Archives des étiquettes : Bataclan

Un suspect djihadiste emprisonné en Pologne

Un Marocain (27) Mourad T., arrêté en septembre 2016 en Pologne, est directement lié au groupe Etat islamique et aux attentats de 2015 à Paris, a fait savoir mercredi le parquet national polonais.

Le suspect a été lié au groupe djihadiste en 2015 et 2016 et était un informateur d’Abdelhamid Abaaoud, considéré comme cerveau des attentats de 2015 à Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts.

“Des dossiers photos, et des instructions sur la mise au point d’engins explosifs(…) ainsi que des photos d’objets sur lesquels les explosifs devaient être utilisés, ont été découverts sur le téléphone de Mourad T.”, a déclaré le parquet national, sans divulguer le nom de famille du suspect.

“L’enquête a permis aussi d’établir que le suspect, Mourad T., était un collaborateur d’Abdelhamid Abaaoud, recruteur au sein de l’EI”, a ajouté le parquet. Abdelhamid Abaaoud est mort le 18 novembre 2015 lors de l’assaut nocturne mené par le RAID et la BRI contre un immeuble de Saint-Denis.

Le quotidien polonais Rzeczpospolita a fait état mercredi de l’arrestation du suspect. Le parquet a précisé qu’il avait été appréhendé à Rybnik, dans le sud-ouest de la Pologne, le 5 septembre 2016.

Hommage aux victimes des attentats de 13 novembre 2015

Emmanuel Macron a rendu hommage lundi aux victimes des attentats qui ont ensanglanté la région parisienne le 13 novembre 2015, les plus meurtriers jamais commis en France.

Le chef de l’Etat a observé une minute de silence et déposé une gerbe de fleurs sur les lieux des attaques, du Stade de France (Seine-Saint-Denis) au Bataclan, en passant par les cafés et restaurants de l‘Est parisien visés deux ans plus tôt.

Lors de ces étapes, les noms des 130 morts ont été lus à haute voix.

Muet, parfois les larmes aux yeux, Emmanuel Macron a ensuite participé à un lâcher de ballons devant la mairie du XIe arrondissement, près de sites attaqués.

Son prédécesseur François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’ex-Premier ministre Manuel Valls, l’ex-ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et d’autres personnalités ont participé aux hommages, sans prendre la parole.

“Il est important de sans cesse entretenir l’idée qu’on doit résister à la peur”, a déclaré le député de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, venu déposer une gerbe de fleurs devant le Bataclan lors d’une cérémonie distincte.