Archives des étiquettes : Mont-Blanc

Mont-Blanc à l’accès limité

La préfecture de Haute-Savoie a mis en place une série de mesures de régulation de l’accès au Mont-Blanc, le plus haut sommet des Alpes gravement affecté par la sur-fréquentation touristique et l’impact du réchauffement climatique.

Ces mesures sont destinées à assurer la sécurité des alpinistes et à protéger ce site naturel classé depuis 1951.

Site particulièrement attractif, le Mont-Blanc attire près de 25.000 ascensionnistes par an, entraînant des phénomènes de sur-fréquentation des refuges, des problèmes de sécurité des pratiquants, et ponctuellement des incivilités et atteintes à l’ordre public”, indique le préfet dans un communiqué.

Il précise que “les horaires de plus forte affluence sur le couloir du Goûter (entre 11h et 15 h), correspondent aux périodes à plus fort risque de chutes de pierres”.

Sommets légendaires des Alpes

Chaque partie de la chaîne de montagnes des Alpes a des particularités uniques et une culture locale. Mais elles semblent toutes attirer les alpinistes, les randonneurs, les cyclistes et les personnes à la recherche d’aventure. Les Alpes bernoises comprennent des sommets légendaires tels que l’Eiger, le Mont Blanc, le Matterhorn et le Schreckhorn.

Ce fût sur des sommets alpins tels que ceux-ci que l’alpinisme moderne a été inventé pendant l’age d’or de l’alpinisme. Les personnes ne souhaitant pas faire d’escalade, mais avec un peu de sang-froid et un penchant pour les belles vues, peuvent se frayer un chemin le long du First Cliff  Walk qui serpente autour d’un flanc de montagne bien au-dessus de Grindelwald Suisse.

Corps d’alpiniste italien disparu dans le Mont-Blanc retrouvé

Le corps de Luca Lombardini, l’un des trois alpinistes italiens disparus en début de semaine dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie) a été retrouvé ce vendredi par les secouristes de Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.

Un premier corps a été retrouvé par les secouristes, parmi les trois alpinistes italiens disparus en début de semaine dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie). C’est celui de Luca Lombardini, âgé de 31 ans.

‘Le cocktail’ pour avoir des avalanches

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour provoquer des avalanches

Selon Météo France, les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortin, de la Haute Maurienne, de Thabord, de la Vanoise, de Champsor et de Pelvoux ont été placés en alerte maximale pour risque d’avalanche. « On a tout le cocktail pour avoir des avalanches, affirment les pompiers de Haute-Savoie notamment des glissements de terrain et des crues« . Une telle situation a forcé la station de Val-Thorens d’obliger leurs 20 000 vacanciers de rester dans leurs logements. Une situation problématique, d’autant plus que le domaine skiable affiche un taux de remplissage de 90%. Son accès sera également bloqué le temps de déclenchement d’avalanches préventives.

Au même titre que Val-Thorens, les domaines skiables hexagonaux sont à majorité fermés principalement pour les mêmes motifs. Antoine Burnet, de la Compagnie du Mont-Blanc, a confirmé la fermeture des stations de Chamonix. Plusieurs de ses homologues ont fait de même : Val-d’Isère, Tignes, Megève ou encore Avoriaz qui enregistrait des rafales allant de 108 à 144 km/h. Dans la montée de l’Alpe d’Huez, de nombreux vacanciers sont bloqués par les solifluxions. Les déblaiements sont actuellement en cours. Des coulées de boues en altitude ont isolé quelques villages. Le village de La Grave est, pour l’instant, dans l’incapacité de communiquer avec le monde extérieur. Quant à la fin de la tempête, elle est prévue pour vendredi à 06 heures.

Mont-Blanc: les nouvelles règles d’ascension

Le maire de la commune de Saint-Gervais, au pied du Mont-Blanc, Jean-Marc Peillex  a imposé un équipement minimum aux alpinistes. 

Une décision de M.Peillex est critiquée par le roi de l’ultra-trail, Kilian Jornet.  Ultra-trail  est à la mode, et pousse certains adeptes à gravir des sommets avec un minimum d’équipement. Au nom du besoin de légèreté pour avancer plus vite, certains coureurs s’attaquent à des sommets alpins sans le matériel de sécurité nécessaire. Cela a mené les secours en montagne à intervenir à différentes reprises, afin d’apporter de l’aide à des alpinistes qui n’en auraient pas eu besoin s’ils avaient disposé de l’équipement nécessaire.

 

Cela a mené les secours en montagne à intervenir à différentes reprises, afin d’apporter de l’aide à des alpinistes qui n’en auraient pas eu besoin s’ils avaient disposé de l’équipement nécessaire.

Killian

Kilian Jornet, le spécialiste mondial de l’ultra-trail, n’approuve pas cette décision. « Ca n’est pas le matériel, mais la connaissance de l’utilisation de celui-ci et l’expérience de chacun qui compte » souligne-t-il. Il a réagi avec humour à cette décision, en posant nu au sommet du Mont-Blanc. L’occasion pour lui de souligner qu’il est possible de grimper sans matériel imposé sur le versant italien.