Archives des étiquettes : Bénin

Hommage national aux commandos marine

Les ex-otages français libérés lors d’une opération à haut risque des forces spéciales françaises sont arrivés samedi soir  (11 mai) en France dans un aéroport près de Paris où ils ont été accueillis par le Président de la République Emmanuel Macron.

Les deux hommes, enlevés le 1er mai au Bénin alors qu’il étaient en voyage touristique, ont été libérés dans la nuit de jeudi  à vendredi (9-10 mai) dans le nord du Burkina Faso en même temps qu’une Américaine et une Sud-Coréenne, lors d’une opération commando lors de laquelle deux militaires des forces spéciales françaises ont perdu la vie.

Emmanuel Macron, qui était accompagné des ministres des Affaires étrangères et des armées, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly, et par le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, a échangé quelques mots avec les otages, mais n’a pas pris la parole publiquement. L’ambassadeur de Corée du Sud était également présent.

Patrick Picque, 51 ans, et Laurent Lassimouillas, 46 ans, ont atterri à l’aéroport militaire de Villacoublay (Yvelines) aux alentours de 18.00, en compagnie de l’ex-otage sud-coréenne, dont l’identité n’a pas été révélée.

 

Cadavre du guide béninois retrouvé

Le guide béninois qui accompagnait deux touristes français portés disparus depuis la semaine dernière pendant un safari dans le nord du Bénin a été tué par balle et sa voiture incendiée a été retrouvée au Burkina Faso, selon un responsable béninois et d’une source sécuritaire.

On ne sait toujours pas ce qu’il est advenu des deux Français qui visitaient le parc naturel de la Pendjari, ont ajouté ces sources.

Le parc est situé à la frontière avec le Burkina Faso et le Niger, deux pays où des groupes armés, notamment djihadistes, sont de plus en plus actifs.

Le Quai d’Orsay déconseille les déplacements dans la région.

Pendjari est le plus grand paysage sauvage et le dernier bastion restant pour les lions et les éléphants en Afrique de l’Ouest. En 2018, l’emploi a doublé, le nombre de visiteurs a augmenté de 13%, 100 rangers ont été formés et l’hôtel Pendjari a été réorganisé.