Archives des étiquettes : Gilets Noirs

Gilets noirs au Panthéon: « honte »au gouvernement

Plusieurs centaines d’ndividues sans-papiers ont occupé le Panthéon, en plein cœur de Paris, le 12 juillet, pour réclamer leur régularisation et un rendez-vous avec le Premier ministre Édouard Philippe. Dans un communiqué, ils se présentent comme «des sans-papiers, des sans-voix, des sans-visages pour la République française» et demandent «papiers et logements pour toutes et tous». «On ne veut plus avoir à négocier avec le ministère de l’Intérieur et ses préfectures. On veut parler au premier ministre Édouard Philippe, maintenant!», insistent-ils.

À l’initiative des collectifs Droits devant et Gilets noirs, quelque 700 sans-papiers et leurs soutiens ont brièvement occupé le Panthéon ce vendredi après-midi. Le monument, où sont inhumés de grands personnages du pays, a été évacué dans le calme et les occupants ont patienté à l’arrière du bâtiment, encadrés par les forces de l’ordre.

Une vidéo diffusée sur Twitter, filmée à l’intérieur, montre un homme hurlant dans un micro: «Hier colonisé, aujourd’hui exploité, demain régularisé!» Tandis que sous la coupole, agitant leurs tracts blancs, les autres scandent  « gilets noirs! », du nom d’un collectif de migrants de la région parisienne.

« Il est INADMISSIBLE de voir des clandestins revendicatifs occuper, en toute impunité, ce haut lieu de la République qu’est le Pantheon », a écrit Marine Le Pen sur son compte Twitter. « En France, le seul avenir d’un clandestin devrait être l’expulsion, car c’est la LOI. »

« Occupation du par des sans-papiers : honte au Gouvernement qui laisse faire cette profanation ! Il ne doit pas céder au chantage. Que les clandestins déboutés du droit d’asile soient expulsés ! La France doit se faire respecte« , a écrit sur son compte Twitter Nicolas Dupont-Aignan.

Roissy: Gilets Noirs dénoncent les expulsions

Une centaine de sans-papiers a manifesté ce dimanche (19/05) après-midi à Roissy-Charles de Gaulle à l’appel du collectif d’aid aux migrants La Chapelle Debout selon une source policière. #GiletsNoirs ont occupé le terminal 2E – qui a dû être évacué – de l’aéroport pour dénoncer la politique d’asile du gouvernement, le traitement des sans-papiers ainsi que les expulsions dont ils font l’objet.

Les sans-papiers réclamaient notamment un entretien avec le président d’Air France Anne Rigail ainsi qu’avec le Premier ministre Édouard Philippe.

« Nous demandons à parler aux responsables d‘Air France pour stopper toute participation financière, matérielle, logistique ou politique aux déportations », a écrit le collectif, ainsi que pour stopper la « politique de représailles » de la compagnie « et/ou de pressions envers le personnel de bord qui refuse d’embarquer une personne menacée de déportation. »