Archives des étiquettes : deces

COVID19: nouvelle progression

Avec 1.210 cas supplémentaires, la France compte désormais 6.633 cas confirmés de contamination par le novel virus, contre 5.423 dimanche le 15 mars, annonce lundi soir l’agence Santé publique France, soit une progression supérieure à 20%.

Le nombre de décès est passé lui à 148 contre 127, soit une progression de l’ordre de 16%.

COVID19 décès en France

Un touriste chinois âgé de 80 ans affecté par le coronavirus (COVID-19)et hospitalisé à Paris est décédé, devenant ainsi la première victime de l’épidémie en dehors de l’Asie.

“J’ai été informée hier soir du décès du patient de 80 ans qui était hospitalisé à l’hôpital Bichat depuis le 25 janvier dernier et qui était atteint d’une infection pulmonaire par le coronavirus”, a déclaré le 15 février la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’une courte déclaration à la presse.

Depuis le 24 janvier 2020, 11 cas d’infection au coronavirus ont été détectés en France. A la date de samedi, quatre patients étaient guéris et sortis de l’hôpital, dont un médecin généraliste qui avait été contaminé par un patient.

“Il reste six patients hospitalisés dont l’état n’inspire pas d’inquiétude aujourd’hui”, a souligné la ministre. 25 janvier dernier et qui était atteint d’une infection pulmonaire par le coronavirus”, a déclaré samedi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’une courte déclaration à la presse.

Ce patient, originaire de la province de Hubei, épicentre de l’épidémie, était arrivé en France le 16 janvier dernier. Il avait été hospitalisé à Bichat le 25 janvier, où son état s’était rapidement dégradé.

Agnès Buzyn a précisé que l’état de santé de la fille de ce patient, également touchée par le virus, n’inspirait en revanche plus d’inquiétude et que cette dernière devrait sortir rapidement de Bichat, où elle avait également été prise en charge.

Depuis le 24 janvier 2020, 11 cas d’infection au coronavirus ont été détectés en France. A la date de samedi, quatre patients étaient guéris et sortis de l’hôpital, dont un médecin généraliste qui avait été contaminé par un patient.

“Il reste six patients hospitalisés dont l’état n’inspire pas d’inquiétude aujourd’hui”, a souligné la ministre.

Quai Branly-Jacques Chirac accessible gratuitement

Le musée parisien du Quai Branly-Jacques Chirac sera «accessible gratuitement pendant une dizaine de jours» pour rendre hommage à l’ancien chef de l’État à l’origine de sa création, a indiqué son président, Stéphane Martin.

https://twitter.com/quaibranly/status/1177231569691566083?s=21

*Le musée (sera) accessible gratuitement pendant une dizaine de jours, (…) le temps que les gens qui veulent rendre hommage au président puissent le faire», a déclaré Stéphane Martin sur Europe 1 au lendemain de la mort de Jacques Chirac. L’établissement propose depuis mardi une exposition temporaire consacrée aux acquisitions faites depuis 1998, date de création de l’établissement public du musée, qui a lui-même été ouvert en 2006.

Cette exposition, qui a débuté deux jours avant la mort de Jacques Chirac, «c’est vraiment sa collection, la collection qui a commencé en 1998 quand il a lancé le musée du Quai Branly», a souligné Stéphane Martin. Cela retrace «ce qu’on a fait pendant 20 ans grâce à lui en termes d’enrichissement des collections». «Les images du président sont partout au musée, les drapeaux sont en berne, c’est un moment très émouvant pour les équipes», a dit Stéphane Martin, ajoutant qu’«un livre d’or est à la disposition des visiteurs».

Chirac est mort – UE Juncker exprime sa vive émotion

Le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker exprime sa vive émotion suite à la nouvelle du décès de Jacques Chirac.

Pour lui, l’Europe ne perd pas seulement un grand chef d’Etat, mais aussi un ami proche.

Son engagement pour la France et l’Union Européenne restera avec nous pour toujours

Jacques Chirac, qui présida la France de 1995 à 2007, est décédé le 26 septembre matin à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille. 

Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin paisiblement parmi les siens”, a dit à Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac, la fille de l’ancien président. 

Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, Jacques Chirac était très affaibli depuis ces dernières années.

Déclaration de Jean-Claude Juncker à l’occasion du décès du président Jacques Chirac:

« C’est avec une infinie tristesse que j’ai appris le décès du président Jacques Chirac. Mes pensées vont tout d’abord à sa famille et à tous les Français qui ont gardé une grande affection pour cet homme qui savait si naturellement et spontanément être proche d’eux.

Jacques Chirac était avant tout un grand ami personnel avec lequel j’ai vécu tant de moments inoubliables. Tout au long de nos parcours politiques, nous avons partagé les mêmes convictions et travaillé de concert vers un même objectif : renforcer nos pays au sein d’une Europe plus forte et plus protectrice. J’ai appris à bien le connaître en 1996, alors que je menais une médiation entre lui et le chancelier allemand Helmut Kohl à propos du pacte de stabilité et de croissance. C’est lui qui disait ces mots que j’aurais pu moi-même prononcer: « L’Europe est d’abord une communauté de valeurs avant d’être une communauté d’intérêts : c’est l’Europe des hommes plus que du marché. » Nous étions ensemble pour la naissance de l’euro. Je me souviens des nuits interminables à travailler ensemble sur le futur de l’Europe pendant la Conférence de Nice. Il était un Européen pragmatique qui a toujours su défendre une certaine idée de l’Europe. Il avait défendu le « oui » au référendum de 1992 sur le traité de Maastricht et soutenu le grand élargissement de 2004.

Jacques Chirac laisse aussi une vision des relations internationales qui nous donne une boussole et des points de repère pour aborder le monde dans lequel nous vivons et dans lequel nous entrons. En 1995, il avait donné à la fratricide guerre dans les Balkans une impulsion décisive vers des solutions de paix. Dès 2002, il a porté devant le monde entier la cause du changement climatique. Il n’a cessé de plaider inlassablement en faveur du développement et de la coopération entre les peuples. En 2003, il avait refusé l’invasion de l’Irak sans résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Il était un homme de fortes convictions, celles des valeurs humanistes de fraternité, de respect de la personne humaine et de tolérance. En 1995, dans un discours historique prononcé au Vélodrome d’Hiver, il nous appelait à savoir tirer les leçons de l’Histoire, à ne pas accepter « d’être les témoins passifs, ou les complices, de l’inacceptable. » Cet appel résonne aujourd’hui, encore plus fort que jamais.

Jacques Chirac était un passionné, il aimait profondément la France et les Français, les cultures étrangères, il aimait les autres, c’est ce qui faisait de lui un homme politique remarquable. Entre nous deux, il n’y avait pas de secret, il était comme un frère. Aujourd’hui, l’Europe perd une de ses figures de proue, la France un grand homme d’État et moi un ami fidèle et un compagnon de route de longue date. » Jean-Claude Juncker

/

Décès d’Ebola en Ouganda

Plus de 2.000 décès pour 3.000 cas, une nouvelle mort en Ouganda voisine: l’épidémie d’Ebola dans l’est de laLa République Démocratique du Congo ( résiste depuis plus d’un an aux « ripostes » sur le terrain, où le secrétaire général de l’ONU est attendu le 1 septembre #AFP

Ebola OugandaLa petite fille,9, arrivée de la République démocratique du Congo, avait été diagnostiquée à la frontière ougandaise, elle est décédée en Ouganda.

Au total, 2 006 personnes sont mortes d’Ebola depuis un an en RDC, et les autorités ougandaises, qui craignent que le virus ne se propage dans leur pays, ont pris de strictes mesures de prévention.

Paul Bocuse nous a quitté

Le chef Paul Bocuse, cuisinier reconnu à travers le monde qui aurait fêté ses 92 ans le 11 février prochain, est décédé  dans sa maison de Collonges-au-Mont-d’Or (Rhône), là où il est né.

“Aujourd’hui la gastronomie française perd une figure mythique qui l’aura profondément transformée”, a déploré Emmanuel Macron dans un communiqué. “Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité”.

Le chef étoilé, qui avait repris l’auberge familiale de Collonges-au-Mont-d’Or dans les années 1960, était un homme d’affaire avisé qui avait bâti un empire en exportant et démocratisant la gastronomie française aux quatre coins de la planète et qui, selon l’hebdomadaire Challenges, représentait plus de 50 millions d’euros de ventes annuelles.

“La Nouvelle Cuisine, dont il fut un père fondateur, parfois critiquée ou incomprise, ouvrit pour la cuisine française un chapitre glorieux qui aujourd’hui lui permet d’occuper le premier rang mondial, faisant partout la fierté de la France et des Français”, a précisé le chef de l’Etat.

Héritier d’une longue lignée de cuisiniers, Paul Bocuse avait conquis rapidement ses trois étoiles, distinction reconduite sans discontinuer depuis 1965 par le guide Michelin.