Archives des étiquettes : Iraq

Nationalité suisse retirée

Pour la première fois, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a jugé que les conditions étaient remplies pour retirer la nationalité suisse à un binational. Cet homme a été condamné pour propagande et recrutement en faveur d’une organisation terroriste islamiste, ce qui justifie sa déchéance.

Selon la loi sur la nationalité, la citoyenneté suisse peut être retirée à un double national dont la conduite porte une atteinte grave aux intérêts et à la réputation de la Suisse, en particulier dans le cas d’activités terroristes. «La personne en question a mis en danger la sécurité intérieure de notre pays, commente Daniel Bach, chef du service d’information du SEM. Par conséquent, notre secrétariat d’Etat, en se fondant sur la loi, la prive de la nationalité suisse.» 

Selon les sites web de la presse alémanique, il s’agit d’un homme de 33 ans, qui possède la double nationalité suisse et turque et réside au Tessin. Il a été condamné en 2018 à une peine privative de liberté de 2 ans et demi, avec sursis partiel, et a purgé sa peine ferme de 6 mois de prison. Selon son jugement, il a été reconnu coupable d’avoir œuvré, au Tessin et en Italie du Nord, en faveur de l’organisation terroriste islamiste, Al-Nusra. Outre ses activités de propagande, il a aidé deux hommes à rejoindre le djihad dans les zones de guerre en Syrie et en Irak, sans y avoir été lui-même.

Djihadiste français condamné à mort à Baghdad

Un Français et un Tunisien ont été condamnés à mort à Bagdad pour avoir rejoint les rangs de l’État islamique, a annoncé un procureur irakien.

Ce verdict porte à sept le nombre de ressortissants français condamnés à la peine capitale en Irak, a-t-il précisé, ajoutant que cinq autres en sont passibles et connaîtront probablement le même sort.

Ils ont tous été membres du même groupe terroriste. Il y a les mêmes preuves qui pour ceux qui ont été condamnés à la peine de mort, mais la décision revient au juge”, a déclaré le procureur de Baghdad.

Le ministre français des Affaires étrangères a assuré  que Paris faisait le nécessaire pour éviter la peine capitale à ses ressortissants.

Il est clair que, pour nos ressortissants pour lesquels la peine de mort sera prononcée, nous demanderons à ce qu’elle soit commuée en prison à perpétuité (…)”, a confirmé mardi le président Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse.

Iraq: Trois français condamnés à mort

Trois français membres de Daech condamnés à mort en Iraq.

Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou – ils font partie des 12 français transférés en Iraq pour y être jugés.

Détails à suivre…

Un retour de deux chasseurs Rafale

La ministre des Armées a annoncé un allègement du dispositif militaire français au Levant, avec le retour de deux chasseurs Rafale, une adaptation attendue face au recul territorial de l’Etat islamique (Daech).

“Au Levant, l’opération Chammal s’adapte à la situation sur le terrain : Daech est à terre mais n’a pas disparu. En conséquence, deux Rafale viennent de rentrer en France”, précise Florence Parly sur Twitter.

“Le reste du dispositif est pour l’instant maintenu et la formation des unités irakiennes se poursuit”, ajoute-t-elle.

Lancée en septembre 2014 en Irak puis étendue un an après à la Syrie dans le cadre de la coalition internationale armée contre l’EI (Daech), l’opération Chammal mobilise aujourd’hui quelque 1.200 militaires français sur ces deux théâtres d’opérations.

L’armée de l’air française apporte notamment un soutien aérien aux forces armées irakiennes et aux peshmergas kurdes, avec des frappes et des missions de renseignement.

Des militaires français forment également les unités irakiennes à Bagdad et Erbil et les forces kurdes.

Douze Rafale étaient jusqu’à présent engagés dans le dispositif ainsi que des Mirage 2000 D et N, précise-t-on au ministère.