Archives des étiquettes : LR

Assemblée nationale vote projet pass vaccinal

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5h25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS.

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d’Emmanuel Macron, prêt à « emmerder » les non-vaccinés, l’Assemblée nationale a adopté jeudi, le 6 janvier, au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5H25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS. Ils ont été 93 députés à se prononcer contre, dont la gauche de la gauche, le RN, et 3 dissidents LREM. Vingt-sept se sont abstenus.

Le projet de loi doit désormais être examiné par le Sénat dominé par la droite en début de semaine prochaine, pour une entrée en vigueur que le gouvernement voulait au 15 janvier mais qui devrait être repoussée de quelques jours.

Il faudra alors aux plus de 12 ans pouvoir justifier d’un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

Parmi leurs amendements de retouche, les députés ont repoussé de 12 à 16 ans la nécessité d’un pass vaccinal pour les sorties scolaires et activités péri et extrascolaires.

Valérie Pécresse désignée candidate des Républicains

La présidente de la Région Ile-de-France, avec 61% des voix, a remporté haut la main le second tour du congrès de la droite face à Eric Ciotti et ses 39%. Elle sera donc la candidate des Républicains pour la présidentielle.

Les Républicains tiennent enfin leur candidat pour 2022. Et c’est une candidate en l’occurence: Valérie Pécresse a remporté ce samedi, le 4 décembre, le congrès Les Républicains (LR), et portera les couleurs de son parti lors de la prochaine présidentielle, selon nos informations.

Avec 60,95% des voix, la présidente de la région Île-de-France a remporté l’investiture face au député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, qui a récolté 39,05% des suffrages, a confirmé le président du parti Christian Jacob quelques minutes après.

Sénatoriales 2020: LREM a échoué

Les élections sénatoriales 2020 destinées à renouveler la moitié de la chambre haute ont été marquées le 27 septembre, dimanche, par une percée écologiste et une bonne résistance de La République en marche (@LREM) dans une assemblée où la droite républicaine reste majoritaire.
Selon les premiers résultats communiqués en début de soirée, la droite a conforté son ancrage et le groupe socialiste devrait rester en deuxième position.

“Ce soir, la majorité sénatoriale de droite et du centre est confortée”, a écrit dans un communiqué le président Les Républicains (LR) du Sénat, Gérard Larcher, qui sera candidat à sa réélection jeudi prochain.

Dans la foulée de leur bon score aux élections municipales du printemps, les écologistes devraient être en mesure de reformer le groupe qu’ils avaient perdu il y a trois ans, en dépassant le seuil de dix élus.

“Le groupe est en vue”, a déclaré à la presse le secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Julien Bayou, avant des tractations prévues cette semaine.

“Félicitations aux 6 élu-e-s EELV qui rejoignent le #Senat et vont permettre de former un groupe écolo”, s’est réjoui sur Twitter le député européen Yannick Jadot.

Le président du groupe LR Bruno Retailleau a été réélu en Vendée, tout comme le patron du groupe La République en marche, François Patriat, réélu de justesse pour six ans en Côte d’Or.

“C’était un combat très difficile, vous savez que je ne partais pas gagnant du tout”, a déclaré à l’annonce des résultats François Patriat, qui est un proche d’Emmanuel Macron.

Sur les 23 sénateurs LaRem, dix remettaient leur mandat en jeu ce dimanche dans un contexte défavorable pour le pouvoir en place, défait aux dernières municipales.

“On devrait a minima être au même niveau, voire un peu plus”, a estimé sur Public Sénat le sénateur LaRem des Hauts-de-Seine Andr“. On devrait a minima être au même niveau, voire un peu plus”, a estimé sur Public Sénat le sénateur LaRem des Hauts-de-Seine André Gattolin.

Du côté des membres du gouvernement, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a été élu dans l’Eure et le secrétaire d’Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a été réélu dans l’Yonne. Les deux hommes vont rester au gouvernement et enverront leurs suppléants respectifs au palais du Luxembourg.

Majoritairement à droite depuis 2014, le Sénat est renouvelé pour moitié tous les trois ans.

Environ 87.000 grands électeurs – des conseillers municipaux pour la plupart – étaient appelés aux urnes ce dimanche pour désigner 172 sénateurs sur un total de 348.

« La prison ce n’est pas le Club Med! »

«Vous trouvez normal que quand on a violé, quand on a tué, on ait le téléphone ? Vous trouvez normal qu’en prison, cela soit comme un hôtel ? Je ne l’accepte pas. Et si on ne change pas ça, et bien il y aura encore plus d’agressions de policiers demain», a averti Nicolas Dupont-Aignan. L’ancien candidat à la présidentielle a également prévenu des conséquences d’une telle politique, dont l’objectif officiel est de lutter contre le trafic de téléphones portables dans les prisons.

L’information daté du 2 janvier (Le Monde) a scandalisé un certain nombre de responsables politiques. Selon le quotidien, le ministre de la Justice a lancé un appel d’offres pour installer des téléphones fixes dans plus de 50 000 cellules de 178 établissements pénitentiaires. «Je suis indigné», a dit le président de Debout La France (DLF), Nicolas Dupont-Aignan, invité sur le plateau des France 2, le 5 janvier.

«Vous savez qu’il y a des zones rurales en France où il n’y a pas le téléphone. Et les voyous en prison vont avoir le téléphone. Mais quand j’ai su ça, je me suis demandé si j’étais dans un pays de fous et je me suis demandé si au ministère de la Justice, il y avait des fous !», ajoute Nicolas Dupont-Aignan.

«La prison ce n’est pas le Club Med ! Quelle est la prochaine étape ? L’abonnement à Canal+ pour la culture cinématographique ?!», a tweeté le député européen Les Républicains (LR) Renaud Muselier en adressant son message à la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.