Archives des étiquettes : Laurent Nunez

Gilets Jaunes Acte XII

Le gouvernement s’attend à un nouveau samedi tendu pour les forces de l’ordre, avec des manifestations de  Gilets jaunes annoncées pour la 12e fois de suite partout en France.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, a averti vendredi (1/02/2019) que les forces de l’ordre feraient usage, en cas de violences, de leurs “lanceurs de balles de défense” (LBD) autorisés par le Conseil d’Etat, malgré les blessures infligées par ces armes intermédiaires.

Oui, c’est vrai, cette arme de force intermédiaire peut blesser. Mais face aux émeutiers, pour se défendre contre ceux qui les attaquent, les forces de l’ordre en ont besoin”, a répété le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, après une réunion sur l’organisation du maintien de l’ordre.

Si elles en étaient privées, elles n’auraient alors plus d’autre alternative que le corps à corps ou l’usage de l’arme de service”, a-t-il ajouté. “Dans le contexte actuel, chacun voit bien où cela pourrait nous mener et je ne le veux pas.”

AMENDEMENT:

La crise serait selon François  Hollande la conséquence de « décisions malencontreuses prises depuis l’été 2017 en matière d’impôts [et d’] un certain nombre de déclarations qui n’avaient pas toujours été bien comprises ».

Castaner appelle au calme

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d’Etat Laurent Nunez ont appelé à un retour au calme, à l’issue d’une sixième journée de manifestations des Gilets jaunes marquée par un nouveau repli de la mobilisation.

« A l’heure des fêtes de fin d’année notre pays a besoin d’ordre de calme et de paix », a déclaré samedi le ministre de l’Intérieur dans une courte allocution dont la vidéo a été diffusée vers 23h00 sur micro blog Twitter.

« J’en appelle à la responsabilité de chacun« , a-t-il dit en dressant le constat d’un « tassement de la mobilisation ».

Selon un décompte transmis en fin de journée par le ministère de l’Intérieur, à 18h00 (17h00 GMT), les manifestations rassemblaient 38.600 Gilets jaunes à travers la France, dont 2.000 personnes à Paris. A titre de comparaison, les autorités avaient recensé 66.000 participants à l’échelle nationale à la même heure samedi dernier.

C’est dix fois moins (de manifestants) aujourd’hui qu’au début de la manifestation, le 17 novembre”, a souligné Christophe Castaner.