Archives des étiquettes : Cinéma

Jean-Paul Belmondo: une vauge d’hommages

L’acteur Jean-Paul Belmondo s’est éteint ce lundi, le 6 septembre, à l’âge de 88 ans. Véritable monstre du cinéma, sa disparition a provoqué une vague d’hommages sur les réseaux sociaux, où de nombreux messages ont été postés, évoquant la carrière impressionnante de l’acteur.

« Il était dans la vie comme dans ses films. C’était un héros aussi bien devant que derrière la caméra », a déclaré le réalisateur Claude Lelouch au micro de Franceinfo. « Il va nous manquer et surtout, il va manquer au cinéma français dans ce qu’il a de plus grand, merveilleux et talentueux », a-t-il ensuite ajouté.

Sur la chaîne de télévision CNews, le réalisateur Philippe Labro, qui avait notamment réalisé “L’Héritier”, a fait part de son chagrin. “C’est une grande tristesse, parce que je perds un ami. (…) On a fait beaucoup de choses ensemble, on a beaucoup ri, on a beaucoup parlé”, s’est-il souvenu.

Sur la même chaîne, l’acteur Alain Delon, qui a partagé l’affiche de plusieurs films avec Jean-Paul Belmondo, s’est dit « complètement anéanti » par sa mort. « Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m’accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures… Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans », a déclaré le monstre sacré du cinéma, 85 ans, la voix tremblant d’émotion. Souvent dépeints, à tort, comme des rivaux, les deux géants du cinéma français ont joué dans plusieurs films dont « Borsalino » (1970).

Bertrant Blier, qui l’avait dirigé dans “Les Acteurs” en 1999, parle d’une perte énorme. “C’était un confort total de tourner avec Belmondo…. Les grands acteurs, c’est toujours un grand confort”, a-t-il expliqué sur RTL.

« La Foundation Brigitte Bardot tient à rendre hommage à JP #Belmondo, merveilleux acteur et ami des animaux. Il était en 2002 au Noël des Animaux, pour sensibiliser à l’adoption et adopter la petite chienne Corail. Puis en 2012 dans nos locaux (photo) pour adopter Chipie. Nos pensées vont à ses proches ».

De nombreuses personnalités françaises ont fait part de leur tristesse suite à son décès, tout comme les animateurs Nikos, Cyril Féraud et Jean-Luc Reichmann.

Culture sous le coup d’un cordon sanitaire

Le Premier ministre Jean Castex n’est pas favorable à des dérogations pour les cinémas et les salles de spectacle.
Jean Castex a fermé la porte à des dérogations pour le monde de la Culture.

« Le Premier ministre s’est exprimé. Il n’est pas favorable à une dérogation du couvre-feu à 21h pour tel ou tel secteur et donc le monde de la culture et du spectacle », a fait savoir à BFMTV l’entourage du Premier ministre.

« Nous devons combattre la circulation du virus, il faut que la règle soit claire ; et donc nous ne souhaitons pas faire d’exception », ajoute encore le Premier ministre.

« Nous avons conscience qu’il s’agit d’un effort difficile pour les secteurs dont l’activité est principalement nocturne, mais la situation sanitaire nous contraint à limiter au maximum les interactions sans pour autant bloquer globalement l’économie du pays. »

Des mesures de soutien renforcés aux salles de spectacle et aux cinémas « seront annoncées pour tenir compte de ce cadre », a fait savoir encore l’entourage de Jean Castex, avant de préciser: « L’Etat sera à leurs côtés ».

En l’honneur du cinéma

Le 71ème Festival de #Cannes2018 se déroulera du 8 au 19 mai. La soirée d’ouverture aura lieu un mardi, alors qu’elle était fixée depuis des années le mercredi. Un changement qui peut sembler être un détail, mais qui obéit à une vraie logique : retrouver le côté évènement de la toute première soirée cannoise. Ces dernières années, le film d’ouverture sortait en salles le même jour que sa présentation sur la Croisette, les spectateurs de toute la France pouvant voir le film dès le matin, bien avant la soirée de gala à Cannes.

Palmarès 2015 du 15ème « Festival du Film méditerranéen de Bruxelles ». #bruxelles #cinema

Ce vendredi 12 décembre, le 15ème « Festival du Film méditerranéen de Bruxelles » s’achevait, au « Botanique », avec la remise des prix aux différents lauréats… Et alors qu’ « Europalia Turkey » se poursuit, cette année, le Festival avait tenu à programmer un « Focus Turquie » qui proposait, notamment, un film en compétition, « Sivas » (Kaan Müjdeci/2014/97′), … qui, après avoir remporté le « Grand-Prix du Jury », à Venise, obtient ce même prix à Bruxelles, où le « Prix du Jury Jeune » lui est également décerné.

Synopsis: « C’est l’histoire d’Aslan, un garçon de onze ans, dans un village d’Anatolie, et de sa relation avec Sivas, un chien de combat, qu’il recueille après l’avoir trouvé blessé dans un trou, à l’article de la mort. Parallèlement à cela, Aslan est déçu de ne pas recevoir le rôle du prince dans une production scolaire de « Blanche Neige et les sept Nains ». Le rôle est attribué à Osman, son rival en amour et le fils du chef du village. Alors qu’Osman prend la tête dans la course pour le cœur d’Ayse, Aslan essaie de l’impressionner avec son nouvel ami, Sivas. Ce dernier remporte les combats les uns après les autres, mettant en péril la position d’Osman »… Un film qui reflète la réalité de la vie imprévisible dans les campagnes d’Anatolie!

"Sivas" (Kaan Müjdeci)

Sivas » (Kaan Müjdeci)

Second grand vainqueur de cette semaine cinématographique méditerranéenne, « A peine j’ouvre les Yeux » (Leyla Bouzid/Tun.-Fra.-Bel.-Em.Ar.Unis/2015/102′), qui remporte le « Prix de la Critique », octroyé par l’ « Union de la Presse cinématographique belge » (« UPCB-UBFP ») et de l’ « Union de la Critique de Cinéma » (« Cynergie »), ainsi que le tant prisé « Prix du Public », le Jury attribuant, aussi, une « Mention spéciale » d’interprétation à Ghalia Benali.

Quant au « Prix spécial du Jury », il est attribué à « Tikkun » (Avishai Sivan/Isr./2015/120′), ce même Jury décernant une « Mention spéciale » à Koudous Seihon, pour son interprétation dans « Mediterranea » (Jonas Carpignano/Ita.-Fra.-USA-All.-Quatar/2015/107′), le film d’ Ouverture », de ce Festival. 

De son côté, le « Jury Jeune » a, également, tenu à attribuer une « Mention spéciale » à « Madame Courage » (Merzak Allouache/Alg.-Fra./2015/89′), le « Prix Cineuropa » étant remis à « Babai » (Visar Morina (Kosovo-Macédoine-All./ 2015/90′). 

Notons encore que le Jury officiel était présidé par Baya Kasmi, scénariste française ayant obtenu, avec Michel Leclerc, un « César » du meilleur Scénario, en 2010, pour « Le Nom des Gens ». Elle était secondée par un Jury de 5 personnes: Saaded Aksoy (actrice turque), Flonja Kodheli (actrice albano-belge), Ismaël Saïdi (réalisateur belgo-marocain), Lyes Salem (acteur-réalisateur franco-algérien, ayant remporté le « Grand-Prix du Jury », en 2014, avec « L’Oranais ») et Tewfik Jallab (acteur français de mère marocaine et de père algéro-tunisien).

Toujours dans le cadre du « Focus Turquie », c’est avec un film turc, « Limonata » (De Ali Atay/2014/105′) que s’est clôturé ce 15ème « Festival du Fim méditerranéen de Bruxelles ». Rendez-vous en 2017 pour la 16ème édition!

Yves Calbert.

 

 


 

 

« Black » au cinéma le 11 novembre #black #cinema #bruxelles

BRUXELLES

black-themovie

Adapté des romans « Black » et « Back » de Dirk Bracke, le film tourné à Bruxelles s’annonce sombre et violent. Il pose son intrigue dans le milieu des bandes organisées de la capitale. On y suivra Marwan et Mavela, deux jeunes dont l’amour est rendu impossible par leur appartenance à deux bandes rivales.

Pour leur second long-métrage (après « Image » en 2014, également tourné à Bruxelles), Adil El Arbi et Bilall Fallah, deux jeunes réalisateurs diplômés de l’école Sint-Lucas, ont décidé de tourner le film en français et de choisir des acteurs non professionnels pour plus d’authenticité.

 

Pierre Zwaenepoel