Archives des étiquettes : Lyon

Beaujolais trois étoiles

Dans le Beaujolais, entre 15 000 et 20 000 vendangeurs sont attendus sur les 15 000 hectares de vignes. Mais entre la sécheresse et la grêle, les aléas climatiques ont un impact sur la récolte.

Si dans le Beaujolais, les vendanges se font encore à la main, dans les Coteaux du Lyonnais, la machine a pris le relais sur certaines parcelles.
Les vendanges ont été matinales, voire très matinales, voire tellement matinales que cela devient des vendanges nocturnes.

 »Un tiers de l’appellation beaujolais a été touché par les derniers épisodes de grêle le 18 août, soit près de 1.500 hectares. La récolte ne sera pas équitable entre le Sud et le Nord, les plaines et les Coteaux », explique Inter Beaujolais, l’organisme interprofessionnel des vins du Beaujolais.

Le millésime s’annonce « de très bonne qualité », selon les professionnels du secteur. Mais de faible quantité. Alors que les vendanges vont débuter dans le Beaujolais, au nord de Lyon,​ dans le vignoble, les viticulteurs regardent les grappes de gamay et de chardonnay achever leur véraison sous le soleil. Une météo bénéfique pour terminer la maturation qui ne fait pas oublier pour autant les aléas climatiques de ces derniers mois.

#Villeurbanne: la piste terroriste écartée

Le suspect de l’attaque au couteau commise à la gare routière de Villeurbanne (Rhône) a été mis en examen le 2 septembre des chefs “d’assassinat” et de “tentatives d’assassinats” et placé en détention provisoire, a annoncé le parquet de Lyon.

Le 31 septembre à 16h25 après-midi à 16H30 au niveau du métro Laurent Bonnevay de Villeurbanne, près de Lyon, ce demandeur d’asile afghan a attaqué au couteau des passants qui attendaient le bus dans la gare routière  tuant sur le coup un jeune homme de 19 ans et blessant huit autres personnes.

Neutralisé par les passants et les agents des transports en commun, l’agresseur a été placé en garde à vue.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il présente un profil psychotique lourd et il est un gros consommateur de cannabis.

Le parquet de Lyon a saisi la Police judiciaire pour « assassinat et tentative d’assassinat » le caractère terroriste de l’attaque n’a pas été retenu à ce stade. Un temps évoqué sur les réseaux sociaux et selon plusieurs sources, la piste de la présence d’un deuxième agresseur a été quant à elle démentie par le parquet.

“Circulation différenciée” à Paris

La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en oeuvre de la “circulation différenciée” mardi (23/07/2019) dans la capitale et à ses abords en raison d’un possible pic de pollution dû aux fortes chaleurs attendues cette semaine.

Seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2, soit les moins polluants, seront autorisés à circuler à l’intérieur d’une zone délimitée par l’A86, précise la préfecture dans un communiqué publié lundi.

La mesure sera toutefois appliquée “avec discernement” compte tenu des départs en vacances, font savoir les autorités.

Les vitesses maximales seront par ailleurs abaissées, à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ou à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h.

L’association Airparif, chargée de surveiller la qualité de l’air en Ile-de-France, prévoit, mardi, une concentration en ozone allant de 155 à 185 μg/m³, un niveau potentiellement supérieur au seuil dit d’information-recommandation (180 μg/m³).

La pollution à l’ozone est favorisée par la canicule, qui devrait s’installer sur une grande partie de la France cette semaine, un mois après une première vague de chaleur au cours de laquelle la température a atteint  +46 C° – un record absolu en France – dans l’Hérault.

 

 

 

Etudiant de Lyon allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi

L’auteur présumé de l’attentat au colis piégé à Lyon, qui a fait 13 blessés, a reconnu avoir fait allégeance à l’Etat islamique (EI), selon la source judiciaire.

Mohamed Hachem M., étudiant algérien de 24 ans, est en garde à vue depuis le 27 mai, ainsi que son frère cadet. Leur gardes à vue se poursuivaient jeudi après-midi, a annoncé le parquet de Paris.

Celle de leurs parents a en revanche été levée en début d’après-midi en l’absence d’élément les incriminant à ce stade, a précisé le parquet, dont la section anti-terroriste s’était saisie de cette affaire.

Mohamed Hachem M., venu en France poursuivre ses études en informatique, n’avait pas obtenu le visa nécessaire et était en situation irrégulière. Mais il était jusqu’ici inconnu des services de police et de justice.

 

 

#Lyon: Mohammed H. le principal suspect

Le principal suspect de l’attentat au colis piégé de Lyon Hichem M., un étudiant en informatique de 24 ans, et trois membres de son entourage ont été arrêtés le 27 mai et placés en garde à vue, ont annoncé le parquet de Paris et des sources proches de l’enquête.

L’étudiant, de nationalité algérienne et jusqu’ici inconnu de la police, selon une source policière, est soupçonné d’avoir déposé le 24 mai après-midi un colis piégé contenant des boulons, vis et billes en métal devant une boulangerie, non loin de la gare de Lyon-Perrache.

L’explosion, qui a fait 13 blessés, dont huit femmes et une fillette de 10 ans, n’a pas été revendiquée à ce stade.

Selon une source proche de l’enquête, des traces d’ADN ont été retrouvées sur les restes du colis et l’explosif utilisé était du TATP, une substance artisanale très instable utilisée notamment dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Lyon: la chasse à l’homme

Les services de police recherchaient l’auteur de l’attaque au colis piégé qui a fait 13 blessés, dont une fillette de 10 ans, le 24 mai à Lyon, déployant un important dispositif de sécurité pour le retrouver.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée, a annoncé à la mi-journée le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, chargé de l’enquête, ce qui laisse planer un doute sur les motivations réelles de l’auteur des faits.

Le colis piégé, qui renfermait notamment des boulons, des vis, et des billes en métal, a été déposé devant une boulangerie de la rue Victor Hugo, près de la gare de Lyon-Perrache.

Le suspect, un homme d’une trentaine d’années, selon des sources policières, a été filmé par les caméras de surveillance municipales.

Il était vêtu d’un bermuda vert claire, d’une chemise vert foncé aux manche relevées au niveau des coudes, de chaussures et d’un sac à dos noir. Son visage était en partie dissimulée par une casquette de couleur kaki ainsi que par une paire de lunettes de soleil.

Explosion: huit blessés à Lyon

Une explosion qui a fait huit blessés dans une rue piétonne de Lyon est sans doute due à un colis piégé, selon une source judiciaire.

«On s’oriente effectivement vers un colis piégé», a déclaré à l’AFP une porte-parole du parquet, confirmant des informations de la presse locale.

Amendement:

Amendement:

« Entrées précédentes