Archives des étiquettes : éléctions

Zemmour: Alpes-de-Haute-Provence Jean-Claude Castel accorde sa signature

Présidentielle 2022 : un élu des Alpes-de-Haute-Provence Jean-Claude Castel accorde sa signature à Eric Zemmour “C’est juste la démocratie, tout le monde a le droit de présenter ses idées”, a estimé le maire de cette commune des Alpes-de-Haute-Provence, jeudi 23 décembre, auprès de La Provence.

L’appel lancé aux élus de France par Eric Zemmour, dans l’espoir de recueillir les 500 parrainages requis pour participer à l’élection présidentielle de 2022, a été entendu dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ainsi, le maire de Corbières-en-Provence, Jean-Claude Castel, a décidé de lui accorder le sien, révèle La Provence, jeudi 23 décembre.

«Je vais donner ma signature à Eric Zemmour, ça, c’est certain », a déclaré l’élu dans les colonnes du journal local, avant de justifier peu après sa décision : « J’avais fait la même chose en 2017 avec Marine Le Pen et je ferais pareil si Jean-Luc Mélenchon était en difficulté pour se présenter. C’est juste la démocratie, tout le monde a le droit de présenter ses idées. »

Ainsi, l’ex-membre des Républicains (LR), déjà dissident à l’occasion des dernières élections législatives, ne parrainera pas Valérie Pécresse, une candidate qu’il ne porte visiblement pas dans son cœur. «Si elle n’est pas au second tour, elle va appeler à voter [Emmanuel] Macron », a estimé Jean-Claude Castel auprès de La Provence, avant de préciser que, selon lui, ce président de la République «[avait] saccagé la France».

Valérie Pécresse désignée candidate des Républicains

La présidente de la Région Ile-de-France, avec 61% des voix, a remporté haut la main le second tour du congrès de la droite face à Eric Ciotti et ses 39%. Elle sera donc la candidate des Républicains pour la présidentielle.

Les Républicains tiennent enfin leur candidat pour 2022. Et c’est une candidate en l’occurence: Valérie Pécresse a remporté ce samedi, le 4 décembre, le congrès Les Républicains (LR), et portera les couleurs de son parti lors de la prochaine présidentielle, selon nos informations.

Avec 60,95% des voix, la présidente de la région Île-de-France a remporté l’investiture face au député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, qui a récolté 39,05% des suffrages, a confirmé le président du parti Christian Jacob quelques minutes après.

Sommet l’UE extraordinaire de mai

Les dirigeants européens se réuniront probablement en sommet extraordinaire le 28 mai prochain  après les élections des représentants des Etats membres au Parlement européen, selon la source diplomatique à Bruxelles.

Ce sommet, à l’image du conseil européen extraordinaire qui avait suivi les élections européennes de 2014, leur permettra de discuter de la future Commission européenne et de l’identité du successeur de Jean-Claude Juncker à sa présidence.

Les élections auront lieu du 23 au 26 mai.

Marine Le Pen en tête pour l’UE élections

Le Rassemblement national (RN), est l’unique gagnant d’un mois de mouvement des Gilets jaunes et arriverait nettement en tête des élections européennes de 2019, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo publié le 21 décembre.

Sur 596 Français interrogés le 19 et le 20 décembre et certains d’aller voter, 24% disent qu’ils voteraient pour le parti de Marine le Pen (+3 points en trois mois).

Le RN devancerait de cinq points le parti présidentiel d’Emmanuel Macron, La République en Marche (LaRem), à 19% des intentions de vote (- 2,5 points en trois mois).

Les grands perdants seraient Les Républicains (LR) de Laurent Wauquiez, pour lesquels les intentions de votes tombent à 8% (- 6 points en trois mois). LR est talonné par Debout La France, de Nicolas Dupont-Aignan (7%, +1  en trois mois).

La stratégie en zigzag (de) Laurent Wauquiez (…) conduit son parti dans le mur”, estime le président d’Odoxa Gaël Sliman.

La France insoumise (LFI) de Jean-Luc Mélenchon recule d’un point, à 11,5% des intentions de vote, alors que le Parti socialiste regagne un point à 7% et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) 1,5 à 6,5%. Une liste commune PS-EELV ferait ainsi mieux que LFI en atteignant 13,5% des suffrages.

Les éléctions européennes de 2019 en France se dérouleront le 26 mai afin d’élire les 79 députes au Parlement européen.