Archives des étiquettes : djihad

Sassoli hommage aux victimes du terrorisme à Bruxelles

« Pour mon premier jour en tant que Président du Parlement européen, je souhaitais rendre hommage aux victimes du terrorisme dans la capitale de l’Europe et partout au monde. Il s’agit d’un geste symbolique au nom de tous les députés européens », a déclaré David Sassoli. « Nous devons lutter fermement contre le terrorisme et la violence».

La station de métro Maalbeek fut la scène d’un attentat suicide à la bombe le 22 mars 2016, près d’une heure après l’attentat commis à l’aéroport de Zaventem, Bruxelles. 32 personnes ont perdu la vie dans ces deux attaques.

Djihadiste français condamné à mort à Baghdad

Un Français et un Tunisien ont été condamnés à mort à Bagdad pour avoir rejoint les rangs de l’État islamique, a annoncé un procureur irakien.

Ce verdict porte à sept le nombre de ressortissants français condamnés à la peine capitale en Irak, a-t-il précisé, ajoutant que cinq autres en sont passibles et connaîtront probablement le même sort.

Ils ont tous été membres du même groupe terroriste. Il y a les mêmes preuves qui pour ceux qui ont été condamnés à la peine de mort, mais la décision revient au juge”, a déclaré le procureur de Baghdad.

Le ministre français des Affaires étrangères a assuré  que Paris faisait le nécessaire pour éviter la peine capitale à ses ressortissants.

Il est clair que, pour nos ressortissants pour lesquels la peine de mort sera prononcée, nous demanderons à ce qu’elle soit commuée en prison à perpétuité (…)”, a confirmé mardi le président Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse.

Macron refuse la réponse sur djihadistes

Le président irakien Barham Saleh a annoncé le 25 février que treize djihadistes avaient été remis aux autorités irakiennes et précisé qu’ils seraient jugés dans son pays, Emmanuel Macron refusant quant à lui de dire si des Français étaient concernés.

Selon deux sources militaires irakiennes, les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui combattent l’Etat islamique (EI) avec l’appui de la coalition internationale, ont remis à l’Irak plus de 20 djihadistes étrangers, dont 14 Français.

Treize éléments de Daech” ont été capturés dans le cadre d’opérations militaires et ils ont été remis aux autorités irakiennes”, a dit Barham Saleh lors d’une conférence de presse au côté du président français, à l’Elysée.

Ils sont accusés d’avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak, ils seront jugés selon la loi irakienne, et c’est ce que le droit international reconnaît”, a-t-il ajouté.

 

 

 

État islamique revendique le massacre à Liège

«L’auteur de l’attaque de la ville de Liège en Belgique est un soldat de l’Etat islamique», a affirmé le groupe dans un communiqué publié par Amaq sur l’application Telegram.

Selon l’EI, «il a mené l’attaque en réponse aux appels pour cibler les pays de la coalition» internationale dirigée par les Etats-Unis, qui lutte contre le groupe djihadiste principalement en Syrie.

Arnaud Beltrame mort pour la patrie

«Il est parti en héros». En ce samedi 24 mars 2018, quelques heures après l’annonce du décès de lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, son frère Cédric a résumé en quelques mots le sentiment général. Le nom du militaire, qui s’est sacrifié en se substituant aux otages retenus à Trèbes dans l’Aude, est désormais sur toutes les lèvres, celles de personnalités comme celles d’inconnus.

Dans un communiqué, le président de la République Emmanuel Macron a appelé «chaque Français à honorer la mémoire» d’un homme qui «mérite respect et admiration de la nation tout entière».

«Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice», a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

L’UE est extrêmement préoccupé par la prise d’otages

Trois personnes ont été tuées et 16 autres blessées vendredi à Carcassonne et Trèbes dans l’Aude dans une série d’attaques, revendiquées par le groupe djihadiste Etat islamique, commises par un homme seul qui a été abattu.

« Il s’appellait Redouane Lakdim. Il avait 26 ans et était connu pour des faits de petite délinquance et nous l’avions suivi et nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation, mais il est passé à l’acte brusquement« , a déclaré sur place Gérard Collomb, le ministre français de l’Intérieur.

« Il a agi seul », a-t-il précisé. « Nous en saurons plus au fur et à mesure de l’enquête ».

 

Un djihadiste de 15 ans enfermé #terrorisme #bruxelles #molenbeek

terrorismemusulman

A Molenbeek, Omar, un jeune djihadiste de 15 ans, a été placé dans un centre fermé.

Le 19 novembre, une perquisition avait été faite à son domicile. Candidat au djihad, il a été arrêté par la police. Dans un premier temps libéré, le ministère public a décidé de faire marche arrière et d interjeter appel de la décision. A présent, il se trouve en centre fermé à Braine-le-château.

Le 7 décembre, Karin Gerard, porte-parole francophone de la Cour d’appel, a fait part de la modification du jugement. Le juge de la Jeunesse et de la famille de la Cour d’appel de Bruxelles a décidé de réformer la décision du premier juge et d’envoyer le mineur en centre fermé pour une période de trois mois.

A l’heure actuelle, aucune information supplémentaire a été communiquée.

Cela pose, quand même, quelques questions… Que faire de ce mineur après ces trois mois d’enfermement ? C’est aussi la question plus large qui se pose: que faire avec les mineurs ou majeurs qui eux reviennent de Syrie ?

ALV.