Archives des étiquettes : drogue

Montpellier: fusillade des bandes rivales

Le quartier populaire de la Mosson, à Montpellier (Hérault), a été ce dimanche 1er novembre le théâtre d’une impressionnante fusillade. Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, et dont la police a confirmé la véracité, montre plusieurs individus armés et cagoulés. Un blessé est à déplorer.

Sur les images, enregistrées vers 13h45 à proximité de la Tour d’Assas, la plus grande tour de la ville, on aperçoit plusieurs hommes au visage dissimulé courir d’un bâtiment à l’autre et tirant tous dans la même direction.

Selon les forces de l’ordre, il s’agirait d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue impliquant deux bandes rivales. Des armes de poing et des douilles, utilisées notamment pour alimenter des armes automatiques, ont été retrouvées sur place.

Dijon: meurtre en bande organisée

Cinq personnes ont été placées en garde à vue le 18 juin matin dans le cadre de l’enquête sur les violences du week-end dernier à Dijon (Côte-d’Or), annonce le procureur de la capitale régionale, Eric Mathais, dans un communiqué.

“Ce matin, 18 juin 2020, cinq gardes à vue ont débuté et des perquisitions ont été réalisées dans plusieurs villes”, afin de “vérifier les premiers éléments de cette enquête”, est-il précisé dans le communiqué du parquet.

A la suite des violences liées à un règlement de compte entre des habitants du quartier dijonnais des Grésilles et des membres de la communauté tchétchène, le parquet a ouvert une enquête notamment pour tentative de meurtre en bande organisée, dégradation en réunion, violences aggravées, association de malfaiteurs et participation à un groupement armé.

Selon une source policière qui a confirmé des informations d’Europe 1, le Raid et plusieurs BRI (brigades de recherche et d’intervention) ont interpellé le 18 juin le matin une demi-douzaine de membres de la communauté tchétchène à Dijon, mais aussi Strasbourg (Bas-Rhin), Besancon (Doubs), Troyes (Aube) et Saint-Étienne (Loire).

Les suspects arrêtés avaient lancé ou relayé des appels à la mobilisation sur les réseaux sociaux ou été identifiés sur des vidéos, a précisé cette source.

UE: Feu vert aux Albanie et Macédoine du Nord

Le président français Emmanuel Macron a déclaré le 15 février qu’il autoriserait la Macédoine du Nord et l’Albanie à entamer des pourparlers sur l’adhésion à l’Union européenne si Bruxelles leur donnait son aval le mois prochain.

Ces propos du chef de l’Etat, tenus lors d’une conférence sur la sécurité à Munich, devraient permettre de débloquer le processus d’adhésion de ces deux pays des Balkans et de rassurer les partenaires européens de la France sur son engagement en faveur de l’élargissement.

“Nous attendons le rapport (de la Commission européenne) en mars … en fonction de cela, si les résultats sont positifs et la confiance est établie, alors nous devrions être en mesure d’ouvrir les négociations”, a déclaré le président lors de la conférence.

La France, qui s’était opposée à l’automne à l’ouverture de négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord sans réforme du mécanisme de l’Union européenne, avait salué début février une nouvelle procédure d’adhésion au bloc présentée par la commission européenne.

Fusillade dans le Var

Trois personnes ont été tuées et une quatrième blessée dans une fusillade le 28 juillet  en début de soirée à Ollioules (Var), apprend-t-on de source policière.

La fusillade a éclaté dans une station service de cette ville située dans la banlieue de Toulon.

Les victimes sont deux hommes et une femme apprend-t-on de même source et le blessé a été transporté à l’hôpital Sainte-Anne de Toulon.

L’enquête a été confiée à l’antenne toulonnaise de la Police Judiciaire de Marseille.

Pouvoir addictif de sucre

Indispensable à l’organisme, le glucose provoque de graves maladies quand il est consommé en excès. Pire, la multiplication des « sucres cachés » dans les aliments transformés accentue son pouvoir addictif. Certains chercheurs le comparent même à une drogue.

On le trouve partout, accommodé à toutes les sauces et souvent à notre insu. Or son omniprésence dans notre alimentation doit nous rappeler une donnée essentielle : le sucre est associé à de nombreuses maladies allant du diabète aux cancers. Foie, pancréas, coeur, cerveau, peau…, tous nos organes sont malmenés par sa surconsommation. Et le problème est loin d’être résolu, tant l’accès à une nourriture de mauvaise qualité – mais peu chère – progresse.

L’épidémie d’obésité – l’une des premières conséquences de cette boulimie sucrée – touche la quasi-totalité de la population mondiale. De plus, il est difficile d’éviter la substance car la plupart de nos aliments, principalement ceux fabriqués industriellement, en contiennent. Ce sont les fameux « sucres cachés » que les acteurs de l’agroalimentaire s’ingénient à rajouter dans la moindre de leurs préparations, y compris salées, que ce soit une boîte de petits pois, une pizza surgelée ou de la charcuterie.

La prise de poids est le premier indice que le corps ne parvient plus à gérer convenablement l’ingestion de nourriture. Car le foie, dont le rôle est de tirer le meilleur parti des aliments, sature lui aussi et se met à stocker le surplus sous forme de lipid.

Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), nous devrions limiter notre consommation de sucres «libres ou cachés» à moins de 10% de la ration énergétique journalière (ce qui représente 50 grammes de sucre, soit environ 12 cuillères à café), voire 5% si possible.

Notons que selon la définition de l’OMS, les sucres dits «libres» sont «les monosaccharides (glucose, fructose) et les disaccharides (saccharose ou sucre de table) ajoutés aux aliments et aux boissons par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré».