Archives des étiquettes : ENERGIE

Inflation forte de 7,12 %

Cette forte augmentation de l’inflation s’explique à nouveau par les prix élevés de l’énergie. L’inflation de l’énergie s’élève actuellement à 60,86 % et contribue à hauteur de 4,97 points de pourcentage à l’inflation totale.

L’indice des prix à la consommation a également progressé de 2,58 points, soit de 2,23 %. Il s’agit de l’évolution en glissement mensuel la plus significative depuis mars 1951 (2,93 %).

L’inflation sur la base de l’indice santé est elle passé de 5,21 % à 7,12 %, tandis que l’indice santé lissé s’établissait à 113,42 points en janvier.

L’inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de l’évolution des prix des produits énergétiques et des produits alimentaires non transformés, s’établit à 2,98 % en janvier, contre 2,53 % en décembre.

En janvier, les principales hausses de prix ont concerné l’électricité, le gaz naturel, le pain et les céréales, les carburants, l’assurance soins de santé, les boissons non alcoolisées, l’achat de véhicules, le gasoil de chauffage, la collecte des eaux usées, les produits laitiers, la viande, les biens d’équipement ménager non durables, les chambres d’hôtel et l’assurance incendie. Les billets d’avion ont, par contre, exercé un effet baissier sur l’indice.

Hulot contre « l’hypocrisie » de subvention des énergies fossiles

Le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a plaidé pour la fin de toute subvention au secteur des énergies fossiles, faisant écho aux revendications des associations de défense de l’environnement.

Il faut mettre un terme à une “forme d’hypocrisie”, a-t-il déclaré lors du sommet international sur le climat – le “One planet summit” – organisé près de Paris à l’initiative d’Emmanuel Macron.

Cette “hypocrisie” consiste selon lui “d’un côté dire qu’il faut s’affranchir des énergies fossiles et de l’autre que l’ensemble de la communauté internationale – et ça vaut pour mon propre pays – continue sous des formes diverses et variées, à hauteur de plus de 300 milliards de dollars chaque année, à soutenir les énergies fossiles en forme d’exonérations, de subventions”, a-t-il poursuivi.

Or ce “modèle énergétique (…) non seulement participe au déséquilibre climatique mais (…) occasionne des externalités négatives qui se chiffrent en milliers de milliards de dollars”, a poursuivi le ministre français.

La « foi absolue » de Nicolas Hulot

Le ministre de la Transition énergétique, Nicolas Hulot, affirme dans un entretien à paraître dimanche dans Ouest-France sa « foi absolue » dans les énergies renouvelables et son désir de « remettre les choses à plat » pour ramener la part du nucléaire de 75% à 50% en France.

Dans cette longue interview, l’ancien animateur de télévision en appelle à EDF pour accompagner la révolution énergétique en cours.

« Il faut absolument qu’elle accélère son évolution, et qu’elle prenne en compte le fait que le modèle énergétique de demain sera beaucoup plus diversifié », dit-il, déplorant notamment le retard pris dans la construction de l’EPR de Flamanville (Seine-Maritime).

« Il faut avoir une foi absolue dans les énergies renouvelables. »