Archives des étiquettes : Malte

Ocean Viking: l’accueil de 150 migrants en France

La France s’apprête à accueillir 150 migrants sur les 356 transportés par le navire humanitaire Ocean Viking. Après plus de deux semanies d’attente en mer, tous ont pu débarquer le 23 août sur l’île de Malte (Hay Wharf base navale). Ils vont ensuite être répartis entre la France, l’Allemagne, l’Irlande, LuxembourgPortugal et la Roumanie.

A bord du navire, une majorité de personnes viennent du Soudan, pays dont les ressortissants sont généralement susceptibles de bénéficier d’une protection internationale.

Les 150 migrants qui seront transférés en France seront hébergés dans des centres pour demandeurs d’asile, en attendant la décision finale de l’Ofpra.

Migrants d’Aquarius acceptés en France

Le navire humanitaire Aquarius est arrivé  dans le port de La Valette, la capitale de Malte, après cinq jours d’errance en Méditerranée.

Le navire affrété par l’ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) a été autorisé à y débarquer les 141 migrants secourus en fin de semaine dernière au large de la Libye. Selon les ONG, 70 enfants se trouvaient à bord du navire.

Les migrants sont majoritairement originaires d’Érythrée et de Somalie, a dit un porte-parole du gouvernement maltais, précisant qu’ils allaient passer une visite médicale avant d’être conduits dans des centres d’accueil.

A son arrivée dans le port de La Valette, des membres du Mouvement patriotique maltais (extrême droite) ont déployé une banderole sur laquelle était écrit “Stop au trafic d’êtres humains”.

Près d’eux, des membres de l’équipage d’un autre navire humanitaire, le MV Lifeline, avaient écrit sur leur propre banderole: “Tout le monde a le droit de vivre”.

 

 

L’Italie et Malte refusent Lifeline avec 234 migrants

A deux jours d’un « mini-sommet » européen sur la politique migratoire, l’Italie a déclaré que Malte avait refusé d’accueillir le Lifeline, un navire qui a recueilli 234 migrants, et elle a jugé cette décision “absurde” et “inhumaine”. (Image: Lifeline NGO)

Quelques heures plus tôt, Rome avait demandé aux autorités maltaises d’accueillir ce navire de l’ONG allemande Mission Lifeline. Parmi les 234 migrants à son bord se trouvent 14 femmes et quatre enfants en bas âge.

« Pour la sécurité de l’équipage et des personnes secourues, nous demandons à Malte, pour des raisons politiques et humanitaires, d’ouvrir l’un de ses ports (au Lifeline), puis de saisir ce navire et de s’assurer de son équipage », avait déclaré le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, à Sienne.

Le ministre italien des Transports Danilo Toninelli, annonçant le refus maltais d’accueillir le Lifeline, a posté sur sa page Facebook une photo d’un courriel des forces armées maltaises déclarant à l’appui que ce navire n’avait pas émis d’appel de détresse.

« L’Europe doit intervenir pour pallier l’inhumanité de Malte« , a estimé Toninelli.

Son collègue maltais de l’Intérieur, Michael Farrugia, a répliqué par un communiqué invitant Toninelli à « s’en tenir aux faits ».

Un bateau ONG avec les migrants est refusé

Un navire d’une ONG espagnole, qui effectue des opérations de sauvetage en Méditerranée, était bloqué dans les eaux internationales après le refus des autorités italiennes et maltaises d’accueillir les migrants libyens sauvés deux jours auparavant.

Le Golfo Azzurro, de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, a secouru les migrants libyens dimanche à 100 milles nautiques (185,2 km) des côtes libyennes, dans une opération coordonnée avec les gardes-côtes italiens.

« Nous ne sommes toujours pas autorisés à débarquer », a publié l’ONG sur son compte Twitter.

Les gardes-côtes italiens n’ont pas encore réagi.

Depuis janvier, 95.215 migrants sont entrés en Italie depuis les côtes libyennes et 2.230 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée, selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur.