Archives des étiquettes : LFI

Mélenchon annonce une réorganisation

Fragilisé par son revers aux élections européennes  Jean-Luc Mélenchon, le dirigeant de la France insoumise (LFI),  a annoncé une réorganisation du mouvement et promis de prendre du recul, tout en confirmant une ligne d’opposition radicale à Emmanuel Macron et son gouvernement.

LFI avait réuni à Paris une “Assemblée représentative” pour tirer les leçons de cet échec (6,31% des suffrages au lieu de 19,58% au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 pour Jean-Luc Mélenchon).

“Une page est en train de se tourner (…), la fin du cycle de la période de l’élection présidentielle”, a-t-il déclaré dans son discours de clôture d’un week-end de débats.

Nous sommes en train d’adopter un organigramme (…) Il y a toute une équipe qui arrive. Ils sont jeunes et même très jeunes”, a-t-il ajouté. “Ce n’est plus moi qui ouvrirai toutes les réunions, ni moi qui les terminerai toutes. J’en ferai un certain nombre mais pas toutes.”

Jean-Luc Mélenchon s’est dit “triste” que les élections européennes “n’aient pas donné ce qu’on en attendait”.

“Oui c’est cruel, c’est douloureux quand on ne voit pas venir à la rescousse ceux pour lesquels on se bat”, a-t-il dit. “On n’a pas réussi à fédérer.”

 

 

 

« Fête à Macron » par la France insoumise

160.000 personnes selon les organisateurs, et 40.000 selon la préfecture de police, ont défilé samedi (5/05/2018) à Paris pour une « Fête à Macron » organisée par La France insoumise (LFI), sous haute surveillance policière.

Le chef de l’Etat élu il y a un an était la principale cible des slogans souvent non dénués d’humour des manifestants entre la place de l’Opéra et celle de la Bastille dans une ambiance festive, avec chars et fanfare.

« Stop Macron« , « Macron, président des riches », « Macron = Thatcher en pantalon », « Non au coup d’Etat social », « Macron remballe to arrogance, le peuple mène la danse », pouvait-on lire et entendre dans le cortège, où beaucoup sont venus en famille.

 

On reconnaissait dans le cortège des députés LFI comme François Ruffin, à l’initiative du rassemblement, et le président du groupe à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon.

Dans un discours à la foule, ce dernier a salué les Français en lutte, des cheminots aux salariés d’Air France en passant par les étudiants, les enseignants, les hospitaliers et tous « ceux qui croient au bien commun, au service public ».