Archives des étiquettes : djihadisme

L’incident terroriste à Strasbourg

Une fusillade a fait au moins deux morts à Strasbourg et l’auteur présumé a été identifié, a déclaré soir le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Plusieurs pronostics vitaux sont engagés”, a-t-il précisé devant la presse devant l’Elysée, ajoutant qu’il se rendait sur place.

L’individu a été identifié (…) il est connu en droit commun”, a-t-il déclaré.

La section antiterroriste du parquet de Paris a décidé de se saisir des faits, a annoncé de son côté le parquet.

Selon la préfecture, la fusillade a fait deux morts, sept blessés graves et quatre blessés légers. L’auteur des faits est “fiché S”, selon la préfecture.

D’après des sources policières l’auteur des coups de feu est âgé de 29 ans, a été blessé par les militaires de Sentinelle, a pris la fuite et se trouverait dans le quartier du Neudorf, où un échange de coups de feu a eu lieu avec les forces de l’ordre.

Victimes à Nice continuent de se déclarer

Deux ans après l’attentat du 14-Juillet à Nice, le Premier ministre français, Edouard Philippe, a assuré que l’Etat allait simplifier l’accès aux droits afin d’éviter “un parcours du combattant” aux victimes d’actes terroristes.

Nous allons créer un juge de l’indemnisation des victimes d’actes terroristes qui aura une compétence nationale pour simplifier et accélérer les démarche qui, là encore, sont trop lourdes. Nous allons travailler à lever tous les obstacles”, a-t-il détaillé lors des cérémonies d’hommage aux 86 personnes tuées le jour de la Fête nationale 2016 sur la Promenade des Anglais.

De nombreuses victimes continuent de se déclarer car elles sortent d’un moment de sidération”, a fait remarquer le chef du gouvernement.

Edouard Philippe a insisté sur les “blessures invisibles” et les très nombreuses personnes touchées indirectement qui “ont du mal à apporter la preuve” de leur traumatisme. “D’où la nécessité de renforcer notre capacité collective à vous accompagner chaque jour dans votre quotidien”.

 

Salah Abdeslam: le tribunal a fixé le 23 avril à Bruxelles

Le verdict du procès belge de Salah Abdeslam, dernier survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, sera prononcé le 23 avril prochain, a annoncé jeudi (29.03.2018) la justice belge.

Une peine de 20 ans de prison a été requise contre lui pour tentative d’assassinat sur des policiers dans un contexte terroriste et possession illégale d’armes, dans le cadre de sa participation à une fusillade à Bruxelles précédant son arrestation.

Le tribunal de première instance de Bruxelles a fixé jeudi au 23 avril le prononcé du jugement, à l’issue d’une dernière audience organisée en son absence pour entendre une association de victimes constituée partie civile.

Arnaud Beltrame a fait preuve d’héroïsme

Le lieutenant-colonel du groupement local de gendarmerie de l’Aude, âgé de 45 ans, a négocié avec le djihadiste pour prendre la place des otages dans le Super U de Trèbes. Il a été gravement blessé par balles avant l’intervention du GIGN qui a abattu le terroriste.

Il s’est livré au ravisseur en échange de la libération des otages: le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame a fait preuve d’héroïsme, pendant la prise d’otages de Trèbes (Aude) et luttait contre la mort, vendredi soir, après avoir été blessé par balles par l’assaillant. L’officier de 44 ans «a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays», a salué le président Emmanuel Macron en rendant un hommage appuyé au «courage» du gendarme.

#Trèbes: le djihadiste a été neutralisé

Des victimes sont à déplorer après une double attaque survenue dans l’Aude, où un homme armé se réclamant de l’Etat islamique a tiré sur des CRS avant de prendre en otage plusieurs personnes dans un supermarché, ont annoncé les autorités policières et locales.

Selon BFM TV, le preneur d’otages a demandé la libération de Salah Abdeslam, considéré comme le dernier survivant des commandos du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts.

Franceinfo indique pour sa part que le preneur d’otages serait un homme connu des services de renseignement, inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a confirmé le caractère « terroriste » des actions qui étaient toujours en cours en début d’après-midi, sans donner de bilan.

« La section anti-terroriste du Parquet de Paris a été saisie et toutes les informations dont nous disposons au moment où je vous parle laissent à penser qu’il s’agirait d’un acte terroriste », a déclaré le Premier ministre français devant la presse lors d’un déplacement à Mulhouse (Haut-Rhin).

Un djihadiste de 15 ans enfermé #terrorisme #bruxelles #molenbeek

terrorismemusulman

A Molenbeek, Omar, un jeune djihadiste de 15 ans, a été placé dans un centre fermé.

Le 19 novembre, une perquisition avait été faite à son domicile. Candidat au djihad, il a été arrêté par la police. Dans un premier temps libéré, le ministère public a décidé de faire marche arrière et d interjeter appel de la décision. A présent, il se trouve en centre fermé à Braine-le-château.

Le 7 décembre, Karin Gerard, porte-parole francophone de la Cour d’appel, a fait part de la modification du jugement. Le juge de la Jeunesse et de la famille de la Cour d’appel de Bruxelles a décidé de réformer la décision du premier juge et d’envoyer le mineur en centre fermé pour une période de trois mois.

A l’heure actuelle, aucune information supplémentaire a été communiquée.

Cela pose, quand même, quelques questions… Que faire de ce mineur après ces trois mois d’enfermement ? C’est aussi la question plus large qui se pose: que faire avec les mineurs ou majeurs qui eux reviennent de Syrie ?

ALV.