Archives des étiquettes : Kaboul

Kaboul: deux Belges blessés

Bruxelles 30.08.2021 Deux Belges ont été blessés à Kaboul, a-t-on appris lundi, le 30 aout, de source diplomatique. L’un d’eux, originaire de Bruxelles, l’a été à la suite de l’attentat perpétré jeudi et est soigné dans un hôpital de la ville. L’autre personne a également été blessée près de l’aéroport mais pas dans cet attentat, a-t-on précisé sans donner d’autre détail.

La presse flamande a toutefois fait état il y a une semaine d’un incident qui s’est produit lorsqu’une personne originaire d’Anvers a voulu entrer dans l’aéroport mais aurait été refoulée par un soldat américain d’après le témoignage recueilli par « De Morgen ».

Mercredi dernier, les Belges présents à l’aéroport de Kaboul dans le cadre de l’opération d’évacuation Red Kite ont quitté la capitale afghane. Ce lundi, le 30 aout, 125 Belges ou personnes sous protection belge qui se trouvent encore en Afghanistan étaient recensés sur la liste des personnes souhaitant être évacuées. La Belgique cherche des solutions avec ses partenaires étrangers. Le point de contact est l’ambassade de Belgique au Pakistan. Quoi qu’il en soit, les Belges encore sur place ont été appelés à ne pas se rendre à l’aéroport de Kaboul.

Des militaires belges sont toujours déployés à Islamabad. Le moment de leur retour en Belgique ou une nouvelle affectation n’ont pas encore été décidés, a-t-on indiqué de source militaire.

Kaboul: Daesh revendique l’attaque

Au moins 18 personnes ont été tuées samedi le 24 octobre dans un attentat suicide contre un centre éducatif à Kaboul, ont annoncé des responsables afghans. (Image: Kaboul, Afghanistan, media social)

Selon le ministère l’Intérieur, treize corps ont été relevés et 57 personnes ont été blessées lors de l’attaque. «Un kamikaze qui voulait entrer dans le centre éducatif a été identifié par des gardes. Il s’est fait exploser dans l’allée menant au centre, avant de pouvoir y entrer», a détaillé le porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur.

D’après un porte-parole du ministère, l’auteur de l’attaque a activé des explosifs dans la rue à proximité d’un centre éducatif danois. L’explosion s’est produite en fin d’après-midi près d’un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l’ouest de la capitale, a déclaré Tareq Arian, porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur.

L’Etat islamique a revendiqué dans un communiqué l’attentat.

Un porte-parole des talibans a nié toute implication dans l’attaque.

Collaborateur de l’AFP tué à Kaboul

Selon l’AFP, l’explosion s’est produite au coeur d’une foule dense de partisans du général, près de l’aéroport. Il s’agissait du retour en Afghanistan du premier vice-président exilé depuis un an en Turquie après une accusation de viol sur un rival, fin 2016.

Dostum, qui avait quitté le pays en mai 2017 pour échapper à la justice, a été accueilli en héros par une délégation d’officiels afghans et des dizaines de partisans, principalement des membres de la communauté ouzbèke.

AFP photographe Shah Marai à été tué à Kaboul

Il avait commencé au sein de l’AFP en 1996. A l’époque, il était alors chauffeur-fixeur. Puis, peu à peu, il était parvenu à se faire une place au sein de la prestigieuse agence de presse, devenant photographe puis chef du service photo à Kaboul. Shah Marai, père de six enfants, a été tué lundi (30/04/2018) lors d’un double attentat-suicide à Kaboul.

« Nous sommes dévastés par la mort de notre photographe Shah Marai, qui témoignait depuis 15 ans de la tragédie qui frappe son pays. La direction de l’AFP salue le courage, le professionnalisme et la générosité de ce journaliste qui avait couvert des dizaines d’attentats avant d’être lui-même victime de la barbarie », a témoigné Michèle Léridon, directrice de l’Information de l’AFP, dans un tweet de l’AFP.

Shah Marai, chef photographe du bureau de l’AFP à Kaboul, a été tué dans un double attentat-suicide lundi  (30/04/2018) à Kaboul.