Archives des étiquettes : Lyon

Etudiant de Lyon allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi

L’auteur présumé de l’attentat au colis piégé à Lyon, qui a fait 13 blessés, a reconnu avoir fait allégeance à l’Etat islamique (EI), selon la source judiciaire.

Mohamed Hachem M., étudiant algérien de 24 ans, est en garde à vue depuis le 27 mai, ainsi que son frère cadet. Leur gardes à vue se poursuivaient jeudi après-midi, a annoncé le parquet de Paris.

Celle de leurs parents a en revanche été levée en début d’après-midi en l’absence d’élément les incriminant à ce stade, a précisé le parquet, dont la section anti-terroriste s’était saisie de cette affaire.

Mohamed Hachem M., venu en France poursuivre ses études en informatique, n’avait pas obtenu le visa nécessaire et était en situation irrégulière. Mais il était jusqu’ici inconnu des services de police et de justice.

 

 

#Lyon: Mohammed H. le principal suspect

Le principal suspect de l’attentat au colis piégé de Lyon Hichem M., un étudiant en informatique de 24 ans, et trois membres de son entourage ont été arrêtés le 27 mai et placés en garde à vue, ont annoncé le parquet de Paris et des sources proches de l’enquête.

L’étudiant, de nationalité algérienne et jusqu’ici inconnu de la police, selon une source policière, est soupçonné d’avoir déposé le 24 mai après-midi un colis piégé contenant des boulons, vis et billes en métal devant une boulangerie, non loin de la gare de Lyon-Perrache.

L’explosion, qui a fait 13 blessés, dont huit femmes et une fillette de 10 ans, n’a pas été revendiquée à ce stade.

Selon une source proche de l’enquête, des traces d’ADN ont été retrouvées sur les restes du colis et l’explosif utilisé était du TATP, une substance artisanale très instable utilisée notamment dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Lyon: la chasse à l’homme

Les services de police recherchaient l’auteur de l’attaque au colis piégé qui a fait 13 blessés, dont une fillette de 10 ans, le 24 mai à Lyon, déployant un important dispositif de sécurité pour le retrouver.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée, a annoncé à la mi-journée le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, chargé de l’enquête, ce qui laisse planer un doute sur les motivations réelles de l’auteur des faits.

Le colis piégé, qui renfermait notamment des boulons, des vis, et des billes en métal, a été déposé devant une boulangerie de la rue Victor Hugo, près de la gare de Lyon-Perrache.

Le suspect, un homme d’une trentaine d’années, selon des sources policières, a été filmé par les caméras de surveillance municipales.

Il était vêtu d’un bermuda vert claire, d’une chemise vert foncé aux manche relevées au niveau des coudes, de chaussures et d’un sac à dos noir. Son visage était en partie dissimulée par une casquette de couleur kaki ainsi que par une paire de lunettes de soleil.

Explosion: huit blessés à Lyon

Une explosion qui a fait huit blessés dans une rue piétonne de Lyon est sans doute due à un colis piégé, selon une source judiciaire.

«On s’oriente effectivement vers un colis piégé», a déclaré à l’AFP une porte-parole du parquet, confirmant des informations de la presse locale.

Amendement:

Amendement:

Gilets jaunes – Acte XXVI


Le XXVI samedi d’action des Gilets jaunes, marqué par une mobilisation qui semblait à nouveau en baisse, s’est déroulé dans le calme à Paris, mais des incidents ont été signalés en région, en particulier à Nantes et Lyon.

Selon les chiffres de la mobilisation arrêtés à 14h00 diffusés par le ministère de l’Intérieur, 2.700 personnes ont défilé en France, dont 600 à Paris, contre 3.600 la semaine dernière à la même heure dont 1.070 à Paris.

A Lyon, où se sont rassemblées quelque 3.000 personnes venues de toute la France, des échauffourées ont eu lieu entre manifestants, forces de l’ordre et black blocs, malgré le déploiement d’un important dispositif policier. La police a eu recours aux gaz lacrymogènes tandis que les manifestants jetaient des bouteilles et des pierres.

La préfecture a fait état de quatre interpellations et dix blessés parmi les forces de l’ordre.

 

#ActeXVIII: Marche pour le climat

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé le 16 mars à la ‘marche du siècle‘, à Paris et ailleurs en France, à l’appel de nombreuses associations pour réclamer des « changements immédiats » en faveur du climat.

La manifestation à Paris à laquelle se sont mêlés de nombreux Gilets jaunes, s’est déroulée dans une atmosphère bon enfant sur toute la longueur du parcours, qui a abouti à la place de la République en fin d’après-midi.

Les organisateurs ont dénombré 107.000 personnes dans la capitale. La préfecture de police en a compté 36.000.

Les manifestants étaient également plusieurs milliers à Marseille, Lyon ou Bordeaux.

Actie XIV: brutalité policière

Samedi 16 février avait lieu le quatorzième acte  #ActieXIV de manifestation des Giilets jaunes à Paris et ailleurs en France. C’était notamment le cas à Lyon, ou une scène violente a été filmée par des policiers depuis l’intérieur de leur véhicule.

Bloqués dans un embouteillage, les membres de forces de l’ordre font face à la fureur des manifestants dans une atmosphère de tension extrême. Ils tentent de se frayer un chemin alors que les lancers de pierre et les coups de bâton s’abattent sur la carrosserie. Un homme essaie même de monter sur le capot.

Les policier parviennent finalement à s’extraire de la zone, aidés par l’arrivée de collègues à pied.

Depuis le début des manifestations des Gilets jaunes, les groupes Facebook des manifestants évoquent fréquemment la répression policière brutale, les violences injustifiées, les blessés graves. Ce thème est devenu central.

« Entrées précédentes