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques dans un communiqué. Vers 15h20, « un homme a tenté d’incendier la porte de la mosquée ». « Surpris dans sa tentative par deux personnes, l’homme leur a tiré dessus… L’individu, en repartant, a incendié un véhicule automobile. » Il a ensuite été interpellé.

Les deux hommes gravement blessés par balle sont « âgés de 74 et 78 ans », poursuit la préfecture. Ils ont été évacués vers le centre hospitalier de Bayonne. Deux cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP) ont été mises en place, une à l’hôpital de Bayonne et une autre sur place à la mosquée.

Selon les informations de France Télévisions, l’homme interpellé, Claude S., est âgé de 84 ans. En 2015, il avait été candidat du Front national aux élections départementales. Nicolas Bay (RN) l’a confirmé, sur CNews, ajoutant que cet homme avait depuis quitté le parti. France Bleu Pays Basque ajoute qu’il est retraité de l’éducations nationale.

Image: illustration

Expulsion de mosquée Adda’wa à Paris

La mosquée à Paris dite “de Stalingrad” a obtenu en justice l’expulsion, pour occupation illégale, d’un imam concurrent qui prêchait dans le même quartier du XIXe arrondissement sous une tente porte de la Villette.

Ce jugement visant l’imam Larbi Kechat, une figure de l’islam en France, et de trois associations qu’il anime, rendu par le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, conclue à l’issue d’une longue bataille de légitimité entre l’équipe qui gère aujourd’hui la mosquée Stalingrad, l’Acima (Association cultuelle islamique mosquée Adda’wa) et l’équipe d’origine, celle de l’imam Kechat.

Dans son jugement en référé, le Tribunal de grande instance de Paris (TGI) de Paris fait droit à la demande de la nouvelle équipe. “A défaut de restitution volontaire des lieux”, il ordonne l’expulsion de l’imam Larbi Kechat, du terrain de la Villette,avec l’assistance de la force publique”, si nécessaire.

Une fois le terrain récupéré, Ahmed Ouali explique qu’il travaillera à mieux réorganiser la prière du vendredi pour ne faire plus qu’un service au 39, rue de Tanger – au lieu de deux tant l’affluence est grande.

“Ce jugement met un terme à l’aventure individuelle d’un recteur qui refusait de respecter les droits légitimes de la Mosquée Adda’wa sur le site de la Porte de la Villette”, indique le président de l’Acima, Ahmed Ouali, dans un communiqué.

Bilan alourdi en Afghanistan

Le bilan s’est alourdi samedi à Gardez, dans l’est de l’Afghanistan, où les autorités ont dénombré 35 morts et 94 blessés au lendemain de l’attentat de deux kamikazes en burqa dans une mosquée chiite.

«Parmi les 35 morts, trois étaient des enfants» a déclaré Shamim Khan Katawazi, gouverneur de la province de Paktia, précisant que «parmi les 94 blessés, dix-sept, dans un état critique, ont été transférés par hélicoptère à Kaboul». Un précédent bilan faisait vendredi état de 29 morts et 81 blessés. Le chef de la police provinciale, le général Raz Mohammad Mandozai, a confirmé le nouveau décompte de victimes, ainsi que la présence d’enfants parmi elles.

Croisade contre le radicalisme #bruxelles #mosquee #cinquantenaire #islam #etterbeek

Capture d’écran 2015-12-08 à 16.04.15

Grande Mosquée du Cinquantenaire – Google Street View.

Rudy Vervoort (PS) s'insurge contre le financement étranger de cette mosquée

Rudy Vervoort (PS) s’insurge contre le financement étranger de cette mosquée

Lundi, le ministre-président bruxellois, Rudy Vervoort, a appelé le gouvernement fédéral. La raison ? Il souhaiterait revoir avec l’Arabie Saoudite le bail emphytéotique (bail de 99 ans signé en 1967) relatif à la Grande Mosquée du Cinquantenaire, à Bruxelles.

Selon lui, cette mosquée diffuserait un islam particulièrement conservateur. « Ils sont les seuls à avoir l’argent pour payer. Il faut arrêter d’importer sans cesse cet islam à Bruxelles », ajoute-t-il.

Il souligne aussi ce grand paradoxe qui consiste à voir un islam qui trouve son origine en Arabie Saoudite alors qu’il y a très peu de saoudiens en Belgique. Il déplore les valeurs véhiculées qui sont au service d’un islam très conservateur.

Peter De Roover (N-VA) a appuyé les dires du ministre-président, estimant que le « wahabbisme soutenu par l’état saoudien » propagé dans certaines mosquées belges posait un réel problème.

Depuis les attentats de Paris, les relations de l’Occident avec l’Arabie Saoudite sont revenues sur le devant de la scène. Pourquoi ? Les liens qui unissent certaines sphères du régime wahabbite avec le terrorisme islamique sont souvent pointés du doigts.

Cependant, le ministre de la Justice, Koens Geens (CD&V)  rappelle que la reconnaissance des cultes est un domaine lié désormais aux régions et non pas au fédéral.

Didier Reynders, ministre des affaires étrangères, a souligné qu’il ne comptait pas changer la politique belge envers l’Arabie Saoudite.

Pourquoi ?

L’Arabie Saoudite est un important partenaire de la Belgique. Des missions économiques sont très régulières entre les deux états. Notons encore qu’il y a un important investissement saoudien en négociation au port d’Anvers. Et enfin, la FN y vend des armes.

Cependant, les liens économiques entre l’Arabie Séoufite et la belgique soulèvent des questions comme le régime politique de ce pays est particulièrement rétrograde et peu respectueux des droits de l’homme en général et des drotis de la femme en particulier.

Un autre son de cloche chez Rudi Vervoort.

Il souligne la nécessité d’assécher le financement étranger et d’avancer en matière de reconnaissance des mosquées.

Il pose le problème suivant: « Pourquoi n’y a-t-il que quatorze mosquées reconnues en Belgique ? Parce que les autres n’en ont pas besoin. Le fric, elles l’ont déjà ».

ALV.