Archives des étiquettes : COVID19

Loi Pass sanitaire

23.07.2021 C’est le 9e texte de loi contre la «Covid-19 » depuis mars 2020. Au bout d’une nuit blanche marquée par d’âpres débats, l’Assemblée nationale a adopté peu après 5h30 ce vendredi,le 23 juillet, en première lecture, le nouveau projet de loi anti-Covid qui prévoit l’extension controversée du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour les soignants.

Les députés ont voté en première lecture ce 9e texte anti-Covid depuis mars 2020 par 117 voix pour et 86 contre. Celui-ci est désormais entre les mains des sénateurs qui doivent l’examiner à partir de vendredi le 23 juillet pour une adoption définitive que l’exécutif souhaite acter d’ici la fin du weekend face à la remontée en flèche de l’épidémie en raison de la propagation du variant Delta.

400 amendements entre 1h et 6h du matin:

Un peu plus tôt dans la nuit, les députés avaient adopté par 132 voix contre 106, peu avant 0h40, l’article 1 du projet de loi gestion de la crise sanitaire qui étend le champ d’application du pass sanitaire, présenté par le gouvernement comme la meilleure arme face au rebond de l’épidémie du Covid-19.
Mais il restait alors encore 400 amendements encore à examiner…

Des débats tendus

Les passes d’armes entre le gouvernement et les oppositions ont notamment eu comme point d’orgue jeudi, le 22 juillet, une disposition de ce texte ouvrant la voie à un licenciement pour des travailleurs d’établissement recevant du public qui refuseraient d’obtenir un pass sanitaire (parcours vaccinal complet ou test récent).

Le projet de loi prévoit en outre l’isolement obligatoire pour les malades. Le gouvernement a fait voter des amendements pour éviter les pertes de revenus pour les travailleurs isolés en raison de leur contamination.

En toute fin des discussions vers 5h du matin, le gouvernement est revenu sur deux amendements votés au cours de l’examen du texte avec un nouveau vote qui a notamment remis l’obligation du pass sanitaire pour les patients non urgents ou les visiteurs dans les établissements de santé et maisons de retraite.

Un projet contesté
Vivement contesté par une frange de l’opinion, le projet de loi traduit les annonces du 12 juillet d’Emmanuel Macron. Si l’obligation vaccinale étendue aux soignants, sapeurs-pompiers ou encore professionnels auprès des personnes âgées fait à peu près consensus, ce n’est pas le cas de l’extension du pass sanitaire (parcours vaccinal complet ou test récent), prévue pour début août dans les cafés-restaurants, objet de vives critiques de la gauche à l’extrême droite.

Avec près de 1.200 amendements déposés sur le projet de loi, les débats ont été tout sauf apaisés dans l’hémicycle où gauche et droite ont dénoncé une discussion entamée depuis mercredi après-midi, à marche forcée.

Les yeux rivés sur les courbes de contamination en hausse, l’exécutif n’a cessé d’exhorter les députés à valider son projet de loi face à la «gravité de la situation » selon le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Suisses opposent au pass sanitaire

22.07.2021 En l’espace de quatre semaines, un nombre incroyable de 187’433 signatures ont été collectées, cela n’avait jamais été fait auparavant», a déclaré l’association Amis de la Constitution, participant à la récolte de signatures. Le Conseil fédéral avait d’ores et déjà agendé une éventuelle votation au 28 novembre, sous réserve du succès de la récolte des signatures. La Chancellerie fédérale doit désormais vérifier la validité de celles-ci, et confirmer ensuite la tenue du vote.
Les opposants au pass sanitaire ont déposé les paraphes nécessaires à la tenue d’un vote populaire. Celui-ci aura lieu le 28 novembre.

[…] Les rangs des opposants aux mesures sanitaires se sont étoffés récemment, avec notamment les Jeunes UDC qui se sont ralliés au référendum. Ils dénoncent la création d’une «société à deux vitesses» et des discriminations à l’égard des non-vaccinés. Dans un récent communiqué de presse, les Amis de la Constitution allaient même jusqu’à dire que les agissements du Conseil fédéral étaient «dignes des pires heures du stalinisme».

Aujourd’hui, en Suisse, rien de tout cela pour le moment. L’ordonnance du 23 juin dernier fixe trois catégories. Le certificat est obligatoire en discothèque et pour les grandes manifestations (zone rouge). Il est optionnel dans les restaurants, les bars, les théâtres ou les salles de fitness: si les tenanciers l’exigent, ils peuvent abandonner toutes les mesures sanitaires (zone orange). Enfin, le certificat ne peut pas être demandé dans les transports publics ou les supermarchés, par exemple (zone verte).

Pass sanitaire pour restaurants

21.07.2021 Interrogé sur TF1, Jean Castex a indiqué ce mercredi, le 21 juillet, que les restaurateurs devront demander le pass sanitaire des clients mais ne vérifieront pas l’identité. Ce sera du ressort des forces de l’ordre, a indiqué le premier ministre. Il s’agissait d’une préoccupation des professionnels de la restauration qui avaient écrit à Jean Castex à ce sujet.

Préparez vos justificatifs pour aller dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (contre 1.000 auparavant), les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif (PCR), alors que le nombre des contaminations explose en raison du variant Delta, plus contagieux.

Avec 18.000 contaminations en vingt-quatre heures, soit 150 % de plus sur une semaine, «nous n’avons jamais connu cela» a mis en garde mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n’hésite plus à parler de «quatrième vague». Le masque en extérieur fait son retour dans les zones touristiques où l’épidémie repart (Haute-Garonne, Charente-Maritime…).

Depuis l’allocution du président de la République Emmanuel Macron, lundi 12 juillet, des réfractaires au vaccin et surtout au pass sanitaire, secouent le pays. À l’heure où certains citoyens montrent leur mécontentement par des manifestations, d’autres vont beaucoup plus loin et diffusent des menaces de mort. Des députés de la majorité ont témoigné dans les colonnes du Figaro, ce mardi 20 juillet, pour dénoncer les violents messages qu’ils reçoivent quotidiennement depuis plusieurs jours. « On est régulièrement les cibles de menaces et de mails, mais là ça va crescendo dans la déraison totale » a confié anonymement une députée pour « ne pas inquiéter sa famille ».

L’extension du pass sanitaire a fait l’objet d’un avant projet de loi lors du Conseil des ministres le 19 juillet, puis il sera examiné par l’Assemblée nationale à partir du 21 juillet. Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux à partir de 12 ans :

A partir du 21 juillet : à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Cela concerne :

Propagation du variant Delta

Les pays européens, où un fort rebond de l’épidémie est attendu dans les prochaines semaines, tentent d’en contenir la propagation, avec le durcissement des conditions d’accès en France et au Royaume-Uni.

En Grèce, Mykonos, l’île de la fête, devra cesser de danser à partir de 01H00 du matin, au lendemain de l’imposition d’un couvre-feu nocturne similaire en Catalogne.

La France imposera dès samedi le 17 juillet minuit des tests du Covid-19 de moins de 24 heures aux voyageurs non vaccinés en provenance du Royaume-Uni, de l’Espagne, du Portugal, de Chypre, de la Grèce et des Pays-Bas. Jusqu’à présent des tests de 72 heures étaient acceptés, sauf pour ceux venant du Royaume-Uni qui devaient présenter un test de moins de 48H.

Alors que les contaminations grimpent rapidement sous l’effet du variant Delta, la France a élargi sa liste des pays «rouges» à de nouveaux pays : la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l’Indonésie.

Le port du masque en extérieur fera aussi sont retour dans certaines régions de l’Est et du Sud-Ouest du pays.

Le durcissement des mesures sanitaires annoncé lundi par le président Emmanuel Macron – élargissement du pass sanitaire notamment aux commerces, restaurants, lieux de culture, avions ou trains ainsi que l’obligation vaccinale pour certaines professions – a suscité la colère d’une partie de la population.

Plusieurs cortèges ont défilé samedi le 17 juillet à Paris et dans plusieurs grandes villes pour dénoncer la «dictature» sanitaire imposée par M. Macron et des mesures qu’ils considèrent comme étant liberticides. Ces dernières sont toutefois admises par une très large majorité de Français, selon un sondage publié mardi.

Inquiet de la «présence persistante» en France du variant Beta, identifié pour la première fois en Afrique du Sud, le gouvernement britannique a lui décidé de soumettre ceux qui en viennent à une quarantaine, même s’ils sont vaccinés.

Couvre-feu à Barcelone

Le couvre-feu entre en vigueur à partir de ce weekend et pour au moins une semaine dans plusieurs grandes villes de Catalogne.

La justice espagnole a donné son feu vert ce vendredi au rétablissement d’un couvre-feu à partir de ce weekend et pour au moins une semaine dans plusieurs grandes villes de Catalogne, dont Barcelone, au moment où le nombre de cas d’infection au Covid-19, notamment parmi les plus jeunes, flambe dans la région.

Le Tribunal Supérieur de Catalogne a annoncé avoir approuvé la mise en place d’un couvre-feu « entre 1h00 et 6h00 du matin jusqu’au 23 juillet dans les villes de plus de 5000 habitants dont l’incidence est supérieure à 400 cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours ».

Feu d’artifice du 14 juillet

Le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet se tient depuis la tour Eiffel. Contrairement à l’édition 2020, le public peut assister aux festivités. L’Orchestre national de France ouvre la soirée aux côtés d’autres artistes internationaux. Suivez la clôture des cérémonies du 14 juillet.

Un pass sanitaire sera nécéssaire pour assister aux festivités. Les spectateurs ont dû présenter un certificat de vaccination ou test négatif à jour et porter un masque pour pouvoir assister aux festivités.

Un concert à suivre dès 21h10. Pour la neuvième édition du Concert de Paris, diffusée sur France 2 lors d’une soirée présentée par Stéphane Bern, l’Orchestre national de France, le Chœur et la Maîtrise de Radio France assurent le spectacle sous la direction de Simone Youn. Ce rendez-vous est suivi, chaque année, par des millions de téléspectateurs à travers le monde. Retrouvez le programme.

De nombreux feux annulés en France. Le variant Delta a refroidi les vélléités de nombreuses communes depuis hier soir. C’est le cas notamment à Lille (Nord), Nantes (Loire-Atlantique), Roubaix (Nord), Nancy (Meurthe-et-Moselle), Thionville (Moselle), Sartrouville (Yvelines), Lisieux (Calvados), La Roche-sur-Yon (Vendée). En cause, les protocoles sanitaires qui ne pouvaient pas être respectés dans ces villes.

Mariage avec le pass sanitaire

Ce mardi matin le 12 juillet sur BFMTV-RMC, Olivier Véran a donné plus de détails sur l’extension du pass sanitaire. Ce pass pourra notamment être demandé lors de mariages organisés dans des établissements recevant du public.

Lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé l’élargissement du pass sanitaire. Invité de BFMTV-RMC ce mardi, le 12 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a apporté quelques précisions sur cette extension et notamment pour les mariages.

Devra-t-on demander à ses convives d’avoir un pass sanitaire? Le ministre de la Santé dissocie la « sphère privée » d’un « établissement qui reçoit du public ». Dans le cas d’un mariage organisé chez soi, dans « la sphère privée », « on ne va pas lui demander de contrôler le pass sanitaire de ses convives », assure Olivier Véran. Pour un établissement public, c’est l’inverse.

Macron: l’obligation vaccinale

Le chef de l’Etat a annoncé, lundi, le 12 juillet, lors de son allocution télévisée, l’obligation vaccinale pour les personnels de santé et l’extension du passe sanitaire à de nouvelles activités. Il a par ailleurs prévenu que la réforme des retraites ne serait pas engagée «tant que l’épidémie ne serait pas sous contrôle et la reprise bien assurée».

Emmanuel Macron a décidé d’imposer le pass sanitaire à l’entrée de la plupart des lieux publics et rendu la vaccination obligatoire pour les soignants et ceux au contact des personnes fragiles, sanctions à la clef.

L’allocution d’Emmanuel Macron a provoqué une ruée sur la vaccination. Plus de 900.000 Français ont pris leur deux rendez-vous ce lundi soir, annonce le directeur général de Doctolib sur RMC. Le site a enregistré 7,5 millions de connexion.

À l’heure actuelle, 53% des Français ont reçu au moins une injection

UE: des pays passent à l’orange

Bruxelles 28.06.2021 En cette fin de mois de juin, nombreux sont les Belges qui partent en voyage ou qui planifient leurs vacances pour cet été. Cette année encore, la pandémie de coronavirus pourrait venir jouer les trouble-fêtes et contraindre certains vacanciers à revoir leurs plans de voyages.

En effet, si la majorité de l’Europe est actuellement en zone verte, certaines régions du vieux continent ont récemment vu leur situation épidémiologique se dégrader et sont passées en zone orange (signifiant un risque modéré d’infection) ou rouge (siginifant un haut risque d’infection) sur la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Zones oranges
Ainsi, à partir de ce lundi,le 28 juin, les pays et régions suivants passent à l’orange: Chypre (toutes régions), l’Irlande (toutes régions), la Lettonie (toutes régions), le Lichtenstein (toutes régions), Monaco, Andorre, les Pays-Bas (sauf les régions de Groningen et Friesland qui sont en vert), le Portugal (sauf la région de Madère qui est en vert), la Suède (sauf Stockholm et le Norrland moyen qui sont en vert), deux régions du Danemark (la capitale et le Jutland du Nord), deux régions de la Grèce (l’Attique et la Macédoine de l’Ouest), trois régions d’Italie (la Basilicate, la Calabre et la Sicile), onze régions espagnoles (les Asturies, le Pays Basque, la Navarre, l’Aragon, la communauté de Madrid, Castille-et-Léon, Castille-la-Manche, la Catalogne, Murcie et Melilla), six régions de France (Ile de France, Auvergne, Rhône-Alpes et la Guadeloupe), deux régions de Norvège (Adger et la Région du Sud-Est), ainsi qu’une région de Slovénie (Slovénie de l’Ouest).

Revenir d’un voyage en zone orange n’implique pas forcément une obligation de quarantaine ou de testing. En fonction des activités et des risques pris durant le voyage, à mentionner dans le Passenger Locator Form (PLF), le Centre de crise déterminera si oui non vous êtes considérés comme un contact à haut risque et à quelles mesures vous devez vous soumettre.

Belgique: Jürgen Conings présumé mort

Jürgen Conings, militaire âgé de 46 ans, faisait l’objet de recherches intenses depuis le mardi 18 mai dernier. L’homme, lourdement armé et considéré comme «extrémiste potentiellement violent», était depuis lors devenu l’homme le plus recherché de Belgique. On apprend ce dimanche 20 juin via nos confrères du Belang van Limburg que le fugitif a finalement été retrouvé mort dans le Dilserbos.

C’est le bourgmestre de Maaseik, Johan Tollenaere, qui a remarqué une odeur de cadavre en décomposition en faisant du VTT ce dimanche 20 juin et a appelé les secours. Il s’agissait bien du corps de Jürgen Conings, a appris dimanche le 20 juin l’agence Belga de bonne source, confirmant une information du journal Het Belang van Limburg et la chaîne de télévision régionale limbourgeoise TV Limburg.

Toujours selon nos confrères flamands, Jürgen Conings serait décédé il y a trois semaines, selon les premières constatations. Il se serait suicidé.

Depuis les menaces de Jürgen Conings, Marc Van Ranst était caché avec sa famille dans une «safe house», leur vie étant en danger. «Je suis soulagé mais il ne faut pas oublier qu’il laisse aussi derrière lui une famille », a ainsi réagi le virologue après l’annonce de la mort de Conings.

«Je suis soulagé pour ma famille. Le niveau de menace sera également plus bas maintenant. Mais il ne faut pas oublier qu’il laisse aussi derrière lui une famille. Et ce sera très difficile pour eux», a ainsi réagi le célèbre virologue flamand auprès de nos confrères. «Je suppose que ce sera aujourd’hui ou demain [qu’ils pourront quitter le lieu sûr où ils sont cachés depuis 1 mois]. Donc on ne fera pas grand-chose. C’est mon anniversaire aujourd’hui, mais il faudra peut-être encore fêter ici».

« Entrées précédentes