Archives des étiquettes : cryptomonnaie

Facebook cryptomonnaie Libra soulève des risques

La société américaine créée en 2004 par Mark Zuckerberg (Image ci-dessus) ‘Facebook ne peut être autorisé à développer sa cryptomonnaie Libra en Europe, a expliqué le ministre français de l’Economie et des Finances  Bruno Le Maire, estimant que cela soulève des “risques d’abus de position (…) des risques de souveraineté (…) et des risques pour les consommateurs et pour les entreprises”.

“Libra soulève aussi une risque systémique à partir du moment ou il y a deux milliards de consommateurs. Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables”, a annoncé Bruno Le Maire, lors d’une conférence de l’OCDEconsacrée aux défis des cryptomonnaies.“Toutes ces préoccupations sur Libra sont sérieuses, je veux dire donc avec beaucoup de clarté (que) dans ces conditions nous ne pouvons pas autoriser le développement de Libra sur le sol européen.”

Le ministre joint ainsi sa voix à celles de responsables politiques et banquiers centraux à travers le monde mettant en garde contre les dangers du projet Libra, dévoilé vers la mi-juin par Facebook, qui veut le lancer au premier semestre 2020.

L’UE lutte contre le blanchiment d’argent vitruel

Les Etats membres de l’Union européenne et les parlementaires européens se sont mis d’accord pour renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sur les plates-formes d’échange du bitcoin et autres monnaies virtuelles, annonce l’UE dans un communiqué.

Parmi les mesures prises, figurent la fin de l’anonymat des transactions sur les plate-formes de monnaies virtuelles, y compris avec des cartes de prépayées. Certains enquêteurs ont estimé que de tels moyens de paiement avaient pu être utilisés pour financer des attentats.Les plates-formes de transaction du bitcoin et les fournisseurs de “portefeuilles” qui détiennent la cryptomonnaie pour le compte de clients devront identifier leurs utilisateurs.

Ces mesures doivent encore être formellement approuvées par les Etats membres et les députés européens avant de prendre force de loi dans chacun des pays de l‘UE dans les 18 mois.

“L’accord d’aujourd‘hui va apporter davantage de transparence pour aider à prévenir le blanchiment d‘argent et couper les sources de financement du terrorisme”, a déclaré Vera Jourova, la Commissaire européenne à la Justice et aux Consommateurs.

Cette décision de l‘UE intervient alors que le bitcoin a gagné plus de 1.700% depuis le début de l‘année, alimentant les craintes d‘une bulle susceptible d’éclater de manière spectaculaire.

La plus connue des monnaies virtuelles a inscrit vendredi un nouveau record juste en dessous de 18.000 dollars.

Il a fallu plus d’un an de négociations pour que les députés européens et la Commission européenne s’accordent sur ces propositions soumises par l’exécutif européen après les attentats de Paris et de Bruxelles en 2015 et 2016 qui ont fait plus de 160 morts.

La Suisse enquête sur de fraude cryptomonnaie

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisses a retiré du marché des fournisseurs de ce qu’elle qualifie de pseudo-cryptomonnaie, et enquête sur une dizaine d’autres cas de fraude éventuels.

La décision de la Finma intervient après celle de Pékin qui a interdit vendredi l‘usage des cryptomonnaies dans les échanges intérieurs et a fermé les plates-formes chinoises sur lesquelles elles se négociaient.

Les monnaies virtuelles comme le bitcoin, qui sont émises et contrôlées par leurs promoteurs sans l‘aval et le soutien d‘une banque centrale, sont considérées par leurs partisans comme un moyen facile et efficace de gérer une monnaie.

Mais les autorités de régulation et les banques traditionnelles s’inquiètent de plus en plus des risques de fraude sur ce marché en ligne.