Archives des étiquettes : Attac

ATTAC contre la Samaritaine

Des militants d’ATTAC ont couvert de peinture le bâtiment neuf de la Samaritaine à Paris et ont installé une banderole au siège de LVMH. Leur but était de dénoncer ceux qui, selon eux, ont profité du Covid-19, notamment Bernard Arnault qui a doublé sa fortune pendant la crise sanitaire.

La Samaritaine, grand magasin historique en plein cœur de Paris, rouverte le 23 juin et transformée en temple du luxe sous la houlette du groupe LVMH, a été vandalisée ce 3 juillet au matin par des militants de l’association ATTAC qui ont décidé de dénoncer ainsi «l’enrichissement indécent» du milliardaire Bernard Arnault en pleine crise sanitaire.

​Sur les séquences, on voit des activistes projeter de la gouache noire sur des vitres du magasin et y inscrire en lettres blanches l’inscription «Argent sale».

Une banderole géante a été également installée sur le siège de LVMH.

Attac accuse le gouvernement de préparer « un grand chantier de casse sociale avec la réforme de l’assurance chômage et le report de l’âge légal de départ à la retraite de 2 ans ». Dans un communiqué publié sur son site internet, l’association explique que « la richesse des milliardaires français a augmenté de 68 % depuis 2020 », et que la « tête de gondole » de ces grandes fortunes n’est autre que Bernard Arnault.

Les manifestants n’ont pas été arrêtés par les forces de l’ordre à la suite de cette action, et ont pu regagner leur domicile sans encombre. Seule Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac, a été contrôlée par la police et devrait être verbalisée.

Macron souhaite « sagesse » à la niçoise blessée

Emmanuel Macron souhaite un prompt rétablissement « et peut-être une forme de sagesse » à la septuagénaire blessée à la tête lors d’un rassemblement de « Gilets jaunes » dans le centre ville de Nice, dans un entretien accordé à Nice Matin.

“Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et qu’elle sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille. Mais pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable”,  s’exprime le chef de l’Etat.

Je pense que quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celles-ci”, ajoute-t-il.

“Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre”, poursuit-il, avant de conclure : “Je lui souhaite un prompt rétablissement et peut-être une forme de sagesse.”

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nice à la suite des blessures de la militante associative Geneviève Legay, âgée de 73 ans, qui a chuté au moment où les forces de l’ordre chargeaient pour disperser les manifestants sur la place Garibaldi, une zone interdite aux manifestants.

« Attac France condamne la répression des rassemblements pacifiques qui ont eu lieu ce samedi et s’indigne de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France. Ce n’est pas par la répression et les violences policières qu’Emmanuel Macron répondra à la légitime demande de justice sociale qui s’exprime partout dans le pays.

Attac France exige que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence à l’encontre de Geneviève Legay soient clairement établies.

Attac France apporte tout son soutien à Geneviève et à ses proches. »

 

Blessure d’une manifestante septuagénaire à Nice

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nice à la suite des blessures à la tête subies par une septuagénaire lors d’un rassemblement de Gilets jaunes dans le centre ville, a-t-on appris dimanche auprès du procureur de la République Jean-Michel Prêtre.

La militante associative, âgée de 73 ans, a chuté « et s’est cognée contre un pylône fixe », a-t-il précisé. L’incident s’est produit au moment où les forces de l’ordre chargeaient pour disperser les manifestants sur la place Garibaldi, une zone interdite aux manifestants, selon plusieurs témoins.

Le procureur a indiqué que la victime, Geneviève Legay, une porte-parole du mouvement altermondialiste Attac pour les Alpes-Maritimes, avait été prise en charge par les pompiers “pour une urgence relative”. Il a précisé qu’à son arrivée à l’hôpital, “le pronostic vital a été qualifié de réservé”. 

« Sur 61 gardes à vue à Nice ville, 21 ont été levées samedi en début de soirée”, a indiqué Jean-Michel Prêtre. “Nous examinons les réponses à donner aux autres pour des faits qui vont du simple refus de partir après sommation à des violences.

L’avocat de la militante, Arié Alimi, a annoncé qu’une plainte serait déposée pour “violences volontaires avec armes en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur personnes vulnérables”.

Interrogée sur ces incidents, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a souligné que la justice était saisie.

“Je trouve tout de même curieux que, lorsqu’une manifestation est interdite, comme cela était le cas à Nice, quelqu’un aille absolument avec la volonté de manifester à cet endroit-là”, a-t-elle dit sur BFMTV.