Archives des étiquettes : FN

Montel versus Philippot

Sophie Montel, qui vient de claquer la porte des Patriotes, mouvement créé par Florian Philippot après sa rupture avec la présidente du FN, rebaptisé Rassemblement national, porte aussi plainte contre X pour faux et usage de faux et détournement de fonds publics au préjudice de l’Union européenne.

Elle porte par ailleurs plainte pour les mêmes motifs auprès de l’Office de lutte anti-fraude européen (Olaf).

Elle accuse Florian Philippot d’avoir utilisé une délégation de signature et de paiement falsifiée pour utiliser au moins en partie la dotation financière qui lui est accordée par l’Union européenne au titre d’eurodéputée.

Marine Le Pen dénonce « un attentat »

Le Rassemblement national (ex-FN) a décidé de faire appel de la saisie judiciaire de deux millions d’euros d’aide publique qui lui étaient destinés, a annoncé lundi (9 juillet) Marine Le Pen, qui dénonce un “attentat contre la démocratie”.

“La décision des juges est un véritable coup d’Etat”, a-t-elle insisté, visant deux “magistrats politisés” et “un parquet extrêmement coloré à gauche”.

Marine Le Pen a précisé que le parti avait décidé de faire appel lundi matin “à la première heure”. L’appel n’est pas suspensif : “On ne peut nous donner raison après que nous sommes morts”, a déploré la présidente du Rassemblement national.

L’ordonnance des juges “entraîne la mort du Rassemblement national fin août, car nous verserons les salaires de nos employés fin juillet; fin août, en l’état, nous ne pourrons pas les verser.”

“Les juges d’instruction se comportent comme les avocats du Parlement européen, mais il n’y a aucun risque de dissipation de cette créance hypothétique puisque notre mouvement touche 4,5 millions par an de l’Etat”, a-t-elle poursuivi, contestant “formellement l’infraction” reprochée à l’ex-FN.

Le parti a ouvert dimanche un site “Alertedemocratie.fr” pour collecter des dons.

FN dénonce l’organisation d’une « immigration supplémentaire »

Le chiffre officiel est tombé le vendredi (20/04/2018) 538 000 demandes d’asile ont été acceptées en 2017 par l’Union européenne. 325 370 demandes ont abouti en Allemagne… contre 40 575 en France (sur 120 000 demandes) et 35 130 en Italie.

Trois quarts d’heure de métro séparent les abords de ce canal de l’Assemblée nationale, où les députés français débattent depuis le 16 avril du projet de loi sur « l’asile et l’immigration ».  Côté camp: des piles d’immondices, des femmes qui n’osent pas sortir seules la nuit de leurs abris et des milliers de jeunes hommes, soudanais, éthiopiens, érythréens, échoués là en sachant qu’à tout moment les forces de l’ordre peuvent débarquer pour les évacuer.

Côté d’Assemblée: le vote, l’article par article, d’un nouveau texte rigoureux présenté par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, difficile à accepter pour les députés les plus à gauche de La République en marche, le mouvement présidentiel.

Au même temps, la réforme de la loi  prévoit d’élargir la réunification, moins connue que le regroupement mais qui ne concerne que les réfugiés et non tous les migrants.

Image: illustration

Marion Maréchal-Le Pen « plus capable » que sa tante

Près de sept Français sur dix – 68% – jugent Marion Maréchal-Le Pen plus capable que sa tante, Marine Le Pen, de représenter le Front national à la présidentielle de 2022, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting.

A l’inverse, 31% des personnes interrogées voient l’actuelle présidente du FN en meilleure position, selon cette enquête réalisée pour Le Figaro et franceinfo.

La question n’est pas à l’ordre du jour puisque Marion Maréchal-Le Pen, toujours populaire auprès de la base frontiste, s’est retirée au moins temporairement de la vie politique pour s’atteler à la création d’une école de sciences politiques.

Selon cette même enquête, 54% des sondés estiment que le changement de nom du parti, voulu par Marine Le Pen, est “plutôt une bonne idée” mais 55% considèrent que les polémiques déclenchées par l’appellation retenue, “Rassemblement national”, trahissent une forme d’amateurisme.

Dévoilé dimanche, ce nom a suscité un imbroglio juridique, un homme se disant propriétaire des droits, et des comparaisons avec le Rassemblement national populaire, un parti collaborationniste fondé durant la Deuxième Guerre mondiale.

La proposition de Marine Le Pen sera soumise dans les semaines à venir à un vote par correspondance des adhérents frontistes.

L’étude d’Odoxa a été réalisée par internet, mercredi et jeudi, auprès d’un échantillon de 972 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«Rassemblement national» au lieu de FN

Marine Le Pen, qui a clôturé le Congrès de refondation du parti ce dimanche après-midi à Lille, va désormais soumettre le nouveau nom «Rassemblement national» au vote des militants.

La marque «FN» appartient désormais au passé. Alors que le Congrès de refondation du mouvement d’extrême droite s’est tenu ce week-end à Lille,  Marine Le Pen a confirmé que parti allait changer de nom. Et elle a révélé la nouvelle appellation qu’elle va soumettre au vote des militants: «Rassemblement national», qui avait déjà été le slogan du FN aux législatives de 1986. «J’ai beaucoup réfléchi et j’ai beaucoup consulté», a-t-elle dit lors de son discours de clôture, sans jamais prononcer les mots «Front national».

Louis Aliot mis en examen

Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a été mis en examen pour “abus de confiance” dans l’affaire des assistants parlementaires européens du FN, communiqué une source judiciaire.

Le parti et la présidente du Front national ont déjà été mis en examen pour le même chef dans ce dossier.

“La justice politique de mon pays vient de déposer au pied du sapin un petit cadeau de Noël. Malgré cette attention et la violation du secret de l‘instruction, je continuerai à défendre ma liberté et l’indépendance des députés conformément à la séparation des pouvoirs”, a réagi sur Twitter Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales.

Son avocat, Me Marcel Ceccaldi, a annoncé son intention de porter plainte pour violation du secret de l’instruction.

“Quand un magistrat du parquet viole la loi (…), ça signifie qu‘il s’érige en censeur de la société et non plus en autorité chargée de la loi”, a-t-il déclaré, tout en précisant garder sa confiance aux deux juges d’instruction chargés du dossier, Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke.

“Cette attitude est dangereuse pour l’équilibre des pouvoirs”, a-t-il ajouté. “Il faut mettre fin à ces dérives”.

 

La loi asile sous le feu des critiques

 

L’Assemblée nationale va mettre en place un groupe de travail afin de préparer l’arrivée du projet de la loi asile et immigration du gouvernement, d’ores et déjà critiqué pour plusieurs circulaires renforçant le contrôle des demandeurs d’asile.

L’Assemblée nationale entend organiser dès le 22 janvier des visites de députés dans les commissariats et les gendarmeries puis, le 12 février, des visites dans les centres de détention administrative et les zones d’attente, a annoncé mercredi la Commission des lois. Le projet de loi est attendu à l’Assemblée au premier semestre 2018.

L’accélération des expulsions et l’introduction de contrôles jusqu’au sein des centres d’hébergement d’urgence, prévue dans une circulaire du 12 décembre, a déclenché une vague de contestation des associations et de premières lignes de faille au sein de la majorité présidentielle.