Archives des étiquettes : attentats

Hamza Attou libéré sous conditions

Hamza Attou, l’un des deux hommes qui avait exfiltré de France Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats de Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, a été relâché de prison sous certaines conditions, a-t-on appris de source judiciaire.

L’homme, qui était incarcéré en France depuis juin 2016, a obtenu l’autorisation de retourner en Belgique avec pour interdiction de quitter le territoire, précise cette même source.

Il a également “interdiction de s’absenter de son domicile entre certaines heures, interdiction de fréquenter certains lieux, obligation de pointer à la police de son lieu de domicile, obligation de justifier d’une activité, interdiction d’entrer en contact avec un certain nombre d’individus, obligation de soins et interdiction de détenir une arme”.

Hamza Attou était venu chercher Salah Abdeslam en région parisienne avec un autre homme, Mohamed Amri, avant de regagner la Belgique. Leur voiture avait été contrôlée à trois reprises sur la route Paris-Bruxelles, la dernière fois vers 09h00 du matin le 14, avant que le nom d’Abdeslam n’apparaisse dans l’enquête.

Les convoyeurs avaient été interpellés dans la journée. Les deux hommes ont reconnu par la suite avoir transporté leur ami, tout en assurant n’avoir aucune connaissance de ses faits et gestes.

20 ans de réclusion pour Abdeslam et Ayari

Salah Abdeslam, dernier survivant présumé des commandos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, a été condamné lundi (23/04/2018) à une peine de 20 ans de réclusion par la justice belge pour son rôle dans une fusillade survenue en 2016 à Bruxelles.

La juge Marie-France Keutgen a déclaré qu’Abdeslam (28)  et le coaccusé tunisien Sofien Ayari, 24 ans, avaient été reconnus coupables de tentative d’assassinat à caractère terroriste sur des policiers, en lien avec la fusillade du 15 mars 2016.

Ni Salah Abdeslam ni Sofien Ayari, qui a été lui aussi condamné à 20 ans de réclusion, n’étaient présents au tribunal pour le prononcé du jugement.

L’avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary, a déclaré à la presse lundi qu’il discutait avec son client avant de déterminer s’il ferait appel.

Bruxelles ville morte: ce qu’en pense le grand rabbin Guigui. #bruxelles

GrandRabinGuigui

Les journées où Bruxelles fut une ville morte ont fortement ébranlé les esprits. les autorités ont aussi créé une psychose sécuritaire. La communauté juive n’a pas échappé à la peur et eu pessimisme. C’est ce qui’l resort d’une interview du  grand rabbin de Bruxelles, Albert Avraham Guigui. Il l’a  a accordé une interview à la radio israéliennee 103FM. Il  confie ses états d’âme alors que samedi dernier, pour la première fois depuis l’occupation nazie, les synagogues ont été fermées pour le Shabbat.
« Les fidèles prient seuls chez eux ou par petits groupes dans des appartements. Les écoles sont fermées, les cinémas sont fermés, les grands magasins sont fermés pour la plupart et il est interdit d’organiser des manifestations publiques. Nous vivons dans la crainte et attendons les instructions de la police et du gouvernement » a déclaré le Grand Rabbin Guigui.
« Le gouvernement affirme qu’il y a des terroristes qui veulent commettre des attentats et que tant qu’on ne les a pas arrêtés, il y a un grand danger pour la sécurité des gens. En tant que Juifs, nous connaissons cette situation et nous savons ce qu’est un terroriste. Il y a un an et demi, un terroriste a assassiné quatre Juifs au musée juif de Bruxelles et aujourd’hui les Belges, qui croyaient que le terrorisme ne menace que les Juifs ou les policiers, comprennent que chaque Belge peut être la cible du terrorisme, que chacun d’entre eux est une victime potentielle des djihadistes », a ajouté le Grand Rabbin.
« Il y a 50.000 Juifs en Belgique, 25.000 à Bruxelles, 18.000 à Anvers et le reste à Charleroi et ailleurs dans le pays. Il y a une émigration vers Israël et aussi vers le Canada et les Etats-Unis. Les gens comprennent qu’il n’y a pas d’avenir pour les Juifs en Europe. Il y a également la crise économique qui pousse les jeunes à quitter le Belgique, à faire leur alyah en Israël ou à aller ailleurs », explique Albert Guigui.
Nous déplorons et sommes profondément attristés que le Grand rabbin Guigui pense qu’il n’y a pas d’avenir pour les Juifs en Belgique. Notre journal, qui respecte le point de vue du grand rabbin Guigui pense au contraire que les Juifs de Belgique qui ont façonné ce pays y ont toute leur place. Nous l’avons d’ailleurs rappelé souvenez-vous à l’époque de l’attentat du musée juif qui nous a tous profondément bouleversés.
La Belgique n’est pas un pays plus dangereux que d’autres pour la communauté juive. L’islamisme aveugle frappe partout, pas seulement chez nous et partuiculièrement en Israël tous les jours où les forces de sécurité israélienne ainsi que les citoyens ont développé une exprtise particulière pour faire face aux fopus d’Allah. Nous devons nous serrer les coudes, plus que jamais.
MDD

Les attentats de Paris liés à Molenbeek #molenbeek #paris #attentats

Molenbeekmaisoncommunale

Les actions des forces de l’ordre se poursuivent après les attentats de Paris, vendredi dernier. Selon certaines sources, ce sont pour l’instant sept interpellations qui ont eu lieu à Bruxelles.

L’enquête cible notamment les trois frères Abdeslam dont l’un s’est fait exploser à Paris et un autre a été interpellé samedi dans l’après-midi et libéré ce matin. Le troisième frère, Salah Abdeslam, est quant à lui toujours activement recherché et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Les attaques coordonnées qui ont touché Paris semblent trouver leur source en Belgique, notamment à Molenbeek-Saint-Jean. Plusieurs terroristes étaient des Français résidant en Belgique, deux voitures immatriculées en Belgique ont également été retrouvées à proximité des lieux attaqués, elles auraient été louées en début de semaine dans la région bruxelloise. Selon le parquet, l’une de ces deux voitures a été contrôlée samedi matin à Cambrai (France), elle a ensuite été interceptée à Molenbeek-Saint-Jean.

De nombreux attentats ayant eu lieu ces dernières années avaient un lien avec Molenbeek. C’est le cas de l’attaque au Musée juif de Bruxelles en mai 2014 ainsi que de celle du Thalys Amsterdam-Paris en août dernier. Les auteurs de ces attentats, respectivement Mehdi Nemmouche et Ayoub El Khazzani, avaient tout deux résidé à Molenbeek. La cellule terroriste de Verviers, démantelée en janvier, avait également un lien avec cette commune. La politique menée par l’ancien bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Philippe Moureaux, ainsi que la ghettoïsation de la population d’origine étrangère sont mis en cause.

Alors que le nombre de personnes partant se battre en Syrie diminue dans le pays, ce n’est pas la cas à Bruxelles. « A Molenbeek des gens continuent à partir », a indiqué le ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Le gouvernement fédéral et la police ont annoncé que Molenbeek serait pris pour cible. »Je constate qu’il y a presque toujours un lien avec Molenbeek […] beaucoup d’initiatives ont déjà été prises dans la lutte contre la radicalisation mais il faut aussi plus de répression. Nous allons travailler de manière intense avec les autorités locales. », a déclaré Charles Michel à la VRT.