Archives des étiquettes : Grande-Bretagne

Macron: « mensonges proférés » de Brexit

La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne a été rendue possible par les mensonges proférés durant la campagne du référendum de juin 2016 mais aussi parce que l’Europe n’a pas assez changé, a déclaré le 31 janvier Emmanuel Macron, selon lequel ce Brexit doit constituer “un signal d’alarme historique” pour l’UE. (Image:archive)

Ce départ est un choc, c’est un signal d’alarme historique qui doit retentir dans chacun de nos pays”, a déclaré le président de la République dans une allocution télévisée diffusée moins de six heures avant la sortie effective de la Grande-Bretagne de l’UE à minuit (23h00 GMT).
Il faut à chaque instant nous souvenir de ce à quoi le mensonge peut conduire dans nos démocraties”, a-t-il poursuivi.

Ce Brexit est possible, a été possible et rentre en vigueur dans quelques heures parce que nous avons fait de l’Europe trop souvent un bouc émissaire de nos propres difficultés, parce qu’aussi nous n’avons pas assez changé notre Europe. Plus que jamais nous avons besoin d’Europe, a dit Emmanuel Macron.

Je suis conscient que l’Europe ne pourra continuer d’avancer que si nous la réformons en profondeur, pour la rendre plus souveraine, plus démocratique, plus proche de nos concitoyens et donc plus simple aussi dans son quotidien et que nous réussissions à rebâtir un projet européen plus clair pour vous toutes et tous.”

L’accord Brexit n’est pas négociable

Emmanuel Macron a prévenu le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson, reçu à l’Elysée pour un entretien, qu’un nouvel accord sur le Brexit ne pourrait pas être négocié en un mois.

Un mois après sa nomination Boris Johnson s’est rendu à Berlin puis à Paris pour tenter de convaincre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron de renégocier l’accord de Brexit  (Withdrawal Agreement), faute de quoi le Brexit interviendra le 31 octobre prochain, y compris en l’absence d’accord.

Pour le chef de l’Etat, le sort de la Grande-Bretagne est entre les mains de Boris Johnson et si l’UE n’aspire pas à un départ sans accord, le bloc de 28 est prêt à l’éventualité d’un “no deal”.

S’il n’a pas fermé la porte à des évolutions – sous réserve qu’elles soient endossées par l’ensemble des membres de l’UEEmmanuel Macron a exclu tout changement des “équilibres profonds” de l’accord de retrait négocié avec le gouvernement Theresa May.

Assange est torturé « psychologiquement »

La campagne de diffamation subie par Julian Assange (image: archives) de la part de la presse est assimilable à de la “torture psychologique” a estimé Nils Melzer, un spécialiste des droits de l’homme et enquêteur de l’Onu.

Nils Melzer a rencontré le cofondateur de WikiLeaks le 9 mai dernier dans la prison de haute sécurité où il est incarcéré depuis son arrestation, le 11 avril après avoir passé sept ans dans les locaux de l’ambassade d’Equateur en Grande-Bretagne.

Monsieur Assange a été délibérément exposé, pendant plusieurs années, à traitements cruels, inhumains et dégradants progressivement de plus en plus sévères, leurs effets ne peuvent être qualifiés que de torture psychologique”, a dit Nils Melzer dans un communiqué dans lequel il vise tout particulièrement le traitement médiatique subi par le lanceur d’alerte.