Archives des étiquettes : confinement

11 mai: Déconfinement progressif

Le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé jeudi le 7 mai le début lundi 11 mai prochain de la levée du confinement en vigueur en France depuis sept semaines pour lutter contre l’épidémie du COVID-19, un processsus “progressif” sur “plusieurs semaines au minimum.”

La levée progressive du confinement “peut être engagée ce lundi 11 mai”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Matignon. “Nous allons débuter lundi prochain un processus très progressif au minimum sur plusieurs semaines qui va permettre au pays de sortir doucement mais sûrement du confinement que nous connaissons en France depuis le 17 mars.”

Nous cherchons en permanence le bon équilibre entre l’indispensable reprise de la vie familiale, économique culturelle et sociale et l’indispensable respect de toutes les précautions qui empêchent l’épidémie de repartir et qui donc protègent les Francais”, a-t-il ajouté.

Ouverture de restauration anticipée

En France les restaurants pourraient rouvrir «entre le 2 et le 20 juin» si l’épidémie du coronavirus faiblit, estime le chef multi-étoilé Alain Ducasse interrogé par l’AFP après une réunion du secteur de la restauration avec le président Emmanuel Macron.

«S’il y a une relative sérénité» dans l’évolution de l’épidémie, «nous pouvons imaginer sereinement qu’entre le 2 juin et le 20 juin, l’ensemble des acteurs qui le souhaitent pourront rouvrir à la clientèle», a déclaré Alain Ducasse qui s’est fait le porte-voix du secteur lors de cette visioconférence.

Le gouvernement a indiqué que la décision sur la date de la réouverture serait prise fin mai.

Le Collège culinaire de France, qui défend le patrimoine gastronomique du pays et dont Alain Ducasse est fondateur, a demandé dans une lettre ouverte au président de la République un «déconfinement partiel de la restauration responsable».

«Nous allons dans le bon sens», a estimé Alain Ducasse.

«Le gouvernement a mis en place une réflexion avec nous et un calendrier qui est intelligent. Bien sûr, le déconfinement c’est quelque chose qui est attendu par énormément de professionnels» et va se faire « par étape » avec à chaque étape une évaluation de la situation», a pour sa part précisé Christian Regouby, délégué général du Collège.

Date fixée pour la fin de confinement

En France le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a souhaité le 3 avril que l’ensemble des commerces, à l’exception des restaurants et des bars, puissent rouvrir le 11 mai, date fixée pour la fin du confinement obligatoire, tout en n’excluant pas des disparités régionales.

Nous souhaitons que tous les commerces puissent rouvrir le 11 mai de la même manière, pour un principe d’équité. La seule différence qu’il pourrait y avoir, mais ça n’a pas encore été tranché (…) c’est est-ce qu’on le fait au niveau national, est-ce qu’il faut tenir compte des disparités régionales, ça c’est une évaluation sanitaire qui devra être faite”, a déclaré Bruno Le Maire sur franceinfo.

Je laisse simplement de côté la restauration, les bars et les cafés”, qui feront l’objet d’un “traitement spécifique”, a-t-il ajouté en défendant pour les autres commerces “un principe d’équité, c’est-à-dire que tout le monde doit être traité de la même manière”.

COVID19: les voyages irraisonnables

«Est-ce que l’on peut réserver une maison, une location, une place de camping ou un hôtel au mois de juillet ou au mois d’août en France ou à l’étranger ? Je crains qu’il ne soit pas raisonnable d’imaginer voyager loin à l’étranger très vite », a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe lors d’une conférence de presse.

Edouard Philippe a souligné qu’il n’était « pas sûr que le transport aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement », alors que le trafic aérien pour les passagers est quasi suspendu en France. Il a aussi émis des doutes sur « les conditions d’entrée ou de ré-entrée sur le territoire national » qui seront certainement « assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l’étranger », dans le contexte d’une pandémie.

«Pour combien de temps je ne sais pas encore, mais ça ne me semble pas opportun ou raisonnable d’imaginer que, à très court terme, cela soit possible », a souligné M. Philippe.

COVID19: le plan de déconfinement

Ce dimanche, le 19 avril, le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, a ainsi tenu une conférence de presse pour apporter quelques précisions sur les modalités de ce déconfinement, afin de poursuivre l’exercice de «transparence » que le ministre dit vouloir porter.

«L’espoir renaît mais nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire », a prévenu d’emblée Édouard Philippe, reprenant les mots du président de la République.

« Beaucoup aimeraient que j’entre dans le détail de ce qui va se passer le 11 mai et les mois qui suivront », a-t-il convenu. Mais « ce que je veux détailler, ce sont les principes que nous avons retenus pour élaborer ce plan ». Le retour « à la vie d’avant » ne s’effectuera « probablement pas avant longtemps », a-t-il tenu à préciser.

Ce dernier sera donc progressif, pour « préserver la santé des Français », tout en assurant « la continuité de la vie de la nation ». « Nous devons suivre deux conditions essentielles : rétablir la capacité d’accueil des hôpitaux et maîtriser la circulation du virus », a encore expliqué Édouard Philippe. Et de poursuivre : « Nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus […] La population n’est pas immunisée », évoquant entre 2 et 6 millions le nombre de citoyens ayant été en contact avec le virus. Loin, très loin de l’immunité collective.

Paris: distributeurs de gel hydroalcoolique

La ville de Paris va équiper les lieux publics, les écoles et les bouches de métro de distributeurs de gel hydroalcoolique pour freiner la propagation du nouveau coronavirus qui a déjà provoqué la mort de 19.718 personnes en France, déclare la maire Anne Hidalgo.

Dans un entretien publié le 18 avril par le Journal du Dimanche, elle dit également que l’obligation de porter un masque aux heures de pointe dans les métros et les RER lui semble “vraiment nécessaire”.

“Une discussion est en cours avec le préfet de région et la présidente du conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse. J’imagine mal que le port du masque ne soit pas une évidence pour se protéger et protéger les autres”, ajoute Anne Hidalgo.

Des “masques en tissu, homologués, lavables” seront par ailleurs distribués gratuitement aux Parisiens, poursuit Anne Hidalgo, ajoutant que les 500.000 premiers seront disponibles d’ici la fin du mois et qu’ils seraient “prioritairement distribués aux plus fragiles”.

“A la mi-mai, tous les Parisiens pourront être équipés. C’est une dépense que nous inscrivons à la charge de la Ville, de l’ordre de trois millions d’euros”, dit la maire de Paris.

S’agissant du gel hydroalcoolique, elle précise que la municipalité va travailler avec l’entreprise JCDecaux pour installer des distributeurs dans les rues, sur les abribus, les kiosques.

“La Ville assurera la diffusion de gel, gratuitement, dans les lieux publics, les stades, les piscines, les écoles et les crèches.”

COVID19: les chiens en profitent!

Alors que l’attestation de déplacement dérogatoire autorise à sortir avec son chien pour lui faire faire ses besoins quotidiens, une étude révélée cette semaine par Invoxia souligne que les promenades avec les animaux de compagnie sont en hausse de 40% durant le confinement.

Surtout, leur vie ressemble à de vraies cures de câlins en raison de leur proximité avec leur famille. Les capteurs des colliers qui rendent compte du comportement des chats et des chiens indiquent qu’ils reçoivent 43 % de carresses et de gratouilles de plus par rapport à une semaine normale.

Plus amusant, le nombre d’aboiements aurait chuté de 15 %, affirme les données anonymisées recueillies par la société. Cette dernière a mené l’étude entre le 1er février et le 30 mars, à travers neuf pays du continent européen -France, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, République Tchèque, Espagne, Belgique, Danemark, Royaume-Uni.

La société française Invoxia créée en 2010 est spécialisée dans la fabrication de colliers munis d’un GPS afin de ne pas perdre son animal de compagnie. C’est en étudiant les déplacements sur plus de 35.000 journées d’activités (cumulées) comparées avant et après la mise en place du confinement qu’Invoxia a pu mettre en avant cette hausse.

COVID19: le confinement sera prolongé

Le confinement de la population en France pour enrayer la propagation du coronavirus sera prolongé au-delà du 15 avril pour une durée indéterminée, a annoncé l’Elysée le 8 avril soir.

Ce confinement est en vigueur depuis le 17 mars. D’une durée initiale de deux semaines, il a déjà été prolongé une première fois de 15 jours jusque le 15 avril.

Emmanuel Macron s’exprimera le 13 vers 20h00 à la télévision et à la radio pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 10.000 morts en France, a aussi annoncé mercredi l’Elysée.

Confinement “va durer”

« Aujourd’hui, l’heure est au confinement” et il “va durer”, a déclaré le 7 avril le Premier ministre Edouard Philippe, jugeant tout à fait prématuré de discuter d’un déconfinement qui n’est “pas pour demain”.

« Aujourd’hui c’est l’heure du confinement et l’heure du confinent va durer et c’est tout à fait difficile à supporter pour beaucoup de Français, j’en ai tout à fait conscience mais c’est indispensable”, a souligné le Premier ministre.

Les questions liées au déconfinement “demain ou après-demain sont compliquées, parce que pour beaucoup d’entre elles, elles tiennent à des éléments, des réponses dont nous ne disposons pas encore”, a-t-il annoncé. “C’est la raison pour laquelle nous nous préparons. Se préparer ça ne veut pas dire que c’est prêt. C’est travailler techniquement, scientifiquement, logistiquement pour être prêt le moment venu.”

Interrogé la semaine dernière dans la cadre d’une mission d’information de l’Assemblée nationale, Edouard Philippe avait dit que la levée des mesures de confinement ne se ferait pas “en une fois, partout et pour tout le monde.”

Il avait évoqué l’hypothèse d’un déconfinement régionalisé, sujet à une politique de tests, éventuellement en fonction de l’âge.

Programmé pour l’instant jusqu’au 15 avril, la période obligeant les Français à rester chez eux pour lutter contre l’épidémie de coronavirus qui a fait près de 9.000 morts dans le pays entre dans sa quatrième semaine.

Le déconfinement, “ça n’est pas pour demain”, a dit Edouard Philippe lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

“Aujourd’hui l’impératif c’est de faire en sorte que le confinement fonctionne, que le virus circule suffisamment lentement pour que le nombre de cas sévères qui justifie l’admission dans les services de réanimation ne soit pas supérieur à la capacité globale de notre système hospitalier”, a poursuivi le chef du gouvernement.

COVID19: Confinement sera prolongé

Edouard Philippe annonce que le confinement sera prolongé jusqu’au 15 avril au moins.

« Avec l’accord du président de la République, j’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu’au mercredi 15 avril » dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », a-t-il précisé, ajoutant que «cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l’exige ».

Le conseil scientifique «évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement» mais «il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude», a rapporté Edouard Philippe.

« Entrées précédentes