Archives des étiquettes : femmes

L’hommage aux touristes décapitées aurà lieu à Rabat

Les corps des deux touristes norvégienne et danoise avaient été découverts le 17 décembre dans une vallée du massif du Haut-Atlas réputée pour ses sentiers de randonnée. Ils ont été transportés soir le 20 décembre de la morgue de Marrakech vers l’aéroport de Casablanca d’où ils doivent être rapatriés en Norvège et au Danemark, selon un journaliste de l’AFP sur place.

De vidéos de l’égorgement à Maroc des deux jeunes femmes scandinaves âgées de 24 et 28 ans commencent à circuler sur Internet à partir de lundi. Les services de renseignement danois (PET) ont indiqué avoir authentifié une vidéo montrant le meurtre de l’une des deux jeunes randoneuses Scandinaves.

Lors d’un point de presse, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a dénoncé un acte « terroriste« . « Le Maroc condamne vigoureusement ce crime odieux« , a dit de son côté le chef du gouvernement Saad-Eddine el Othmani.

L’avion à bord duquel se trouvent les corps de la Danoise Louisa Vesterager Jespersen et de la Norvégienne Maren Ueland a quitté l’aéroport de Casablanca vers 12h15, a précisé à l’AFP un porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale.

L’hommage à Louisa Veterager Jespersen et Maren Ueland aura lieu ce Samedi 22 décembre à Rabat.

Les écarts salariaux injustifiés entre les femmes et les hommes

Le gouvernement a annoncé mercredi qu’il comptait imposer aux entreprises de nouvelles obligations pour résorber les écarts salariaux injustifiés entre les femmes et les hommes.

A la veille de la Journée internationale des femmes, le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ont présenté aux partenaires sociaux une série de mesures, dont l’obligation pour les entreprises de plus de 50 salariés d’utiliser un logiciel mesurant un éventuel écart de rémunération injustifié.

“Ce n’est pas une baguette magique ce logiciel, c’est un instrument qui permet d’objectiver un certain nombre de différences dans la rémunération entre les femmes et les hommes”, a dit Edouard Philippe à l’issue de la rencontre.

Cet écart inexpliqué est en moyenne de 9% en faveur des hommes, selon le gouvernement, alors que la loi impose depuis 45 ans des rémunérations équivalentes pour un travail équivalent.

Une polémique féministe autour de Miss France

Un clip en noir et blanc intitulé « Les miss se mobilisent contre les violences faites aux femmes » a été diffusé juste avant le défilé en maillots de bain. «  Je suis libre de choisir qui je veux, libre de dire non… Je suis forte, confiante, je suis belle, je suis moi  », pouvait-on entendre dans cette courte vidéo.

L’élection de la nouvelle Miss France, une jeune femme de 23 ans originaire du nord du pays, a été dédiée samedi à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Maëva Coucke, une étudiante en droit de 1,76, originaire de la région Nord-Pas-de-Calais, a été choisie parmi trente jeunes femmes de 18 à 24 ans, venues des 22 régions de la France métropolitaine et des huit territoires ou départements d’Outre-Mer.

«Il ne faut pas oublier que l’année dernière en France, tous les trois jours, une femme est morte sous les coups de son mari  », a rappelé Iris Mittenaere, Miss France 2016 sacrée Miss Univers en 2017.

Les femmes américaines agressées au vitriol à Marseille

Deux touristes américaines d’une vingtaine d’années ont été aspergées d’acide le 17 septembre dans la gare Saint-Charles de Marseille par une femme, souffrant probablement de troubles mentaux, selon des sources judiciaires. (Image: illustration. Une victime d’agression au vitriol).

Vers 9h du matin, dans le hall de la gare Saint-Charles, à Marseille, une femme «dont on peut penser qu’elle présente des troubles psychologiques […] a aspergé [avec de l’acide] les yeux des gens qui se trouvaient à proximité d’elle», a confié une source judiciaire à l’AFP, confirmant ainsi une information de La Provence.

«Il n’y a pas de caractère terroriste» dans cette agression, poursuit cette même source, précisant que la déséquilibrée n’avait pas visé les quatre touristes américaines (dont deux sont indemnes) en raison de leur nationalité.

Quatre Américaines d’une vingtaine d’années qui se trouvaient en transit entre Marseille et Paris, en gare Saint-Charles, ont été aspergées d’acide chlorhydrique par une inconnue ce matin, peu après 11h. Deux d’entre elles ont été touchées au visage et aux yeux et transportées à l’hôpital.