Archives des étiquettes : éléctions

Mike Pence: l’interrogation possible

19.06.2022 L’ancien vice-président Mike Pence pourrait être assigné à comparaître devant la commission d’enquête sur l’assaut du Capitole, a affirmé dimanche, le 19 juin, l’un de ses membres. De nouvelles auditions publiques sont prévues la semaine prochaine.

Jeudi, cette commission parlementaire avait détaillé, lors d’une audition retransmise en direct à la télévision, les nombreuses pressions exercées par l’ancien président Donald Trump sur son vice-président Mike Pence pour tenter de l’empêcher de certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle, le 6 janvier 2021.

«Il y a encore certaines personnes-clés que nous n’avons pas encore interrogées, et que nous aimerions interroger», a déclaré dimanche sur CNN Adam Schiff. Questionné sur la possibilité d’une assignation à comparaître de Mike Pence, il a déclaré: «C’est certainement une possibilité».

«Nous n’excluons rien ni personne à l’heure actuelle», a-t-il ajouté, tout en précisant ne pas pouvoir «dévoiler quelles conversations privées (étaie)nt ou non en train d’avoir lieu concernant certains individus».

Le 6 janvier, la procédure de certification des résultats de l’élection présidentielle devant le Congrès ne devait en principe être qu’une simple formalité. Mais le président Trump avait tenté de forcer la main à son bras droit pour bloquer le processus.

Mike Pence avait finalement publié une lettre dans laquelle il affirmait ne pas en avoir les pouvoirs. Au même moment, les manifestants pro-Trump commençaient à se presser autour du Congrès – des images qui ont circulé dans le monde entier.

Marine Le Pen: le score historique pour RN

19.06.2022 D’après un sondage Harris Interactive RTL/M6, Marine Le Pen élue avec 63,20% des suffrages devant Marine Tondelier (Nupes 38,20%) dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

Marine Le Pen peut donc se montrer particulièrement ambitieuse après avoir assuré une campagne éclair. Vendredi 17 juin 2022, elle a achevé sa campagne dans son fief, à Hénin-Beaumont.

Elle en a profité pour égratigner le président de la République et la Nouvelle union populaire écologique et sociale : « La majorité présidentielle, ça n’aura qu’un temps. Je souhaite faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire. Les Français ont la capacité de faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire sans soutenir une extrême gauche qui est la plus sectaire qui soit, la plus violente, la plus brutale, la plus antirépublicaine et pour faire cela, il faut qu’ils aillent voter pour le Rassemblement national », a-t-elle ainsi assuré sur un marché de la ville.

Macron perd la majorité absolue

19.06.2022 Le camp présidentiel Ensemble ! a obtenu 224 députés, soit moins de 289 sièges et ne sera pas, selon les premières estimations, en capacité de voter seul les projets de loi du gouvernement.

A gauche, la Nupes décroche 149 sièges et devient la principale force d’opposition à l’Assemblée nationale.
Le Rassemblement national atteint un score historique de 89 sièges, selon les premières estimations, ce qui permet au parti d’extrême droite de déposer des motions de censure (à partir de 56 députés) et de saisir le Conseil constitutionnel sur des textes de loi (à partir de 60 députés).

A droite, le groupe Les Républicains perd 22 sièges (78 députés contre 100 dans l’Assemblée sortante) mais évite la catastrophe annoncée pour le parti après le score de Valérie Pécresse à l’élection présidentielle et pourrait même être une force d’appoint pour le camp présidentiel lors de l’étude des projets de loi.

L’abstention: entre 53% – 54%

19.06.2022 Les Français votent ce dimanche 19 juin dans le cadre du second tour des élections législatives françaises. Suivez toutes les dernières informations, retrouvez les derniers sondages et découvrez les premiers résultats:

17h15: 54% d’abstention, en hausse par rapport au 1er tour, selon des estimations.

L’abstention devrait atteindre dimanche le 19 juin entre 53,5% et 54% au second tour des élections législatives, son deuxième plus haut niveau pour ce scrutin, en hausse de plus d’un point par rapport au premier tour (52,49%), selon les estimations de cinq instituts de sondage.

Ipsos/Sopra Steria pour FranceTV/RadioFrance/France24/RFI/LCP, Ifop pour TF1/LCI et Elabe pour BFMTV/LEXPRESS/RMC évaluent l’abstention finale à 54%, tandis OpinionWay pour CNews et Europe1 la mesure à 53,5 % et Harris interactive pour M6 et RTL à 53,9%, dans tous les cas en dessous du record pour un second tour enregistré en 2017 (57,36%).

17h00: 38,11% de participation à 17H00 au 2nd tour, en baisse par rapport au 1er tour

La participation au second tour des élections législatives atteignait 38,11% dimanche à 17h00 en métropole, selon le ministère de l’Intérieur, un chiffre en baisse de 1,31 point par rapport au premier tour, il y a une semaine, où elle s’établissait à 39,42 %.

Elle est en revanche en hausse par rapport au second tour des législatives de 2017 où elle atteignait 35,33% à la même heure.

Elle se situe en baisse par rapport au second tour de la présidentielle le 24 avril dernier (63,23%).

Les Français s’étaient également davantage déplacés aux urnes à la même heure aux élections législatives de 2012 (46,42%), 2007 (49,58%) et 2002 (46,83%).

Le Lot est le département qui a le plus voté à midi (49,84%), devant la Haute-Vienne (47,38%) et la Dordogne (46,89%).

La participation la plus faible à 17h00 a été enregistrée en Seine-Saint-Denis avec 25,23%.

Zemmour: Alpes-de-Haute-Provence Jean-Claude Castel accorde sa signature

Présidentielle 2022 : un élu des Alpes-de-Haute-Provence Jean-Claude Castel accorde sa signature à Eric Zemmour “C’est juste la démocratie, tout le monde a le droit de présenter ses idées”, a estimé le maire de cette commune des Alpes-de-Haute-Provence, jeudi 23 décembre, auprès de La Provence.

L’appel lancé aux élus de France par Eric Zemmour, dans l’espoir de recueillir les 500 parrainages requis pour participer à l’élection présidentielle de 2022, a été entendu dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ainsi, le maire de Corbières-en-Provence, Jean-Claude Castel, a décidé de lui accorder le sien, révèle La Provence, jeudi 23 décembre.

«Je vais donner ma signature à Eric Zemmour, ça, c’est certain », a déclaré l’élu dans les colonnes du journal local, avant de justifier peu après sa décision : « J’avais fait la même chose en 2017 avec Marine Le Pen et je ferais pareil si Jean-Luc Mélenchon était en difficulté pour se présenter. C’est juste la démocratie, tout le monde a le droit de présenter ses idées. »

Ainsi, l’ex-membre des Républicains (LR), déjà dissident à l’occasion des dernières élections législatives, ne parrainera pas Valérie Pécresse, une candidate qu’il ne porte visiblement pas dans son cœur. «Si elle n’est pas au second tour, elle va appeler à voter [Emmanuel] Macron », a estimé Jean-Claude Castel auprès de La Provence, avant de préciser que, selon lui, ce président de la République «[avait] saccagé la France».

Valérie Pécresse désignée candidate des Républicains

La présidente de la Région Ile-de-France, avec 61% des voix, a remporté haut la main le second tour du congrès de la droite face à Eric Ciotti et ses 39%. Elle sera donc la candidate des Républicains pour la présidentielle.

Les Républicains tiennent enfin leur candidat pour 2022. Et c’est une candidate en l’occurence: Valérie Pécresse a remporté ce samedi, le 4 décembre, le congrès Les Républicains (LR), et portera les couleurs de son parti lors de la prochaine présidentielle, selon nos informations.

Avec 60,95% des voix, la présidente de la région Île-de-France a remporté l’investiture face au député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, qui a récolté 39,05% des suffrages, a confirmé le président du parti Christian Jacob quelques minutes après.

Sommet l’UE extraordinaire de mai

Les dirigeants européens se réuniront probablement en sommet extraordinaire le 28 mai prochain  après les élections des représentants des Etats membres au Parlement européen, selon la source diplomatique à Bruxelles.

Ce sommet, à l’image du conseil européen extraordinaire qui avait suivi les élections européennes de 2014, leur permettra de discuter de la future Commission européenne et de l’identité du successeur de Jean-Claude Juncker à sa présidence.

Les élections auront lieu du 23 au 26 mai.

Marine Le Pen en tête pour l’UE élections

Le Rassemblement national (RN), est l’unique gagnant d’un mois de mouvement des Gilets jaunes et arriverait nettement en tête des élections européennes de 2019, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo publié le 21 décembre.

Sur 596 Français interrogés le 19 et le 20 décembre et certains d’aller voter, 24% disent qu’ils voteraient pour le parti de Marine le Pen (+3 points en trois mois).

Le RN devancerait de cinq points le parti présidentiel d’Emmanuel Macron, La République en Marche (LaRem), à 19% des intentions de vote (- 2,5 points en trois mois).

Les grands perdants seraient Les Républicains (LR) de Laurent Wauquiez, pour lesquels les intentions de votes tombent à 8% (- 6 points en trois mois). LR est talonné par Debout La France, de Nicolas Dupont-Aignan (7%, +1  en trois mois).

La stratégie en zigzag (de) Laurent Wauquiez (…) conduit son parti dans le mur”, estime le président d’Odoxa Gaël Sliman.

La France insoumise (LFI) de Jean-Luc Mélenchon recule d’un point, à 11,5% des intentions de vote, alors que le Parti socialiste regagne un point à 7% et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) 1,5 à 6,5%. Une liste commune PS-EELV ferait ainsi mieux que LFI en atteignant 13,5% des suffrages.

Les éléctions européennes de 2019 en France se dérouleront le 26 mai afin d’élire les 79 députes au Parlement européen.