Archives des étiquettes : explosion

Kiev: la frappe aérienne russe

26.06.2022 Quatre explosions ont été entendues à Kiev tôt dimanche matin, le 26 juin touchant un complexe résidentiel proche du centre de la capitale. Il s’agit «d’intimider les Ukrainiens à l’approche du sommet de l’Otan», organisation honnie par la Russie, a déclaré à des journalistes le maire de Kiev, Vitaly Klitschko

«À la suite d’un bombardement ennemi, un incendie s’est déclaré dans un immeuble de neuf étages​, a indiqué sur la messagerie Telegram le service d’État pour les situations d’urgence. Au moins deux blessés ont été hospitalisés, a indiqué sur la messagerie Telegram le maire de la capitale, Vitaly Klitschko, précisant que des gens restaient « sous les décombres», le bilan pouvant s’alourdir.

Cette frappe a touché tôt dimanche matin un complexe résidentiel proche du centre de la capitale ukrainienne, qui avait été épargnée par des bombardements russes depuis début juin. Au moins deux blessés ont été hospitalisés, a indiqué sur la messagerie Telegram le maire de la ville, Vitaly Klitschko, précisant que des gens restaient «sous les décombres», le bilan pouvant s’alourdir. Il s’agit «d’intimider les Ukrainiens à l’approche du sommet de l’Otan», organisation honnie par la Russie, a déclaré à des journalistes M. Klitschko qui s’est rendu sur place. Le sommet de l’Alliance atlantique se tient du 28 au 30 juin à Madrid. Quatre explosions ont été entendues vers 06h30, une demi-heure après le déclenchement de sirènes anti-aériennes dans la capitale.

Beyrouth: Macron souhaite «enquête internationale»

Emmanuel Macron a souhaité jeudi le 6 aout une “enquête internationale et transparente” pour déterminer l’origine de l’explosion qui a dévasté Beyrouth mardi soir, faisant 145 morts et 5.000 blessés selon le dernier bilan disponible.

“Je n’ai aucune information en ma possession au-delà des informations publiques”, a déclaré le président français.

“C’est pourquoi il faut un enquête internationale, ouverte, transparente pour éviter que des choses soient cachées mais aussi que le doute ne s’installe.”

Les produits chimiques qui ont explosé mardi le 4 aout dans le port de Beyrouth y sont arrivés il y a sept ans à bord d’un cargo Rhosus de location en très mauvais état qui n’aurait jamais dû accoster dans la capitale libanaise, a déclaré le capitaine du navire.

Rhosus, opérant sous le drapeau moldave, appartenait à Igor Grechushkin, originaire de la Russie vivant à Chypre. Le navire transportant 2750 tonnes de salpêtre de Batoumi en Géorgie au Mozambique a fait une escale imprévue à Beyrouth en septembre 2013 en raison de problèmes à bord.

Image: réseaux sociaux

Beyrouth: l’aide française est en route

«Deux avions militaires – un A400M Atlas et un A330 Phénix – décollent aujourd’hui pour acheminer au Liban l’aide française : à bord, des personnels @Interieur_Gouv, @francediplo, @MinSoliSante, ainsi que plus de 20 tonnes de matériel pour soutenir les Libanais face à ce drame » a écrit Florence Parly, le Ministre des Armées.

Les autorités libanaises ont déclaré que les déflagrations, qui ont fait au moins plus de 100 morts et 3.700 blessés, étaient dues à l’explosion de 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium dans le port. L’ammonium entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs.

https://twitter.com/le_parisien/status/1290883411494739968?s=21

Explosion apocalyptique frappé Beyrouth

Une énorme explosion a eu lieu ce mardi, le 4 aout, en fin d’après-midi à Beyrouth, la capitale du Liban. Les images laissent présager d’un lourd bilan humain.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde.

Selon des témoins, les déflagrations ont été entendues jusqu’à la ville côtière de Larnaca, à Chypre, distante d’un peu plus de 200 km des côtes libanaises.

Plus de deux heures après l’explosion, les flammes enveloppaient toujours le secteur. «Une fumée noire s’élève au-dessus du port de Beyrouth», indique notre correspondante sur place, Sunniva Rose. Selon elle, des hélicoptères tentent de collecter de l’eau afin d’éteindre l’incendie.

Cette double explosion intervient alors que le Liban est dans une situation d’extrême tension : miné par la corruption et les difficultés économiques, il traverse également une crise financière et de liquidités qui s’est aggravée ces dernières semaines.

Le pays est toujours en proie à de vives tensions liées aux conflits régionaux : la guerre en Syrie a poussé au Liban des centaines de milliers de réfugiés, les batailles entre l’Iran et l’Arabie saoudite continuent de structurer la vie politique libanaise.

Le pays compte par ailleurs des centaines de milliers de réfugiés palestiniens, qui vivent pour beaucoup dans des camps dans des conditions de précarité extrême.

Image: Twitter media

Szczyrk ski: explosion de gaz accidentelle

Huit personnes sont mortes le quatre novembre en Pologne dans l’effondrement d’un immeuble de trois étages provoqué par une explosion de gaz, dans la station de ski de Szczyrk (sud), rapportent jeudi les autorités locales.

Les corps de quatre enfants et quatre adultes, très probablement les membres de deux familles, ont été extraits des décombres.

Quelque 200 secouristes ont participé aux efforts de recherche.

Selon une compagnie locale de gaz, l’explosion a sans doute été provoquée par le percement accidentel d’une canalisation.

Militaire français tué au Mali

Un brigadier français a été tué au Mali dans la matinée du samedi 2 novembre, lorsque son véhicule blindé a sauté sur un engin explosif improvisé, a annoncé la présidence française.

Ronan Pointeau, brigadier du 1er régiment de spahis de Valence, a perdu la vie ce samedi matin au Mali dans le déclenchement d’un engin explosif improvisé survenu au passage de son véhicule blindé, a indiqué l’Élysée dans un communiqué.

Le militaire français a été tué, près de Ménaka, après « le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé », selon la présidence française.

La ministre française des Armées, Florence Parly, doit se rendre « très prochainement » au Mali.

L’attaque contre les Maliens, l’une des plus meurtrières depuis l’invasion jihadiste du nord du pays en 2012, suscite des interrogations sur les capacités d’action de l’armée malienne dans cette région où se trouvent les frontières de plusieurs pays, notamment le Niger et le Burkina-Faso, touchés eux aussi par les attaques jihadistes.

Le bilan de 49 soldats tués, annoncé samedi par l’armée malienne sur sa page Facebook, est l’un des plus importants qu’elle a enregistrés depuis l’invasion jihadiste à partir de 2012 au Mali.

Le bilan de 49 soldats tués, annoncé samedi par l’armée malienne sur sa page Facebook, est l’un des plus importants qu’elle a enregistrés depuis l’invasion jihadiste à partir de 2012 au Mali.

L’attaque d’Indelimane, à Ansongo, près de Ménaka (nord-est du pays), est qualifiée de « terroriste » par les autorités maliennes. Elle n’a pas été revendiquée.

Elle survient un mois après les attaques jihadistes meurtrières, le 30 septembre à Boulkessy et le 1er octobre à Mondoro, dans le sud du pays, près du Burkina Faso. Quarante soldats avaient alors été tués dans ces deux attaques, selon un bilan d’un responsable du ministère de la Défense. Plusieurs sources estiment que ce bilan officiel de 40 morts a été sous-évalué.

AMENDEMENT

Explosion: huit blessés à Lyon

Une explosion qui a fait huit blessés dans une rue piétonne de Lyon est sans doute due à un colis piégé, selon une source judiciaire.

«On s’oriente effectivement vers un colis piégé», a déclaré à l’AFP une porte-parole du parquet, confirmant des informations de la presse locale.

Amendement:

Amendement:

Deux morts dans l’attentat à Gizeh

Deux personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans l’explosion qui s’est produite vendredi soir à 18:15  (16:15 GMT) lors du passage d’un bus transportant des touristes vietnamiens près des pyramides de Gizeh au sud-ouest de la capitale égyptienne Le Caire, indique le ministère de l’Intérieur.

Selon le bilan du ministère égyptien de l’Intérieur publié sur sa page officielle Facebook, deux vietnamiens ont été tués et 12 autres blessés lors d’une explostion qui a touché leur bus touristique ce vendredi soir près des pyramides de Gizeh au sud-ouest.

 

Parmi les blessés figurent également un conducteur et un guide égyptiens.

Dans un premier temps, la présence de deux touristes chinois parmi les blessés avait été signalée dans les médias mais l’information n’a pas été confirmée.

Bus Gizeh

Une explosion dans un supermarché à Saint-Pétersbourg

Une bombe artisanale a explosé mercredi soir (18:55 LT) dans un supermarché de Saint-Pétersbourg, blessant grièvement au moins dix personnes mais ne faisant pas de morts, ont annoncé les enquêteurs russes.

La police, qui a ouvert une enquête pour tentative d’homicide, précise que la bombe artisanale utilisé était bourré de pièces métalliques. Sa puissance était équivalente à 200 grammes de TNT. Les responsabilités n’ont pas encore été établies.

Selon des médias russes, la bombe était dissimulée dans une consigne.

A la suite d’une explosion dans un supermarché à Saint-Pétersbourg, au moins 10 personnes ont été transférées à l’hôpital et le bâtiment complètement évacué.

«Il y a eu un bang. Les secours sont sur les lieux, tout le monde a été évacué, et il n’y a pas d’incendie», a résumé un responsable des urgences de Saint-Pétersbourg, cité par l’agence de nouvelles russe TASS. Après l’explosion qui s’est produite vers 17h30 (heure de Paris) ce 27 décembre 2017 dans un supermarché Perekrestok,