Archives des étiquettes : ISIS

#COLOMBES : une lettre d’allégeance à Daesh

L’homme qui a volontairement percuté deux policiers le 27 avril à #Colombes a déclaré qu’il «voulait mourir en tuant des policiers». Il avait écrit une lettre d’allégeance à Daesh. Le parquet national antiterroriste a été saisi.

Dans sa voiture BMW, les enquêteurs ont retrouvé un couteau et une «lettre expliquant son geste». Il y indique son allégeance à Daesh.

Lors de ses premières auditions, l’auteur des faits a dit qu’il «voulait mourir en tuant des policiers», selon une source proche du dossier. Au moment de son interpellation, il a dit avoir regardé des vidéos sur la Palestine avant d’agir, a expliqué le parquet de Nanterre.

La perquisition réalisée à son domicile n’a pour l’heure révélé «rien de significatif», indique une source judiciaire.

Dans l’attente des résultats d’une expertise psychiatrique, le parquet national antiterroriste (Pnat) restait en «observation», selon des sources concordantes.

Agé de 29 ans et inconnu des services de renseignement, le suspect aurait des antécédents psychiatriques datant de 2012.

Le 27 avril, peu après 17h30, il a foncé, au volant d’une BMW, sur deux motards de la police nationale qui étaient à l’arrêt en train de contrôler un véhicule à #Colombes (Hauts-de-Seine). L’un d’eux a été grièvement blessé, l’autre moins sérieusement.

Les deux policiers, souffrant de traumatismes aux jambes ont été transportés à l’hôpital, ainsi qu’un policier municipal, selon la même source. La Brigade criminelle est chargée de l’enquête, appuyée du Service départemental de la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

AFP photographe Shah Marai à été tué à Kaboul

Il avait commencé au sein de l’AFP en 1996. A l’époque, il était alors chauffeur-fixeur. Puis, peu à peu, il était parvenu à se faire une place au sein de la prestigieuse agence de presse, devenant photographe puis chef du service photo à Kaboul. Shah Marai, père de six enfants, a été tué lundi (30/04/2018) lors d’un double attentat-suicide à Kaboul.

« Nous sommes dévastés par la mort de notre photographe Shah Marai, qui témoignait depuis 15 ans de la tragédie qui frappe son pays. La direction de l’AFP salue le courage, le professionnalisme et la générosité de ce journaliste qui avait couvert des dizaines d’attentats avant d’être lui-même victime de la barbarie », a témoigné Michèle Léridon, directrice de l’Information de l’AFP, dans un tweet de l’AFP.

Shah Marai, chef photographe du bureau de l’AFP à Kaboul, a été tué dans un double attentat-suicide lundi  (30/04/2018) à Kaboul.

La lutte contre « terrorisme islamiste »

Le Président Macron a confirmé  la lutte contre le “terrorisme islamiste” comme la priorité de sa politique étrangère, annonçant la tenue, début 2018 en France, d’une conférence consacrée à la lutte contre le financement du terrorisme.

S’exprimant devant les 170 ambassadeurs de France réunis comme chaque rentrée à Paris, le chef de l’Etat a estimé que la sécurité des Français était “la raison d’être” de la diplomatie française.

“Assurer la sécurité de nos concitoyens fait de la lutte contre le terrorisme islamiste la première priorité de notre politique étrangère”, a-t-il déclaré. “Oui je parle bien d’un terrorisme islamiste et j’assume parfaitement l’emploi de cet adjectif”.

“L’angélisme n’est pas de mise à cet égard”, a-t-il ajouté, tout en mettant en garde contre un “soupçon général” envers les “millions de musulmans qui vivent en Europe et qui n’ont aucun rapport avec ces doctrines fanatiques”.

Frappée depuis deux ans par une série d’attentats, la France est actuellement engagée militairement dans la lutte contre les groupes djihadistes, dans la bande sahélo-saharienne, en Libye et sur le front irako-syrien, a rappelé Emmanuel Macron.

“Oui, Daesh est notre ennemi, le retour de la paix et la stabilisation de l’Irak puis de la Syrie sont à cet égard une priorité vitale pour la France”, a-t-il dit.