Archives des étiquettes : inondations

#Katowice: 24e Conférence climat

La communauté internationale a doté  l’accord de Paris des outils qui lui donneront vie, mais sans s’engager à faire plus et plus vite contre le réchauffement climatique malgré l’urgence et les catastrophes qui se déchaînent à travers le monde.

Alors que les pays du Nord ont promis de passer leur aide climat à $100 milliards  par an d’ici 2020, quelques pays comme l’Allemagne ont annoncé de nouvelles contributions, notamment au Fonds vert. Et la Banque mondiale a promis 200 milliards de dollars pour la période 2021-2025.

Il y a quelques semaines, les scientifiques du Giec tiraient la sonnette d’alarme : dans un monde à +2°C, objectif minimal du pacte climatique de 2015, les impacts seraient bien plus importants que dans un monde à +1,5°C, limite idéale de l’accord. Mais pour rester sous +1,5°C, il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50% d’ici 2030 par rapport à 2010, alors que les engagements actuels des Etats annoncent un monde à +3°C avec son lot de tempêtes, sécheresses, inondations.

Face à ce coup de semonce, nombre de délégations, en particulier les vulnérables Etats insulaires, espéraient que pour cette 24e Conférence climat de l’ONU (COP24) les pays promettent de relever d’ici 2020 leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre.

Le réchauffement se manifeste aussi en profondeur, au fond de l’océan arctique. Stocké dans les sédiments marins, le méthane, un puissant gaz à effet de serre, est libéré des fonds océaniques lorsque la température augmente.

Image: l’ours polaire,  Kerstin Langenberger/Facebook

Polar bear

#Aude: déblocage de fonds

“On sera là” : une semaine après les inondations meurtrières qui ont frappé le département de l’Aude,  Emmanuel Macron s’est rendu lundi (22/10/2018) auprès des familles des victimes et des sinistrés auxquels il a promis le déblocage d’un fonds d’au moins 80 millions d’euros et une accélération des procédures.

L’état de catastrophe naturelle, qui doit permettre une indemnisation rapide par les assureurs, a été reconnu par décret jeudi dernier dans 126 communes du département, où de fortes intempéries ont fait 14 morts et 70 blessés dans la nuit du 14 au 15 octobre.

Les eaux, proches du niveau historique de 1891, ont laissé derrière elles des paysages désolés et rendu impraticables routes et réseau ferré, notamment dans les communes de Trèbes, Villegailhenc, Villardonnel et Floure, au nord de Carcassonne. Les dégâts matériels ont été chiffrés à environ 200 millions d’euros.

Aube: 13 morts à cause des pluies torrentielles

Emmanuel Macron se rendra dans l’Aude « dès que possible », ainsi que le Premier ministre, Edouard Philippe.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche à lundi ont provoqué la mort de 13 personnes, selon un nouveau bilan provisoire fourni par la sécurité civile.

Le département de l’Aude, où la crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891, a été placé en vigilance rouge depuis 6 heures. Il s’agit d’intempéries parmi les plus meurtrières depuis une dizaine d’années.

Neuf personnes ont été tuées à Trèbes, deux à Villegailhenc, une à Villardonnel et une à Villalier. Un précédent bilan de la préfecture faisait état de 4 morts à Villegailhenc.

 

 

Deux Européens sur trois seront affectés par des catastrophes climatiques

Plus de 150.000 Européens, soit cinquante fois plus qu’aujourd’hui, pourraient décéder d’ici 2100 en raison d’événements climatiques extrêmes si rien n’est fait pour endiguer la hausse des températures, estiment des scientifique dans leur étude sur le sujet, publiée par le Lancet Planetary Health, montre que les dérèglements climatiques vont devenir rapidement un fardeau pour les sociétés.

Floods

« Le changement climatique est l’une des plus grandes menaces du XXIe siècle pour la santé humaine », souligne Giovanni Forzieri, du Centre commun de recherche de la Commission européenne, qui a dirigé l’étude.

« A moins que le réchauffement planétaire soit freiné de manière urgente, quelque 350 millions d’Européens (contre 25 millions pour la période de référence) pourraient être exposés chaque année à des extrêmes climatiques néfastes d’ici la fin du siècle », ajoute-il

Les chercheurs estiment que deux Européens sur trois seront probablement affectés à la fin du siècle par des catastrophes liées au climat.

Le risque sera particulièrement accentué pour les pays du sud de l’Europe, Portugal, Espagne, Italie.

Selon le modèle employé par les scientifiques, le nombre de décès dus aux changements climatiques passera de 3.000 par an entre 1981 et 2010 à 152.000 par an entre 2071 et 2100 si aucune mesure n’est prise pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’impact des événements météorologiques extrêmes.

flooding-2048469_1280.jpg

L’étude a analysé les conséquences de sept catastrophes liées au climat, les plus meurtrières – canicules, vagues de froid, feux de forêt, sécheresses, inondations fluviales et côtières et tempêtes – dans les vingt-huit pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Norvège et Islande.

L’équipe de chercheurs a examiné les archives de 1981 à 2010 pour estimer la vulnérabilité des populations, des données qu’elle a associées à une modélisation de l’évolution du changement climatique et de l’accroissement démographique.

Selon leurs conclusions, les vagues de chaleur sont de loin la catastrophe climatique la plus meurtrière et causeraient 99% des décès, passant de 2.700 morts par an sur la période 1981-2010 à 151.500 morts par an sur la période 2071-2100.

Le changement climatique représente 90% du risque, le reste étant lié à la croissance démographique, la migration et l’urbanisme.