Archives des étiquettes : Irlande du Nord

£2,1 milliard en plus pour Brexit sans accord

Le Royaume-Uni investira £2,1 milliard supplémentaires (€2,3 milliard) pour stockage de médicaments, embauche de douaniers et autres campagnes d’information dans l’éventualité d’un Brexit sans accord.

Premier ministre Boris Johnson, qui a succédé à Theresa May  s’est engagé à quitter l’Union européenne d’ici trois mois quoi qu’il arrive. Il est prêt à une sortie sans mesures d’accompagnement sauf si les autres Etats membres de l’UE acceptent de renégocier l’accord conclu avec Theresa May en novembre dernier.

Le nouveau gouvernement veut notamment supprimer la clause de sauvegarde qui doit empêcher en dernier recours le rétablissement d’une frontière physique entre la république d’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord.

Les dépenses supplémentaires, annoncées mercredi soir par le nouveau ministre des Finances Sajid Javid, permettront par exemple d’engager 500 fonctionnaires des douanes supplémentaires et d’améliorer l’infrastructure autour des ports.

 

 

Brexit sans accord est fort probable

La probabilité d’une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union européenne est “significative”, a estimé un des élus nord-irlandais du Parti unioniste démocratique (DUP) dont dépend la majorité parlementaire de Boris Johnson.

A trois mois de la nouvelle date fixée pour la séparation, interrogé par la BBC, Jeffrey Donaldson a souligné qu’il ne travaillait pas à un ‘divorce dur« , mais que l’accord négocié par Theresa May avec les Européens était inacceptable en raison du “backstop” nord-irlandais, cette clause de sauvegarde qui doit empêcher en dernier recours le rétablissement d’une frontière entre la république d’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord.

Conseil de l’UE discute Brexit

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens et Theresa May ont exclu dès leur arrivée au Conseil européen à Bruxelles tout espoir de parvenir dans les prochaines heures à un accord sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Plusieurs dirigeants des Vingt-Sept ont souligné qu’ils comprenaient les contraintes politiques que subissait la Première ministre britannique, qui doit composer avec l’aile dure du Parti conservateur et les députés du Parti unioniste démocratique (DUP) d’Irlande du Nord au sein de sa majorité.

L’Union européenne et la Grande-Bretagne ne sont « pas si loin » d’un accord final sur le Brexit, mais il faut que Londres fasse « des avancées complémentaires », a déclaré Emmanuel Macron en arrivant au sommet européen de Bruxelles, en Belgique, ce mercredi soir. D’après l’Élysée, le président français a échangé brièvement avec Theresa May, le Première ministre britannique. Celle-ci doit présenter dans la soirée les derniers éléments sur la position britannique aux 27 autres dirigeants qui en discuteront ensuite sans elle lors un diner.

Macron Brext

 

 

Le risque de Brexit sans s’accord est réel

L’Union européenne doit se préparer au risque réel que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE se terminent sans accord, a déclaré lundi (30/04/2018) le négociateur européen du Brexit.

« Dans les prochains mois de négociations, l’essentiel sera de conclure un accord de retrait. Nous n’y sommes pas encore et, pour être clair, pas seulement à cause de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord« , a déclaré Michel Barnier lors d’une conférence en Irlande.

« Il y a un risque réel et nous devons nous préparer à toutes les possibilités, y compris l’absence d’accord. Ce n’est pas mon choix. »