Archives des étiquettes : feu de forêt

Bolsonaro annonce la réunion sur Amazonie

Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé que les dirigeants des pays d’Amérique du Sud, sauf le Venezuela, se réuniraient le 6 septembre dans la ville colombienne de Leticia pour mettre au point une politique commune afin de défendre la forêt d’Amazonie.

Jair Bolsonaro  a annoncé la réunion du mois prochain à l’issue d’un entretien à Brasilia avec le président chilien Sebastian Pinera.

Il a par ailleurs accepté l’aide du Chile, qui a proposé d’envoyer quatre appareils bombardiers d’eau afin de combattre les incendies d’Amazonie.

Ce dernier a apporté son total soutien à son homologue brésilien, soulignant que la souveraineté des pays de la région devait être respectée.

 

Le feu de forêt près de Marseille

Le feu, qui a parcouru près de 240 hectares de forêt à Aubagne et Carnoux (Bouches-du-Rhône), à une vingtaine de kilomètres de Marseille, a été fixé dans la nuit de samedi, 19.08.2017,  à dimanche, a-t-on appris auprès des secours.

Environ 600 pompiers ont été mobilisés pour maîtriser l’incendie qui s’est déclaré dans un secteur boisé parsemé d’habitations individuelles.

Les moyens aériens ont repris avec la levée du jour pour noyer les flancs de l’incendie dans des zones souvent inaccessibles aux secours terrestres.

Selon la préfecture des Bouches-du-Rhône, 800 habitations ont été préservées par les pompiers. Aucun blessé n’a été signalé.

Les occupants d’un centre de vacances et de plusieurs habitations ont été autorisés, dans la nuit, à regagner leur lieu de villégiature et leur domicile.

Dimanche, 20.08.2017, la ligne SNCF restait coupée au trafic ferroviaire entre Aubagne et Cassis. Environ 2.300 personnes ont été contraintes de dormir dans des rames TGV mises à disposition par la SNCF dans les gares de Marseille, Toulon (Var) et Nice (Alpes-Maritimes).

Un autre incendie, qui s’était déclaré samedi à Puyloubier, près d’Aix-en-Provence, a été circonscrit après avoir parcouru une quarantaine d’hectares de végétation.

La situation reste toutefois tendue dans le sud de la France, où plusieurs départements ont été classés en risque incendie de « très sévère à exceptionnel ».

Dans les Bouches-du-Rhône, la préfecture a interdit l’accès du public dimanche à 23 des 24 massifs forestiers du département.

Des mesures similaires ont été prises dans le Vaucluse, le Var et le Gard, où un « épisode de vents forts, associés à la sécheresse des végétaux et aux températures élevées », impose selon les autorités une « extrême vigilance ».

Départs de feu dans le Sud de la France

Plusieurs départs de feu ont eu lieu mardi 1er août dans les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, le Gard et la Corse. Suivez l’évolution de la situation en direct avec franceinfo.

 

Départs de feu à Istres et à Aix-en-Provence. Un incendie s’est déclaré dans le sud de la commune d’Istres en milieu d’après-midi. Deux cents pompiers ont été mobilisés pour combattre les flammes. Ils sont aidés de deux Canadair et d’un hélicoptère, rapportent nos confrères de France 3 Provence-Alpes. Un autre feu s’est déclaré à 14h30 à proximité d’Eguilles, non loin d’Aix-en-Provence. Au total, au moins 20 hectares ont brûlé, selon les pompiers.

Cinquante hectares brûlés au-dessus de Grasse. Dans les Alpes-Maritimes, un incendie de forêt a débuté à 15 heures entre Saint-Vallier et Saint-Cézaire, à proximité de Grasse. Trois bombardiers d’eau Canadair ainsi qu’un Dash ont été réquisitionnés, et 260 pompiers sont sur les lieux.

Incendie « pas encore maîtrisé » en Corse. Enfin, plusieurs incendies d’origine volontaire se sont déclarés dans la nuit et au petit matin au sud de Bastia. Selon France 3 Corse ViaStella, le feu est « sous contrôle mais pas encore maîtrisé« . Un peu moins d’un hectare a été ravagé par les flammes.

#Portugal- un gigantesque feu de forêt

Un gigantesque feu de forêt a fait 57 morts et 59 blessés dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal, dont une grande partie ont été piégés par les flammes dans leurs voitures, selon un nouveau bilan fourni par le gouvernement.

 

 

«Malheureusement, c’est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt», a déclaré, ému, le Premier ministre portugais Antonio Costa, depuis le siège de la Protection civile près de Lisbonne.