Archives des étiquettes : Christophe Castaner

COVID19: Castaner évoque des «tensions sporadiques»

Le niveau de tension observé ces dernières nuits dans certaines banlieues françaises n’est pas d’un niveau “exceptionnel” et la situation n’est pas comparable à celle qui prévalait lors des émeutes de 2005, a estimé jeudi le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, sur BFM TV.

“Ce sont des tensions qui ne sont pas d’un niveau de gravité exceptionnel mais qui se multiplient”, a déclaré le ministre.

Selon Christophe Castaner, ces violences prennent leur source dans “la dureté du confinement pour ces jeunes gens (…) qui pensent que ça serait ludique que d’attaquer les forces de police et d’attaquer les poubelles”.

Douze interpellations (se sont produites) dans la nuit de mardi à mercredi”, a-t-il dit. Il a évoqué une quinzaine de “faits importants avec des guets-apens organisés contre (les) forces de sécurité”.

Répondant au député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti qui a réclamé une intervention de l’armée, le ministre a rappelé que le parlementaire LR (Les Républicains) avait été confronté à de graves émeutes en 2005 lorsqu’il était au gouvernement et a considéré que la France n’était actuellement pas “dans ce schéma là”, évoquant des “tensions sporadiques”.

COVID19: adoption d’animal en refuge

À partir du 16 avril, «une tolérance sera accordée » dans les déplacements malgré le confinement pour les personnes souhaitant adopter un animal en refuge, comme l’avait demandé la SPA, a annoncé ce le 11 avril le ministère de l’Intérieur.

Le candidat à l’adoption devra se déplacer seul et être muni, en plus de l’attestation délivrée par la SPA, d’une attestation pour «motif familial impérieux», annonce le ministère de l’Intérieur.

Des « règles strictes » devront toutefois être respectées, selon le Ministère : l’animal devra être choisi en amont sur le site Internet de la SPA, un rendez-vous précis sera fixé et le refuge de la SPA concerné émettra une attestation dématérialisée comportant l’horaire du rendez-vous.

En se rendant au rendez-vous, le candidat à l’adoption devra se déplacer seul et être muni, en plus de l’attestation délivrée par la SPA, d’une attestation de déplacement dérogatoire pour « motif familial impérieux ».

«Pleinement engagé pour la cause du bien-être animal, le gouvernement a entendu l’appel de la SPA et nous avons eu à cœur, immédiatement, de trouver une solution responsable», a déclaré Christophe Castaner. « Elle va permettre le respect des règles sanitaires et de sauver la vie de nombreux animaux », selon le ministre de l’Intérieur.

COVID19 : Castaner announce 1.400 malades

Près de 1.400 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur sont atteints par le COVID-19 sur un total de 300.000 personnes, a annoncé le 9 avril le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, souhaitant que en France le virus soit considéré comme une maladie professionnelle.

Près de 1.400 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur sont à ce jour reconnus affectés par le COVID-19 de manière avérée”, a-t-il déclaré lors d’une audition en visioconférence devant la mission parlementaire portant sur l’impact, la gestion et les conséquences de l’épidémie de coronavirus qui a fait près de 11.000 morts en France.

“Il faut reporter ça évidemment à l’ensemble de la population du ministère de l’Intérieur soit 300.000 personnes, donc ça nous fait un taux inférieur à 0,50% mais c’est un taux élevé”, a-t-il souligné.

Il me paraît évident que le facteur d’exposition accru au risque, même en observant strictement les gestes barrières et en bénéficiant des matériels de protection, est un sujet qui doit être pris en compte.”

Romans-sur-Isère: l’attaque au couteau

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé, ce samedi 4 avril, dans un communiqué ouvrir une enquête notamment pour «assassinats en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle», après l’attaque au couteau de Romans-sur-Isère qui a fait deux morts et quatre blessés, en plein confinement.

Les premiers éléments de l’enquête sur l’auteur présumé de l’attaque, un homme d’origine soudanaise né en 1987, «ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur», selon le PNAT.

Le PNAT ajoute que lors d’une perquisition à son domicile ont été retrouvés «des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l’auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants».

L’assaillant a tué deux personnes et en a blessé cinq autres, dans une boulangerie, un bureau de tabac et dans la rue, lors de cette attaque au couteau perpétrée vers 10H45 dans cette ville de la Drôme de 35.000 habitants, en pleine période de confinement pour lutter contre l’épidémie de covid-19.

Il a été interpellé sans résistance très rapidement après les faits «alors qu’il se trouvait à genoux sur un trottoir priant en langue arabe», selon le PNAT. C’est l’une des nombreuses patrouilles de police chargées de faire respecter le confinement qui l’a interpellé

Dans le détail, l’enquête ouverte par le Parquet antiterroriste vise les chefs «d’assassinats et tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle.»

Samedi soir, deux personnes sont en garde à vue : l’auteur présumé des faits et «l’une de ses connaissances».

Le chef de l’État, Emmanuel Macron, a promis dans un tweet que «toute la lumière» serait faite «sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines».

COVID19 et violences conjugales

Le ministre de l’Intérieur a annoncé, ce jeudi le 26 mars la mise en place d’un dispositif d’alerte dans les pharmacies françaises pour les femmes victimes de violences conjugales. Ces violences ont augmenté de 32% depuis le début du confinement imposé le 16 mars dernier.

Un système d’alerte pour les femmes victimes de violences de la part de leur conjoint sera mis en place dans les pharmacies, en cette période de confinement, a annoncé le 26 mars Christophe Castaner.

Interrogé sur France 2, le ministre de l’Intérieur a relevé que le confinement mis en place depuis le 17 mars pour endiguer l’épidémie de COVID-19 avait eu pour conséquence une augmentation des violences conjugales – une hausse de « 32% en une semaine ».

« En zone gendarmerie », ces violences ont augmenté de « 32% en une semaine », a-t-il dit, et dans la zone de la préfecture de police de Paris, elles ont été en hausse de « 36% en une semaine ».
Pour permettre aux femmes victimes d’appeler à l’aide, Christophe Castaner a expliqué qu’avec l’ordre national des pharmaciens il avait été décidé de mettre en place un dispositif au sein des pharmacies pour alerter les forces de l’ordre.

« Dans la pharmacie, au moment où la femme qui peut être battue, se rend sans son mari », il faut qu’elle « puisse donner l’alerte », a-t-il expliqué.
Des consignes seront données pour que les forces de l’ordre puissent « intervenir en urgence », a-t-il dit, en assurant que la lutte contre les violences conjugales était « une priorité ».

#Paris: quatre policiers tués

Un homme armé d’un couteau a agressé cinq personnes à la préfecture de police de Paris, ce jeudi «entre 12h30 et 13h», a précisé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors d’un point presse devant la préfecture vers 16h45. L’agression a eu lieu dans les locaux de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DR-PP).

https://twitter.com/ccastaner/status/1179783724461936640?s=21

Muni d’un couteau de cuisine en céramique, indétectable aux portiques de sécurité, l’assaillant, un agent administratif de la DR-PP, a d’abord attaqué trois policiers de la DRPP, dans deux bureaux au premier étage du bâtiment, selon une source proche de l’enquête, indique l’AFP.

Il s’en est ensuite pris, dans un escalier, à deux femmes: l’une employée à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), l’autre à la Direction des ressources humaines (DRH).

Ocean Viking: l’accueil de 150 migrants en France

La France s’apprête à accueillir 150 migrants sur les 356 transportés par le navire humanitaire Ocean Viking. Après plus de deux semanies d’attente en mer, tous ont pu débarquer le 23 août sur l’île de Malte (Hay Wharf base navale). Ils vont ensuite être répartis entre la France, l’Allemagne, l’Irlande, LuxembourgPortugal et la Roumanie.

A bord du navire, une majorité de personnes viennent du Soudan, pays dont les ressortissants sont généralement susceptibles de bénéficier d’une protection internationale.

Les 150 migrants qui seront transférés en France seront hébergés dans des centres pour demandeurs d’asile, en attendant la décision finale de l’Ofpra.

Gilets Jaunes: €200 millions des dégâts

Le coût cumulé des dégâts  assurés  depuis le début du mouvement des Gilets jaunes s’élève à environ €200 millions, en incluant les dégradations commises samedi dernier, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

J’estime désormais, après les événements de samedi, en liaison avec la Fédération française de l’assurance (FFA), ce coût global des sinistres à €200 millions et non plus €170 millions”, a déclaré Bruno Le Maire lors d’une audition par les commissions des Lois et des Affaires économiques du Sénat.

La précédente estimation de la FFA, fournie  par le ministre et qui portait sur les 10.000 déclarations de sinistres enregistrées depuis le 17 novembre  2018 avant les violences ayant émaillé l’Acte XVIII” de samedi dernier, s’établissait à €170 millions d’euros.

 

Acte XV des Gilets jaunes

L’Acte XV du mouvement des Gilets jaunes a été marqué par des heurts, notamment à ClermontFerrand et Rennes, et une mobilisation en hausse par rapport à la semaine dernière, avec quelque 46.600 manifestants dont 5.800 à Paris.

La précédente action des Gilets jaunes (Acte XIV) avait réuni 41.500 manifestants dont 5.000 à Paris, selon le ministère de l’Intérieur.

Dix-huit personnes ont été interpellées à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) où un appel à un #Acte XV régional du mouvement a été suivi par quelque 2.500 manifestants ; le même nombre de personnes a été interpellé à Rennes.

A Paris, vingt-huit personnes ont été arrêtées dans une manifestation majoritairement calme, en dépit de heurts lors de sa dispersion. Deux manifestants ont été blessés.

“Les exactions commises en marge des rassemblements de Clermont-Ferrand, Rouen, Montpellier... sont intolérables”,

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a déclaré sur micro blog Twitter, saluant « l’action de nos forces de l’ordre, intervenues avec sang-froid et détermination alors même qu’elles étaient violemment prises à partie ».

 

Gilets Jaunes Acte XII

Le gouvernement s’attend à un nouveau samedi tendu pour les forces de l’ordre, avec des manifestations de  Gilets jaunes annoncées pour la 12e fois de suite partout en France.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, a averti vendredi (1/02/2019) que les forces de l’ordre feraient usage, en cas de violences, de leurs “lanceurs de balles de défense” (LBD) autorisés par le Conseil d’Etat, malgré les blessures infligées par ces armes intermédiaires.

Oui, c’est vrai, cette arme de force intermédiaire peut blesser. Mais face aux émeutiers, pour se défendre contre ceux qui les attaquent, les forces de l’ordre en ont besoin”, a répété le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, après une réunion sur l’organisation du maintien de l’ordre.

Si elles en étaient privées, elles n’auraient alors plus d’autre alternative que le corps à corps ou l’usage de l’arme de service”, a-t-il ajouté. “Dans le contexte actuel, chacun voit bien où cela pourrait nous mener et je ne le veux pas.”

AMENDEMENT:

La crise serait selon François  Hollande la conséquence de « décisions malencontreuses prises depuis l’été 2017 en matière d’impôts [et d’] un certain nombre de déclarations qui n’avaient pas toujours été bien comprises ».

« Entrées précédentes