Archives des étiquettes : environnement

#Right2Water: consommation d’eau

Le Parlement européen a approuvé de nouvelles règles visant à rendre la gestion des ressources plus efficace et à réduire les déchets plastiques provenant de la consommation d’eau en bouteille.

La majorité des Européens ont accès à de l’eau potable de qualité. Selon un rapport de l’Agence européene pour l’environnement  plus de 98,5% des tests menés sur des échantillons d’eau potable entre 2011 et 2013 respectent les normes européennes.

La directive européenne sur l’eau potable définit les standards minimums de qualité de l’eau destinée à la consommation humaine (pour boire, cuisiner ou pour tout usage domestique) et protège les citoyens de toute contamination.

Le Parlement a voté sur une mise à jour des normes actuelles pour accroître la confiance du consommateur et améliorer la qualité de l’eau du robinet. Les députés ont appelé les pays de l’Union européenne à promouvoir « l’accès universel » à l’eau potable pour tous les citoyens, spécialement pour les plus vulnérables, ayant des difficultés à en disposer.

La nouvelle législation prétend améliorer la qualité de l’eau du robinet en limitant la concentration de certaines bactéries ou substances contaminantes et vise à diminuer la présence de plomb de moitié. Elle introduit également de nouveaux plafonds pour certains perturbateurs endocriniens. Les nouvelles règles augmenteront aussi la transparence et offriront aux consommateurs un meilleur accès à l’information.

Les députés européens veulent promouvoir la consommation de l’eau du robinet, dans les restaurants par exemple, en installant des fontaines dans les espaces publics comme les aéroports ou les centres commerciaux.

Selon la Commission européenne, un meilleur accès à l’eau potable pourrait réduire de 17% la consommation d’eau en bouteille. Cela permettrait aux citoyens de faire des économies et aura également un impact positif sur l’environnement, en réduisant les émissions de CO2 et les déchets plastiques.

Le Parlement a voté sur une mise à jour des normes actuelles pour accroître la confiance du consommateur et améliorer la qualité de l’eau du robinet. Les députés ont appelé les pays de l’Union européenne à promouvoir « l’accès universel » à l’eau potable pour tous les citoyens, spécialement pour les plus vulnérables, ayant des difficultés à en disposer.

La nouvelle législation prétend améliorer la qualité de l’eau du robinet en limitant la concentration de certaines bactéries ou substances contaminantes et vise à diminuer la présence de plomb de moitié. Elle introduit également de nouveaux plafonds pour certains perturbateurs endocriniens. Les nouvelles règles augmenteront aussi la transparence et offriront aux consommateurs un meilleur accès à l’information.

Les députés européens veulent promouvoir la consommation de l’eau du robinet, dans les restaurants par exemple, en installant des fontaines dans les espaces publics comme les aéroports ou les centres commerciaux.

Selon la Commission européenne, un meilleur accès à l’eau potable pourrait réduire de 17% la consommation d’eau en bouteille. Cela permettrait aux citoyens de faire des économies et aura également un impact positif sur l’environnement, en réduisant les émissions de CO2 et les déchets plastiques.

 

Métam-sodium suspendu pour trois mois

L’exécutif a suspendu vendredi (26/10/2018) par arrêté l’utilisation de pesticides à base de métam-sodium pour une durée de trois mois, après des signalements de cas récents d’intoxications respiratoires dans le Maine-et-Loire et dans le Finistère.

Cette suspension intervient dans l’attente des résultats d’un examen des conditions et modalités d’utilisation de ces produits effectué par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Le métam-sodium  fait partie des substances actives les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement”, écrivent dans un communiqué conjoint les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, de l’Economie et des Finances et de l’Agriculture.

Trois cas d’intoxication touchant des riverains ou employés d’exploitations agricoles dans les deux dernières semaines dans le département de Maine-et-Loire ont été détectés. Un quatrième cas a été signalé la semaine dernière dans le Finistère.

L’environnement dans la Constitution

L’Assemblée nationale a franchi cette fin de semaine plusieurs étapes symboliques dans la réforme des institutions en supprimant le mot ‘race‘ de la Constitution, où a en revanche été inscrite la notion de la préservation de l’environnement.

Les députés ont adopté en première lecture par 65 voix contre trois un amendement de la majorité visant à introduire dans la loi fondamentale des références au climat et à la biodiversité, conformément au souhait du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

La République “agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques”, peut-on lire dans la nouvelle version de l’article Ier.

Quand la réforme sera adoptée, la France sera l’un des premiers pays au monde à inscrire dans son droit fondamental deux enjeux prioritaires du 21e siècle”, s’est aussitôt félicité Nicolas Hulot sur Twitter.

Évoquant un “vote en demi-teinte”, La Fondation pour l’homme et la nature souhaite pour sa part une formulation renforcée lors du passage du texte au Sénat, préférant au mot “agir” des verbes d’obligation comme “garantir” ou “assurer”.