Archives des étiquettes : chloroquine

COVID19: «envie» de chloroquine

Le médicament est déjà utilisé sur des patients à Marseille et une étude de grande ampleur a été lancée pour valider son efficacité sur le coronavirus. Les médecins aux prises avec les malades ont « envie » de l’utiliser tout de suite mais ne veulent pas créer de « pénurie« , explique le Pr Juvin.

« Il faut produire dès maintenant et très massivement » de la chloroquine, demande Philippe Juvin. Le chef du service des urgences à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris estime que la France doit faire des stocks de cette molécule qui, d’après le Pr Didier Raoult à Marseille, est un traitement efficace pour soigner les personnes atteintes du coronavirus.

« L’étude du Pr Raoult semble montrer que la chloroquine est efficace, pointe le Pr Juvin. Il faut le dire très clairement. Le problème c’est qu’un certain nombre de gens analysent cette étude en disant qu’elle souffre de défauts qui font que les résultats ne seraient pas si probants que ça », èxplique-t-il. Il faut « très rapidement » savoir si ce traitement est efficace, insiste l’urgentiste.

Mais en attendant les résultats, les autorités ne doivent pas rester les bras croisés : « Il faut qu’on produise dès maintenant et très massivement ce produit parce que si on a la confirmation que l’on peut le donner à un maximum de gens (…), il va falloir qu’on ait beaucoup de stock » a dit Philippe Juvin, chef du service des urgences à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris.
Et pour cause, le traitement pourrait ainsi être administré à énormément de monde, selon l’urgentiste. « On pourrait le donner aux malades, mais aussi en traitement préventif aux soignants », prévoit-il.

Essai européen de la chloroquine

Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus a débuté en France, a annoncé le 22 mars l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

https://twitter.com/coherence_e/status/1241804251287912455?s=21

Baptisé “Discovery”, il inclut notamment la chloroquine, un traitement contre le paludisme qui a obtenu des résultats prometteurs lors d’une étude menée sur un nombre réduit de patients à Marseille mais suscite le débat au sein de la communauté médicale.

Spécialiste des maladies infectieuses, Didier Raoult se dit convaincu d’avoir trouvé un remède contre le coronavirus.

« Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Je suis convaincu qu’à la fin tout le monde utilisera ce traitement. »

L’essai “a pour but d’analyser l’efficacité et la tolérance des options thérapeutiques pour les patients dans un temps limité”, explique l’Inserm dans un communiqué.

Outre la chloroquine, il doit évaluer le remdesivir, le lopinavir en combinaison avec le ritonavir, ce dernier traitement étant associé ou non à l’interféron bêta.

Dans son volet français, l’essai inclura au moins 800 patients atteints de formes sévères du coronavirus.