Archives des étiquettes : Haïti

Demandes d’asile en hausse en France

Près de 32.000 ressortissants étrangers se sont vu accorder une protection en France l’an dernier (2017), montrent les statistiques actualisées publiées mardi par le ministère de l’Intérieur. Les chiffres confirment le dépassement l’an dernier du seuil de 100.000 demandes d’asile: sur un total de 100.755 demandes déposées en 2017, 31.964 migrants ont été protégés au titre de l’asile ou de la protection subsidiaire, contre 26.499 en 2016 sur 85.726 demandes.

Les demandeurs provenaient en majorité d’Albanie, considéré comme un pays sûr par les autorités françaises, puis d’Afghanistan, d’Haïti, du Soudan, de Guinée et de Syrie.

Sur l’ensemble des demandes confiées à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) à la fin de l’année 2017, un quart des migrants étaient sous procédure Dublin, règlement européen permettant leur renvoi dans le pays de première entrée dans l’Union.

Selon Eurostat, les Etats membres de l’UE ont accordé l’asile à 538.000 réfugiés en 2017. Plus de 60% des demandeurs ont obtenu gain de cause en Allemagne, où 325.400 demandes ont abouti.

Dans le même temps, les naturalisations ont reflué l’an dernier en France, avec 114.274 nouveaux Français, en baisse de 4,1% par rapport à 2016, tandis que la délivrance de titres de séjour a progressé de 5,3% sur un an.

Record de 100.000 demandes d’asile en France

Les demandes d’asile ont augmenté de 17% l’an dernier en France et franchi un seuil historique de 100.000 demandes, a annoncé  Pascal Brice, directeur général de l’office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

“Ça n’est pas un afflux massif, nous sommes capables dans notre pays de gérer cette situation-là”, a-t-il cependant estimé sur CNEWS, face à ce record “depuis au moins 40 ans”.

En 2016, une hausse de 6,5% des demandes avait été enregistrée. Un peu plus d’un tiers des demandeurs d’asile ont vu leur requête aboutir en 2017, avec un taux de succès en légère baisse (36% contre 38% l’année précédente).

Au total, près de 43.000 personnes ont été protégées par la France et ont obtenu le statut de réfugié, a ajouté le directeur général de l‘Ofpra, un chiffre qui comprend également des décisions prises en appel.

Le premier pays d’origine des demandeurs d’asile est l‘Albanie, considérée comme “sûr” par les autorités françaises, avec un faible taux de succès des demandes, de 6,5%, suivi par l’Afghanistan et Haïti.

“Les délais d‘instruction seront de deux mois à fin 2018, à la demande du président de la République”, a déclaré Pascal Brice, qui fait état d’un délai moyen en recul, de trois mois aujourd’hui.

Interrogé sur les accusations d’ONG comme Human Rights Watch, qui dénoncent des confiscations de tentes et d’effets personnels de migrants installés près de Calais, il a souhaité une poursuite de la prise en charge de ces derniers.