Archives des étiquettes : Macron

Feu vert au passe sanitaire

Après dix jours d’attente, le suspense a pris fin. Le Conseil constitutionnel vient de valider le projet de loi sur la gestion de la crise sanitaire, en censurant toutefois certaines dispositions, rapporte Le Figaro, jeudi 5 août.

Celles concernant l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants, à l’origine de nombreuses manifestations dans tout le pays, ont été jugées conformes à la Constitution par le Conseil, annoncent les Sages dans un communiqué. Le passe sanitaire sera notamment appliqué dans les centres commerciaux « au-delà d’un certain seuil défini par décret » et si « la gravité des risques de contamination » le justifie à l’échelle d’un département.

Le Conseil rappelle que les préfets devront néanmoins garantir « l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu’aux moyens de transport accessibles dans l’enceinte de ces magasins et centres».

Ces mesures devraient donc être appliquées dès le lundi 9 août, comme l’avait annoncé le gouvernement, et ce jusqu’au 15 novembre, date à laquelle la loi devra être reconduite.

Passe sanitaire et vaccination des soignants : le Conseil constitutionnel donne son feu vert mais émet des réserves.

Malgré quelques réserves émises au sujet de l’isolement obligatoire et de la suspension de contrats de travail, le projet de loi sur la gestion de la crise sanitaire a été validé par le Conseil constitutionnel.

Drôme: Macron giflé par un homme

Le Président de la République française Emmanuel Macron a été giflé par un homme, rapidement identifié, lors de son déplacement dans la Drôme dans un lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage. La sécurité du chef de l’État est immédiatement intervenue pour neutraliser cet individu. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à 13 h 45.

«En sortant de l’établissement, il (Emmanuel Macron) a souhaité avoir un contact avec la foule lors duquel un individu, accompagné d’un deuxième, lui a porté un coup au visage», précise un communiqué officiel émanant du parquet de Valence.

Dans la vidéo diffusée sur Twitter et authentifiée par l’entourage du chef de l’État, on voit le président de la République s’approcher d’un groupe de personnes massées derrière des barrières, puis échanger brièvement avec un homme. Saisissant l’avant-bras du président, l’individu semble lui porter ensuite un coup sur la joue, l’entourage de Macron évoquant une «tentative de gifle».

De nombreux responsables politiques ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron, mardi 8 juin, après que ce dernier a été bousculé par un homme lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage (Drôme). Un homme a giflé le chef de l’Etat avant d’être plaqué au sol par le service de sécurité, selon une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. De nombreux responsables politiques ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron, mardi 8 juin, après que ce dernier a été bousculé par un homme lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage (Drôme).

Un homme a giflé le chef de l’Etat avant d’être plaqué au sol par le service de sécurité, selon une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. L’Elysée évoque auprès du Monde une « tentative » de gifle et ne fait « pas d’autres commentaires à ce stade » : les « serrages de main ont repris dans la foulée », et « le déplacement continue ». Deux personnes ont été arrêtées, a ensuite précisé la préfecture de la Drôme.

Macron et Castex profitent de la terrasse

Pour marquer la réouverture des terrasses, cinémas, musées, commerces ce mercredi, deuxième étape du déconfinement, Emmanuel Macron et son Premier ministre ont pris un café ensemble en terrasse.

Personne n’a pu échapper : terrasses, cinémas et magasins rouvrent mercredi après de longues semaines de fermeture à cause de l’épidémie de coronavirus. Pour marquer le coup, Emmanuel Macron et son Premier ministre ont pris un café en terrasse mercredi matin.

Le chef de l’Etat a posté une courte vidéo de ce moment, sur son compte Twitter. «Nous y sommes ! Terrasses, musées, cinémas, théâtres… Retrouvons ce qui fait notre art de vivre. Dans le respect des gestes barrières», a-t-il écrit.

Sur la pastille vidéo, on voit le chef de l’Etat en compagnie de Jean Castex, de dos, se faire servir un café et un verre d’eau chacun, attablés dehors à une terrasse. Une petite palissade, décorée de pots de fleurs, sépare le café de la route, mais la circulation se fait entendre.

Gaza: médiation au Proche-Orient

Emmanuel Macron et son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi s’entretiennent ce mardi midi, le 18 mai 2021, par visioconférence avec le roi Abdallah II de Jordanie, et espèrent la mise en place d’un cessez-le feu. (Image: archive)

Le président français et son homologue égyptien s’entretiennent ce mardi midi, par visioconférence, avec le roi Abdallah II de Jordanie, pour travailler à une médiation au Proche-Orient qui vise « à un cessez-le-feu rapide et éviter que le conflit ne s’étende », a annoncé l’Elysée.

Emmanuel Macron avait déjà discuté lundi avec le président égyptien, présent à Paris, et annoncé leur intention commune de solliciter l’appui de la Jordanie pour mener une médiation dans le conflit entre Israël et les Palestiniens.

MLP: «détournement de fonds publics»

Selon le JDD, qui a dévoilé le rapport de police de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’eurodéputés du Rassemblement national, les enquêteurs disposent d’assez d’éléments pour poursuivre 17 membres du parti, dont Marine Le Pen, de «détournement de fonds publics».

C’est un rapport qui risque de chambouler la prochaine campagne de l’élection présidentielle. Plus de cinq ans après le début de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants d’eurodéputés au sein du Rassemblement National, le Journal du Dimanche a révélé les dernières conclusions des enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), remises à la juge d’instruction Claire Thépaut le 15 février. Ce rapport de police accuse notamment la dirigeante du parti, Marine Le Pen, d’être l’instigatrice et la bénéficiaire d’un « système frauduleux».

Dans cette enquête ouverte en 2015, le RN et ses dirigeants sont soupçonnés d’avoir détourné les enveloppes accordées par l’Union européenne aux députés pour rémunérer les collaborateurs parlementaires. Ces fonds destinés aux assistants parlementaires auraient été détournés pour financer les salaires des permanents du parti. Au total, le RN aurait abusé de 6,8 millions d’euros. Depuis le début de l’affaire, Marine Le Pen et son père Jean-Marie ainsi que 25 autres élus et collaborateurs ont été mis en examen.

20M de Francais vaccinés

Président Macron a annoncé ce samedi 15 mai sur Twitter que 20 millions de Français avaient reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19. “20 millions de Français vaccinés !”, avait également écrit le Premier ministre Jean Castex.

″À tous ceux qui se sont mobilisés pour atteindre cet objectif: merci pour votre engagement et votre exceptionnelle mobilisation. À tous nos compatriotes éligibles qui ne sont pas encore vaccinés: rendez-vous sur santé.fr.”, a-t-il ajouté.

Vendredi soir, 19,7 millions de personnes avaient reçu au moins une injection et 8,7 deux injections (soit 13% de la population totale et 16,6% de la population majeure). Les chiffres de samedi n’étaient pas encore disponibles.

Après 20 millions mi-mai, le gouvernement s’est fixé comme objectif 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin et a ouvert depuis mercredi la vaccination aux plus de 18 ans, sans conditions, pour des doses disponibles du jour au lendemain.

Strasbourg: Avenir de l’Europe

Emmanuel Macron et les dirigeants de l’Union européenne (UE) sont attendus, dimanche 9 mai à Strasbourg, pour donner le coup d’envoi de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Pour l’inauguration solennelle de cette vaste consultation citoyenne le jour de la Fête de l’Europe, «nous souhaitons de l’interactivité et des échanges, dès ce premier jour, avec les citoyens», a avancé l’Elysée.

«Si Bruxelles est la capitale des bureaux de l’Europe, Strasbourg est la capitale de son âme et de son cœur: là où on la pense, là où on défend ses valeurs », a déclaré M. Macron, dans une interview aux Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA). Le chef de l’Etat, qui va également signer un contrat triennal de soutien à la dimension européenne de Strasbourg, veut désormais que l’« on retrouve le fonctionnement le plus normal possible, le plus vite possible».

Dans l’hémicycle du Parlement européen seront prononcés, à partir de 14 heures, le discours du chef de l’Etat français et celui des trois institutions européennes, représentées par le président du Parlement européen, David Sassoli, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et le premier ministre portugais Antonio Costa, pour le Conseil.

Depuis plus d’un an, le Parlement européen ne s’est pas réuni à Strasbourg en raison de la pandémie. Dans une lettre ouverte adressée à Clément Beaune, secrétaire d’État aux Affaires européennes, des représentants de la société civile (*) demandent au gouvernement français d’envisager un recours auprès de la Cour de justice de l’Union européenne pour le retour des sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg.

Macron affiche sa « cohésion »

Soixante-seize ans après la reddition de l’Allemagne nazie, la France commémore la victoire du 8 mai 1945 et Emmanuel Macron affiche sa cohésion avec l’armée. Le président de la République a passé un long moment à discuter avec les différents chefs d’états-majors réunis en cercle autour de lui, une discussion inhabituelle pour une commémoration du 8 mai. Cet entretien intervient quelques jours après la publication d’une tribune signée par plusieurs centaines de militaires qui critiquent ouvertement l’action du chef de l’État, quelque temps avant qu’une autre tribune de militaires ne soit publiée dans Valeurs Actuelles.

«Je n’ai pas souvenir d’avoir vu une telle image», commente le général Pellistrandi, rédacteur en chef de la revue Défense nationale, sur BFMTV. «Ce moment est historique, explique Jean Garrigues, historien spécialiste de la Ve République. C’est une réponse directe à la tribune des militaires».

La cérémonie a exceptionnellement été organisée en fin de journée, en raison du déplacemen du président de la République au Portugal à l’occasion d’un sommet européen.
Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 a eu lieu sans public ce samedi, le 8 mei, en raison de la crise sanitaire. Exceptionnellement décalé à 18 heures, en raison du déplacement d’Emmanuel Macron au Portugal, le 76e anniversaire de la victoire des Alliés a démarré avec la dépose d’une gerbe de fleurs au pied de la statue du Général de Gaulle, située en bas de l’avenue des Champs-Elysées.

Après la traditionnelle Sonnerie aux morts, le président de la République a salué Hervé Gaymard, président de la Fondation Charles de Gaulle, ainsi que les membres de la famille du premier président de la Ve République.

Le chef de l’Etat a ensuite remonté en voiture les Champs-Elysées pour rejoindre l’Arc de Triomphe, place de l’Etoile, où l’attendaient les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, quelques élus, membres du gouvernement dont la ministre des Armées Florence Parly à qui il a souhaité « un bon anniversaire, et de l’institution militaire.

Là, Emmanuel Macron a déposé une gerbe de fleurs et s’est recueilli quelques instants devant la tombe du Soldat inconnu, dont la flamme a été ravivée. La Marseillaise a ensuite été entonnée par le choeur militaire, avant qu’Emmanuel Macron n’aille saluer les quelques responsables politiques et militaires présents.

«Le geste est bien plus efficace que tous les discours, commente Jean Garrigues. S’il s’était exprimé, il se serait mis au même niveau que les généraux. Par cette discussion, il se place au-dessus, il expose le lien naturel qui unit le pouvoir civil au pouvoir militaire et marginalise la tribune».

Déconfinement en quatre étapes

Emmanuel Macron a dévoilé jeudi 29 avril, dans la presse régionale, son calendrier de déconfinement du pays entre le 3 mai et le 30 juin. Le plan sera détaillé par Jean Castex dans la semaine du 10 mai, après une phase de concertation.

Ce calendrier en quatre dates, qui doit permettre de retrouver une vie presque normale cet été, « sera présenté en détail par le Premier ministre au cours de la semaine du 10 mai », précise le chef de l’État dans cet entretien.

Lundi prochain, 3 mai, marquera la fin de la limitation de déplacement à 10 kilomètres autour de son domicile. Le retour des élèves est prévu dans les collèges et les lycées.

Le couvre-feu national actuellement fixé à 19 h 00 sera décalé à 21 h 00 le 19 mai, à 23 h 00 le 9 juin avant d’être levé le 30 juin, annonce notamment Ouest-France, qui faisait partie des titres ayant participé à l’interview.

Macron un «mauvais Président»

Si Emmanuel Macron se présentait à la présidentielle, 61% des Français ne voteraient pas pour lui, car autant estiment qu’il est un «mauvais Président», indique un sondage réalisé par BVA.

À un an de la présidentielle, six Français sur 10 (61%) affirment qu’ils ne voteront pas pour Emmanuel Macron au premier tour s’il se représente. Et ce, alors que sa cote de popularité se stabilise à un niveau supérieur que celle de ses prédécesseurs, indique un sondage réalisé par BVA et publié le 23 avril.

Toutefois, 11% des personnes interrogées se sont déclarées prêtes à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour, tandis que 28% ont affirmé qu’elles «pourraient le faire».

Le chef de l’État tombe notamment en disgrâce chez les 35-64 ans (66% de rejets), les ouvriers (69%) et les chômeurs (76%).

« Entrées précédentes